Doctorat en

Sciences politiques et sociales

  • Horaire
    Horaire de jour
  • Crédits ECTS
    180
  • Langue
    Français
  • Lieu
    Mons

Description

Le titre de Docteur est octroyé à l’issue de la préparation et de la soutenance d’une thèse.

Les travaux relatifs à la préparation de la thèse correspondent à au moins 180 crédits acquis après une formation initiale d’au moins 300 crédits (grade académique de master). Parmi les 180 crédits du doctorat, 60 crédits doivent être acquis au cours d’une formation doctorale sanctionnée par un certificat de formation à la recherche.

L’épreuve de doctorat consiste en :

  • la rédaction d’une dissertation originale dans la discipline sous forme soit d’une thèse à caractère personnel, soit d’un essai du candidat faisant apparaître l’intérêt d’un ensemble cohérent de publications et de réalisations dont le candidat est auteur ou coauteur ;
  • la présentation publique de ce travail mettant en évidence ses qualités, son originalité ainsi que les capacités de vulgarisation scientifique du candidat.

Les travaux relatifs à la préparation d’une thèse de doctorat commencent par l’obtention d’un certificat de formation à la recherche (60 crédits). Celui-ci s’obtient sur la base d’un programme fixé pour chaque candidat et incluant les activités proposées par les écoles doctorales thématiques.
La FWEG est un membre fondateur et actif des deux écoles doctorales suivantes :

  • Ecole doctorale thématique en Sciences de Gestion ULB-ULG-UMONS : http://www.edtgestion.hec.ulg.ac.be
  • Ecole doctorale thématique en Etude du Développement : http://www.ecole-doctorale-developpement.net

Conditions d'accès

Les conditions d’accès aux études de 3ème cycle sont reprises dans l’article 115 du décret paysage :
« § 1 Aux conditions générales fixées par les autorités académiques, ont accès aux études de troisième cycle en vue de l’obtention du grade qui les sanctionne, les étudiants qui portent

  • un grade académique de master en 120 crédits au moins ;
  • un grade académique similaire délivré par un établissement d’enseignement supérieur, en Communauté française ou extérieur à celle-ci, en vertu d’une décision des autorités académiques et aux conditions complémentaires qu’elles fixent ;
  • un grade académique étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés aux littéras 1° à 2° en application de ce décret, d’une directive européenne, d’une convention internationale ou d’une autre législation, aux mêmes conditions.
    Les conditions complémentaires d’accès visées au 2° sont destinées à s’assurer que l’étudiant a acquis les matières et compétences requises pour les études visées. Lorsque ces conditions complémentaires d’accès consistent en un ou plusieurs enseignements supplémentaires, ceux-ci ne peuvent représenter pour l’étudiant plus de 60 crédits supplémentaires, compte tenu de l’ensemble des crédits qu’il peut par ailleurs valoriser lors de son admission. Ces enseignements font partie de son programme d’études.

§ 2. Aux conditions générales fixées par les autorités académiques, l’étudiant porteur d’un titre, diplôme, grade ou certificat de deuxième cycle, en Communauté française ou extérieur à celle-ci, qui ne lui donne pas accès aux études de troisième cycle en vertu du paragraphe précédent peut toutefois y être admis par le jury des études visées aux conditions complémentaires qu’il fixe, si l’ensemble des études supérieures qu’il a suivies avec fruit est valorisé par le jury pour au moins 300 crédits.

§ 3. Par dérogation à ces conditions générales, aux conditions complémentaires qu’elles fixent, les autorités académiques peuvent également admettre aux études de troisième cycle les porteurs d’un titre, diplôme, grade ou certificat délivré hors communauté française qui, dans ce système d’origine, donne directement accès aux formations doctorales ou études et travaux relatifs à la préparation d’une thèse de doctorat, même si les études sanctionnées par ces titres ou grades n’y sont pas organisées en cycles distincts ou en cinq années au moins.
Cette admission doit être exceptionnelle et dûment motivée sur base, notamment, de la preuve formelle et authentique de cette capacité de poursuite d’études doctorales dans le système d’origine. »

La Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion a fixé des critères d’admission supplémentaires propres :
Le jury facultaire estime qu’une distinction obtenue pour le second cycle des études ou pour la dernière année de master est la norme minimale à respecter pour pouvoir être admis aux études et travaux relatifs à la préparation d’une thèse de doctorat.
En l’absence de cette distinction, le dossier du candidat doit comporter des éléments probants laissant réellement présager d’une aptitude à la recherche scientifique, comme l’obtention d’une note d’au moins 16/20 au mémoire, une expérience professionnelle valorisable dans le cadre des activités de recherche, ou certaines activités de recherche déjà réalisées (publication).

Public cible

Les titulaires d’un grade académique de master de 120 crédits au moins ou d’un grade académique similaire/équivalent (selon les dispositions du décret paysage).

Informations supplémentaires

Un Comité d’accompagnement du doctorant est constitué dès l’admission ou au plus tard après un an par la commission du jury facultaire sur proposition du promoteur.

Programme et structure

Répartition des crédits

Les travaux relatifs à la préparation de la thèse correspondent à au moins 180 crédits acquis après une formation initiale d’au moins 300 crédits (grade académique de master). Parmi les 180 crédits du doctorat, 60 crédits doivent être acquis au cours d’une formation doctorale) sanctionnée par un certificat de formation à la recherche. Le contenu de la formation doctorale en sciences politiques et sociales est défini en fonction du thème de recherche.

Opportunités

L'un des objectifs du doctorat est de préparer au métier de chercheur. Il existe des mandats de chercheurs dans les universités, mais ce n'est pas le seul débouché. Les docteurs peuvent exercer des métiers divers dans le secteur public et le secteur privé. L'expérience professionnelle acquise par la recherche et les compétences accumulées durant le doctorat sont très précieuses pour le futur employeur, qu'elles soient scientifiques ou transversales (gestion de projet, gestion du temps, communication orale, esprit de synthèse, langues, etc.).
(source AVRE)

À propos de cette formation

Secteur
Sciences humaines et sociales
Domaine
Sciences politiques et sociales

Contactez-nous pour obtenir de plus amples informations

Mélanie Volral
+32 (0)65 37 32 84