Bachelier en

Droit

  • Horaire
    Horaire de jour
  • Crédits ECTS
    180
  • Langue
    Français
  • Lieu
    Mons

Description

Le diplôme de Bachelier, délivrable au terme de 180 crédits, donne un accès automatique au Master en Droit et un accès sur dossier au Master en Criminologie dans toute université complète du pays.

Le programme de Bachelier en Droit forme progressivement aux principes fondamentaux des sciences juridiques, dans une suite logique où les matières s’intègrent de manière appropriée tout au long du cursus. Il offre, dès lors, une base solide de connaissances préalables pour préparer l’étudiant à une plus grande spécialisation dans le Master.

Le programme de Master vise en effet à spécialiser l’étudiant dans une des branches du droit en proposant différentes finalités (droit social, droit privé, droit public, droit européen, etc.). Cette spécialisation comprend à la fois des cours à finalité et des cours à options libres, communes à toutes les finalités.

Conditions d'accès

Les conditions d’admission au programme de Bachelier en Droit sont celles appliquées aux études de premier cycle universitaire. Ces études sont accessibles aux personnes détentrices d’un des titres suivants :

  • Le certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur (CESS) délivré par un établissement de la Communauté française.
  • Un diplôme ou certificat jugé équivalent au CESS.
  • Une attestation de réussite de l’examen d’admission universitaire.

Les conditions d’accès sont disponibles sur la page au lien suivant.

Une semaine type

Public cible

Cette formation de premier cycle universitaire, d’une durée de 3 ans, s’adresse principalement à des jeunes issus de l’enseignement secondaire.

Programme et structure

Le Bachelier en Droit (premier cycle universitaire) comprend à la fois des enseignements d’introduction aux sciences humaines et des cours juridiques tels que le droit constitutionnel, le droit pénal, le droit civil, le droit des obligations, etc. Dès la première année (bloc 1), l’étudiant va étudier les principes et fondements généraux des différentes branches du droit. Cette étude des concepts des matières juridiques sera complétée par des cours de philosophie, de psychologie, d’économie politique, d’histoire de la Belgique contemporaine, etc.

La plupart des cours à vocation juridique sont renforcés par des travaux pratiques en petits groupes pour lesquels l’étudiant mobilisera les ressources et connaissances acquises aux cours magistraux afin de réaliser les exercices juridiques. L’étudiant sera dès lors capable d’analyser et commenter une décision de justice (le commentaire d’arrêt), de résoudre un problème donné par une situation de fait (le cas pratique) ou de proposer encore une réflexion autour d’un sujet (la dissertation). Ces cours et travaux pratiques sont généralement enrichis par la pratique professionnelle juridique des enseignants.

Des cours de langues à orientation juridique (anglais et néerlandais) sont également dispensés tout au long du cursus. Cette formation met essentiellement l’accent sur l’évaluation de la compréhension écrite. En première année (bloc 1), ces cours sont enseignés à des petits groupes d’étudiants de même niveau de compétence linguistique (un test de niveau est d’ailleurs organisé à la rentrée). Ceux-ci visent à préparer l’étudiant aux cours de Terminologie juridique néerlandaise (Nederlandse rechtsterminologie) et de Droit comparé (Comparative law), en fin de cycle.

 

Répartition des crédits

  • Sciences juridiques
  • Sciences humaines
  • Langues étrangères

Opportunités

Les métiers du droit

A l'issue de son Master en Droit, l'étudiant pourra s'orienter directement vers les métiers suivants (certaines professions exigent toutefois des conditions complémentaires) :

  • Avocat (un stage de trois ans est indispensable pour s’inscrire à l’Ordre des avocats)
  • Juge, Magistrat de parquet (l’accès à la profession nécessite la réussite d’un concours d’admission au stage judiciaire)
  • Notaire (moyennant l’obtention du Master de Spécialisation en Notariat et la réussite d’un stage de trois ans)
  • Huissier de justice (deux ans de stage sont exigés pour accéder à la profession)
  • Médiateur (formation en médiation familiale, commerciale, sociale accessible dans un centre agréé)
  • Juriste d’entreprise de la fonction publique au niveau européen, fédéral, régional, communal… : juriste-réviseur à la Commission européenne, juriste-linguiste au Parlement européen, juriste à la police fédérale/locale, au Service Public des Finances, au Service Public de Wallonie, au service juridique d’un CPAS…
  • Juriste d’entreprise à finalité privée au sein d’entreprises industrielles et commerciales, de banques, de compagnies d’assurance…
  • Conseiller juridique dans le secteur associatif : associations de défense de droits fondamentaux, associations d’aide aux victimes, organisations syndicales, ONG (Amnesty International, Croix-Rouge) ...
  • Juriste lobbyiste
  • Référendaire (près la Cour de cassation…)
  • Auditeur juridique
  • Attaché parlementaire
  • Enseignant, chercheur

 

Acquis d'apprentissage

Approcher toutes les matière du droit, maîtriser le vocabulaire juridique, conduire un raisonnement structuré, rédiger des commentaires d’arrêt, résoudre des cas pratiques, rédiger des dissertations juridiques, formuler et défendre des idées de manière clairement argumentée, analyser en profondeur des textes et envisager toutes les interprétations et applications possibles à des cas particuliers, mais aussi mettre en œuvre des compétences personnelles et transversales telles que l’autonomie, le travail en groupes, la précision et la rigueur ainsi que développer l’esprit de synthèse et d’analyse, et l’imagination… voilà en quelques mots ce qu’on peut attendre du diplômé Bachelier en Droit.

Cadre de compétences

  • Maîtriser la langue française tant à l'écrit qu'à l'oral, avoir de bonnes capacités rédactionnelles et discursives.
  • Avoir un esprit de synthèse, savoir distinguer l'essentiel de l'accessoire.
  • Etre méthodologique, capable de structurer son raisonnement et sa réflexion.
  • Faire preuve de rigueur.
  • Etre curieux et au fait de l'actualité.

À propos de cette formation

Secteur
Sciences humaines et sociales
Domaine
Droit
Codiplômation/coorganisation
ULB

Contactez-nous pour obtenir de plus amples informations

Secrétariat des études
+32 (0)65373258/59