SMART USER (Région Wallonne)

Le projet a pour objectif d’étudier la manière dont les compteurs communicants peuvent représenter un outil utile pour les publics précarisés et le consommateur moyen d’électricité. Le projet s’intéresse aux mécanismes sociaux influençant la consommation d’électricité et leurs impacts sur l’utilisation rationnelle de l’énergie et la gestion du budget énergétique des ménages concernés.


Projet pilote relatif au placement de compteurs communicants : recherche menée par le service de Sciences de la famille de l’UMONS en vue de développer le pouvoir d’agir du public concernant la consommation énergétique.

Dans un contexte de profondes mutations technologique, énergétique et environnementale, la Région wallonne a décidé qu’il était nécessaire de soutenir l’ensemble de la population en vue de faire face à ces nouveaux défis. Aussi, dans le cadre d’une recherche (2017-2020) qu’elle finance, il a été décidé de valider une implémentation de compteurs communicants chez 500 ménages de la région de Mons-Borinage. Cette recherche est menée par le service de Sciences de la famille de l’Université de Mons, en collaboration avec le Gestionnaire de Réseau de Distribution (GRD) ORES. Elle s’intéresse aux mécanismes sociaux influençant la consommation d’électricité et leurs impacts sur l’utilisation rationnelle de l’énergie et la gestion du budget énergétique des ménages concernés, en lien avec l’utilisation d’un compteur communicant, ceci dans des conditions de marché électrique spécifiques à la Wallonie.

Le compteur communicant est un compteur électrique qui permet, entre autres, de disposer d’une granularité plus fine et d’un comptage multi-horaire, de disposer d’un système simple pour potentiellement permettre au client d’adapter sa consommation électrique, de disposer en J+1 des index et courbes de charge quart-horaires (à travers un portail du gestionnaire de réseau de distribution). En outre, avec un équipement complémentaire de type « boite intelligente », le compteur communicant permet également de disposer localement des données de consommation en temps réel.

Ainsi, le nouveau compteur permettra de fournir une meilleure information au public quant à sa consommation d’électricité et par conséquent, l’aidera à consommer mieux et moins, avec des effets bénéfiques non seulement sur sa facture mais aussi sur le plan écologique. De plus, le GRD pourra mieux exploiter son réseau puisqu’il sera davantage informé sur la dynamique de courant présente sur les lignes et pourra donc par exemple l’adapter en fonction de la production d’énergies renouvelables ou de la recharge des véhicules électriques. Ce type de compteur pourrait d’ailleurs évoluer dans le futur vers un réseau électrique intelligent (smart grid).

Le projet de recherche « Smart User » comporte deux volets principaux. Le premier d’entre eux, le volet de la recherche, traite de la récolte d’informations, d’une part liée à la consommation d’énergie électrique, considérant l’installation du dispositif technique des compteurs (et d’outils connexes ou complémentaires proposés) et, d’autre part associée aux contextes vécus par les utilisateurs (pratiques usuelles, débrouilles, dynamiques relationnelles, etc.).

Le deuxième, le volet de l’action, se rapporte à la mise en place de dispositifs d’accompagnement en vue de soutenir la population cible dans l’usage proactif des fonctionnalités permises par les compteurs communicants (et d’outils connexes ou complémentaires proposés) dans la perspective d’une meilleure maîtrise de la consommation énergétique.

La recherche a également pour objectif de fournir toute information permettant à la Wallonie de profiter d’un changement de paradigme lié à un éventuel déploiement de compteurs communicants à grande échelle pour questionner ou revoir sa politique sociale énergétique. En effet, la recherche permettra de contribuer à identifier les mécanismes et mesures d’accompagnement relatifs au déploiement des compteurs communicants, susceptibles de faire de celui-ci un projet contribuant à lutter de manière efficace contre la précarité énergétique et le surendettement.