Entreprises Recherche

Nouveaux projets obtenus par le service de Chimie Générale, Organique et Biomédicale (Prof. Sophie Laurent)

Publié le 2 décembre 2020
Rédigé par Sophie Laurent
Résumé des projets récemment acceptés et menés par le service de Chimie Générale, Organique et Biomédicale du Professeur Sophie Laurent

ARC : Development of Benzimidazole-modified Polymers as Antibacterial Contact-Active Coatings (BACA-COAT)

Partenaires : Service de Chimie Générale, Organique et Biomédicale, Laboratoire de RMN et d’Imagerie Moléculaire ; Service de Protéomie et Microbiologie ; Service des Matériaux Polymères et Composites.

budget : 399.447€

Résumé du projet :

Durant plusieurs décennies, l’usage intensif de dérivés antibactériens a conduit à l’apparition de mutants résistants aux molécules conventionnelles, limitant par conséquent les options de traitement pour les patients ou les surfaces contaminées. S’appuyant sur les domaines d’expertise des différents partenaires impliqués, le projet BACA-COAT ambitionne le développement de revêtements antibactériens originaux au travers de la répartition de structures hétérocycliques biologiquement actives le long d’une dorsale polymère.

 

 

Fragments of Antibodies (FAR) – projet Biowin

projet en partenariat entre le Laboratoire de RMN de l’Université de Mons, le Center for Microscopy and Molecular Imaging (CMMI partie ULB et UMONS) et les firmes Trasis et Xpress Biologics.

budget total de 2 279 411 € (dont 370 668 € alloués à l’UMONS)

Résumé :

Le but du projet est de développer des solutions industrialisées et simplifiées pour la production de fragments d’anticorps radiomarqués pour la radio immuno thérapie (RIT).
Cela permettra l’obtention de nouveaux médicaments modulables et en quantités importantes pour le traitement de cancers par RIT.

 

PrimoGaia, FET-Open Horizon 2020

Partenaires : Consortium d’académiciens et d’industriels (Académiques : Université de Mons (UMONS, Mons, Belgique), CNRS Bordeaux (France) [coordinateurs], Aix Marseille Université (AMU, Marseille, France), Universita Degli Studi Di Torino (UNITO, Turin, Italie); Industriels : Fraunhofer (Wurtzburg, Allemagne), Stelar SRL (Mede, Italie), Pure Devices GmbH (Allemagne)

 

Budget total (EU contribution) : 3 387 821,25 euros

Budget UMONS: 475 750 euros

 

Résumé :

L’objectif de ce projet européen consiste en la construction d’un imageur IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) qui répondra à la technique de pré-polarisation à champ terrestre. L’UMONS propose le développement de nouveaux agents de contraste destinés à cette nouvelle instrumentation en utilisant une approche d’imagerie moléculaire pour garantir la détection précoce de pathologies.

 

 

Theraget (projet Euronanomed III)

Partenaires : Université de Strasbourg, UMONS, CMMI-UMONS, BIOEMTECH (Grèce), Chematech (France), “Iuliu Hatieganu” University of Medicine and Pharmacy (Roumanie)

Budget : 200000 euros

Résumé :

Le projet vise le développement d’une nanoplateforme multifonctionnelle permettant le diagnostic, le traitement et le suivi du traitement par plusieurs techniques d’imagerie complémentaires, telles que l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) ou l’Imagerie par Emission de Positrons (TEP), de différents types de cancer.

 

 

Bourse 50/50 UMONS (C. Gosée)

Partenaires : URCA (Reims), UMONS (CGOB et CMMI-UMONS)

Résumé :

Le projet de thèse vise à développer des sondes moléculaires et nanoparticulaires pour l’imagerie médicale. Etant donné les modalités d’imagerie envisagées (IRM et photoacoustique), ces sondes vont allier très bonne résolution et sensibilité, ce qui devrait permettre une détection plus précoce de tissus pathologiques