Master en

Traduction

Finalité didactique
  • Horaire
    Horaire de jour
  • Crédits ECTS
    120
  • Langue
    Français
  • Lieu
    Mons

Description

L’enseignement des langues est un secteur en constante demande. Que ce soit dans l’enseignement général, technique ou de promotion sociale, dans l’enseignement privé dans une école de langues ou dans un cours en entreprise, les formateurs en langues répondent aux besoins d’une société aux relations multiculturelles nombreuses ou désireuse de faire face au défi de l’internationalisation. Les traducteurs et traductrices, de par leurs compétences accumulées dans le domaine culturel et sociétal sont des acteurs privilégiés pour transmettre des savoirs et des savoir-être indispensables à une communication optimale entre utilisateurs de langues différentes.
Le décret du 11 avril 2014 et ses arrêtés d’application octroient aux titulaires d’un master en traduction (finalité didactique) le titre requis pour enseigner deux langues étrangères ; il leur accorde également le titre suffisant pour enseigner le français comme langue étrangère (FLE).

 

Conditions d'accès

Vous êtes déjà titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur obtenu en Communauté française ? Vérifiez, grâce à notre outil de recherche, si votre diplôme donne accès à ce master et si oui, à quelles conditions.

Public cible

Porteurs d’un diplôme de Bachelier en Traduction et Interprétation

 

Programme et structure

Le programme de la finalité didactique, ouverte depuis 2016-2017, se décline en trois « groupes de cours », le tronc commun du Master en traduction (64 crédits), les cours spécifiques à la finalité (30 crédits) et les cours au choix (26 crédits). Les étudiants de la finalité didactique effectuent deux stages en M2, celui d’enseignement et celui de traduction, commun à tous les masters de traduction.

Ce cursus est accessible aux étudiants ayant obtenu le grade de bachelier en traduction ; il est également ouvert aux titulaires d’un master en traduction (finalité spécialisée ou approfondie), le programme étant alors réduit aux 30 crédits spécifiques à la finalité et réalisable en un an.

Le cursus comprend une partie commune à toutes les facultés (cours interfacultaires) à laquelle s’ajoutent des enseignements spécifiques à la discipline « langues étrangères ». Cette partie du programme est assumée par la FTI. Il est conseillé aux étudiants inscrits dans la finalité didactique de présenter un TFE en rapport avec la finalité choisie.

La finalité didactique est organisée pour les 5 langues suivantes : néerlandais, anglais, allemand, espagnol et italien. Les étudiants ayant une autre langue dans leur combinaison linguistique sont réorientés vers l’AESS (agrégation de l’enseignement secondaire supérieur).

À l’issue de leur Master, les étudiants de la finalité didactique sont diplômés à la fois comme traducteurs et comme professeurs de langues. Ils possèdent le titre requis pour enseigner les deux langues de leur combinaison linguistique de base dans l’enseignement secondaire du degré supérieur, soit de plein exercice (athénées, collèges…), soit de Promotion sociale. L’enseignement supérieur (Hautes Écoles) leur est également accessible. Ils disposent du titre suffisant pour enseigner le français langue étrangère (FLE), voire une quatrième langue (sous conditions).

En raison de la demande en langues, les enseignants de langues trouvent très facilement de l’emploi à la condition toutefois de disposer d’un titre pédagogique, ce que la finalité didactique (ou l’AESS) permet d’obtenir.

La mise en cohérence des programmes de formation des enseignants organisés à l’UMONS (AESS et finalité didactique) est assurée par la nouvelle Ecole de formation des enseignants (EFE).

Profil d’enseignement

Le profil d’enseignement présente le profil de formation institutionnel attendu en fin de cycle (Bachelier, Master…). Il est décrit en termes d'acquis d'apprentissage, c’est-à-dire ce que l'étudiant doit savoir, comprendre et être capable de réaliser au terme d’une activité apprentissage, d'une unité d'enseignement, d'un cycle d’études. Les acquis d'apprentissage sont définis en termes de savoirs, savoir-faire et savoir-être.

A l’issue de la formation, l’étudiant sera capable de :

  • Compétences linguistiques - Appliquer des connaissances linguistiques à la traduction ou à l'interprétation.
  • Compétences (inter)culturelles - Utiliser les connaissances interculturelles utiles à la compréhension, à l'analyse et à la contextualisation des activités de traduction.
  • Compétences thématiques - Développer et appliquer des connaissances thématiques relevant des domaines dans lesquels s'exerce l'activité de traduction ou d'interprétation.
  • Compétences cognitives - Maîtriser les savoirs théoriques spécifiques à la traduction et à l'interprétation, les appliquer à la pratique professionnelle et les développer de façon autonome.
  • Compétences déontologiques et professionnelles - Maîtriser le contexte professionnel d'une traduction
  • Compétences technologiques - Connaître et utiliser les outils d'aide à la traduction et les applications spécifiques à ses sous-domaines
  • Compétences linguistiques spécifiques en langues étrangères - Utiliser la langue étrangère dans un contexte d'enseignement

Pour plus de détails, consultez ci-dessous le profil d'enseignement propre à ce cycle d’études.

À propos de cette formation

Secteur
Sciences humaines et sociales
Domaine
Langues, lettres et traductologie

Contactez-nous pour obtenir de plus amples informations

Secrétariat des études
+32 (0)65 37 36 01
S’inscrire à l’UMONS