Langage et pathologies neurodegeneratives

Le langage des personnes atteintes de pathologies neurodégénératives présente un intérêt majeur aux plans fondamental (compréhension des interactions cognitives impliquées) et appliqué (développement des habiletés communicatives du patient et de ses proches). L’Institut, notamment au sein du réseau européen GREMOTS (15 équipes à l’international), a pris en charge la conception, la construction et la maintenance de divers outils psychométriques, allant du diagnostic au screening.