Protection de la biodiversité

L’impact environnemental de l’UMONS se mesure également à la façon dont sont gérés les abords (espaces verts, parkings, allées, etc.). C’est pourquoi, le CDD, au travers d’un projet transversal intitulé « Campus Verts », adopté en 2015, a mis en place différentes actions visant à améliorer l’accueil réservé à la biodiversité.

Parmi ces actions, on retrouve :

  • L’objectif zéro pesticides ;
  • L’implantation de 5.000 m² de prés fleuris ;
  • Mise en place d’une nouvelle politique de gestion des espaces verts (« nature friendly »).

Au travers de ces actions, l’UMONS améliore la biodiversité sur ses campus, offre un cadre de vie sain et agréable pour les étudiants et le personnel tout en renforçant son image de marque.

 


La première action du projet « Campus Verts » a été de ne plus utiliser de produits phytopharmaceutiques sur les différents sites de l’UMONS.

Cette mesure s’accorde avec le Plan Wallon de Réduction des Pesticides (PWRP) adopté en 2013 par la Région Wallonne, et ce, afin de transposer la Directive 2009/128/CE ayant pour objectif « la protection de la santé humaine et de l’environnement contre les risques associés à l’utilisation des pesticides ».

Le PWRP a déjà remporté de nombreuses victoires en interdisant l’utilisation des produits phyto dans les forêts, le long des cours d’eau, en interdisant l’utilisation du glyphosate pour les particuliers, etc.

Pour faciliter cette transition, la Région Wallonne met à disposition des facilitateurs « zéro pesticides », via l’asbl Gestion Différenciée, afin d’aider les entreprises et les institutions à évoluer vers ce nouveau cadre légal. De plus, des organismes tels que ADALIA et le Comité Régional Phyto existent afin d’informer le public sur les alternatives aux pesticides.

Les prochaines échéances du PWRP :

À partir du 1ier juin 2018, il sera interdit d’utiliser des produits phytopharmaceutiques dans les espaces fréquentés par un public vulnérable (enfants, femmes enceintes, personnes âgées, personnes handicapées, etc.).

Dès le 1ier juin 2019, les produits phytopharmaceutiques seront interdits dans tous les espaces publics !

Pour plus d’information :

 

En 2016, l’UMONS a ensemencé 5.000 m² de terrain en prés fleuris !

Ce projet a débuté par une réflexion visant à répartir les espaces verts selon leur vocation (vocation de détente et vocation écologique).

Tous les terrains ayant une vocation écologique ont été aménagés pour former une réserve en biodiversité grâce à l’ensemencement de prés fleuris composés d’essences indigènes et mellifères.

Une réserve de biodiversité qui participe également à l’embellissement du cadre de vie des étudiants et du personnel présent au sein de l’UMONS !

Cette nouvelle politique de gestion « nature friendly » consiste :

  • Au remplacement des arbres et arbustes par des essences indigènes à fort potentiel pour la biodiversité ;
  • À la taille des arbres et arbustes en dehors des périodes de nidification des oiseaux ;

 


Contact :

Direction de la Sécurité, de l’Environnement et de la Mobilité – DSEM
Site Joncquois
Rue du Joncquois, 53
7000 Mons

Gestion de l’Environnement : Alan Libert