La réforme en bref

Tu souhaites devenir enseignant ?

Un nouveau décret pour un nouvelle formation initiale des enseignants.

Le décret réformant la formation initiale des enseignants a été voté au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles le 7 février 2019.

La réforme vise à proposer une formation à la hauteur de l’exigence de la mission des enseignants et à revaloriser cette profession. Cette réforme entend donc renforcer, chez les futurs enseignants :

  • les compétences pédagogiques et didactiques,
  • la maîtrise de la langue et des contenus à enseigner,
  • la détection des difficultés d’apprentissage
  • la prévention du harcèlement

Elle engage les différents opérateurs (Universités, Hautes Écoles, Écoles supérieures des Arts) à collaborer dans le cadre de codiplômations, qui permettront d’offrir des formations enrichies des expertises respectives.

Codiplômation et nouvelle Ecole à l’UMONS

Les nouveaux cursus s’organisent en codiplômation et réunissent au moins deux types d’établissements d’enseignement supérieur. Dans ce cadre, L’Ecole de Formation des Enseignants (EFE) a été créée fin 2018 par l’UMONS afin de préparer ce vaste chantier de mise en œuvre et de suivi de la réforme. Depuis sa création, elle travaille de concert avec les partenaires Hautes Ecoles à l’élaboration des nouveaux programmes de formation.

Les études s’organiseront en quatre sections :

  • Section 1, de la 1ère maternelle à la 2ème primaire
  • Section 2, de la 3ème maternelle à la 6ème primaire
  • Section 3, de la 5ème primaire à la 3ème secondaire
  • Section 4, de la 3ème secondaire à la 6ème secondaire

 

Tout enseignant aura à l’avenir le grade académique de « master en enseignant », suivi de la section dans laquelle il sera habilité à enseigner (complété par les disciplines ou familles de disciplines pour les sections 3 et 4).

Ainsi, un enseignant pourra avoir le titre de « master en enseignement section 1 », « master en enseignement section 2 » ou « master en enseignement section 3 : mathématiques et technologies », par exemple.

Masters en enseignement section 1, 2 et 3

Les études en enseignement section 1, 2 et 3 compteront 4 années de formation (un Bachelier de 180 crédits et un Master en un an de 60 crédits). Elles seront organisées par les Hautes écoles mais intègreront des enseignements universitaires dès le bachelier : 150 crédits dispensés par les Hautes Ecoles et 30 par l’Université. Une cinquième année optionnelle permettra un approfondissement ou une spécialisation pédagogique ou disciplinaire. Ce Master de spécialisation en enseignement sera organisé par les Universités, également dans le cadre de la codiplômation avec les Hautes Ecoles.

Masters en enseignement section 4

NOUVEAUTE : les étudiants pourront suivre une formation universitaire à l’enseignement (5 ans), accessible dès le Bachelier

Les étudiants désirant enseigner de la 3ème à la 6ème secondaire pourront s’inscrire à l’Université à un Bachelier en enseignement (180 crédits). Ils pourront poursuivre leurs études par un Master en enseignement (120 crédits). Les Hautes écoles partenaires de la codiplômation contribuent aux enseignements des programmes de Bachelier et de Master, à raison de deux fois 30 crédits.

Changement pour le Master agrégé de l’enseignement section 4

Les étudiants ayant suivi un cursus disciplinaire à l’Université (ou en ESA pour les disciplines artistiques), pourront toujours se tourner vers l’enseignement grâce à une formation différée correspondant à « l’actuelle » Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur. Notons toutefois qu’en 2024-2025 (selon la Déclaration de Politique Communautaire du 9 septembre 2019), l’Agrégation passera de 30 à 60 crédits. Cette agrégation sera également organisée en codiplômation avec les Hautes Ecoles, lesquelles interviendront dès lors dans le cadre des enseignements.

Elle permettra d’enseigner de la 4ème à la 6ème secondaire.

Master de spécialisation en formation d’enseignants

Si le CAPAES continuera d’exister pour certaines charges d’enseignement en Haute école et en promotion sociale, un nouveau Master de spécialisation est cependant créé pour les enseignants de la catégorie pédagogique.

Contrairement au CAPAES, l’accès au Master de spécialisation en formation d’enseignants ne sera pas conditionné par une fonction exercée en Haute Ecole. Pourront donc notamment y accéder les titulaires d’un Master en sciences de l’éducation, d’un Master de spécialisation en enseignement et d’un Master en enseignement section 4.

 

Les partenaires de l’UMONS en codiplômation pour la Formation Initiale des Enseignants :

  • Haute Ecole en Hainaut (HEH)
  • Haute Ecole Provinciale en Hainaut Condorcet (HEPHC)
  • Haute Ecole Albert Jacquard (HEAJ)
  • ULB

L’entrée en vigueur du Décret, prévue initialement pour la rentrée académique 2020-2021, a été reportée d’un an selon la Déclaration de Politique Communautaire du 9 septembre 2019. Toutes les modalités d’organisation de la réforme ne sont pas encore arrêtées.

Vous avez des questions ? Besoin de renseignements ?
Secrétariat de l’EFE :
065/373229
info.EFE@umons.ac.be