Enseignement Futur étudiant Non classé Recherche

Un ouvrage de référence consacré à la formation grammaticale du traducteur dirigé par 5 spécialistes de la Faculté de Traduction et d’Interprétation – EII de l’UMONS

Publié le 5 février 2020
Rédigé par DCOM
Cet ouvrage de 270 pages paru aux Presses universitaires du Septentrion (Lille) est le fruit de la collaboration de 16 spécialistes du domaine. Il a été dirigé par des membres de la Faculté de Traduction et d’Interprétation - EII de l’UMONS (5 enseignants et un doctorant) tandis que sept membres de la Faculté y ont rédigé un chapitre.

Un ouvrage consacré à l’apprentissage de la grammaire chez les traducteurs vient de sortir de presse. Il est le fruit de la collaboration de 16 spécialistes du domaine qui interrogent l’enseignement de la grammaire dans la formation des traducteurs et suggèrent des pistes concrètes de réflexion. Cinq membres de la Faculté de Traduction et d’Interprétation – EII de l’UMONS (4 enseignants et un doctorant) ont participé à la direction de cet ouvrage de 270 pages paru aux Presses universitaires du Septentrion (Lille) tandis que sept y ont rédigé un chapitre.

L’objectif de ce livre est de problématiser une pratique très répandue dans les programmes de formation mais peu interrogée jusqu’ici, à savoir l’enseignement de la grammaire aux traducteurs. La réflexion des auteurs s’est construite autour de quatre thématiques: l’enseignement grammatical vu par les traducteurs/ traductologues ; les théories linguistiques et leur adéquation tant au processus de traduction qu’aux besoins des étudiants ; l’enseignement grammatical dans les classes ; les relations entre didactique des langues et didactique de la traduction.

Les auteurs issus de l’UMONS

  • Michel Berré est vice-président de l’École de formation des enseignants et dirige le Service de Didactique des langues et des cultures à la Faculté de traduction et d’interprétation de l’université de Mons. Ses travaux portent sur la didactique du français, plus particulièrement ses dimensions historiques.
  • Béatrice Costa assure des cours de traduction vers l’allemand et vers le français à l’Université de Mons. Membre du Service de Communication écrite, elle consacre ses activités de recherche aux théories du rythme et aux habiletés professionnelles du traducteur.
  • Adrien Kefer est doctorant à l’université de Mons. Membre du Service de Didactique des langues et des cultures, il consacre sa thèse à l’enseignement des prépositions allemandes aux futurs traducteurs. Son domaine de recherche est à la croisée de la linguistique allemande, de la didactique et de la traductologie.
  • Hedwig Reuter enseigne les langues scandinaves à l’université de Mons où elle dirige également le Service d’Études nordiques. Elle consacre actuellement ses activités de recherche à la grammaire danoise dans un contexte traductologique. Les dimensions communicationnelles de la traduction constituent un autre sujet de recherche.
  • Gudrun Vanderbauwhede enseigne la traduction, la linguistique et la langue néerlandaise à l’université de Mons, où elle dirige également le Service de Traductologie et linguistique de corpus. Ses recherches portent sur la linguistique contrastive et pédagogique du français et du néerlandais.

Plus d’infos sur le livre ? http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100698980
Courriel : Michel.berre@umons.ac.be