Prix, bourses et distinctions

Guillaume Caulier reçoit un prix coup de cœur de vulgarisation scientifique de Matière Grise

Publié le 30 septembre 2021
Rédigé par DCOM
Une remise de prix qui s’est déroulée ce mercredi 22 septembre au Spirito à Bruxelles. Lors de cette soirée de gala, Guillaume Caulier s’est vu récompensé pour son travail de vulgarisation scientifique à propos des concombres de mer, un partage de contenu avec le grand public diffusé lors de l’émission scientifique de la RTBF, Matière Grise.

C’est l’un des jeunes biologistes marins UMONS qui a ainsi été mis à l’honneur. Guillaume Caulier fait partie du laboratoire de Biologie des Organismes Marins et Biomimétisme (BOMB) de la Faculté des sciences et c’est dans ce cadre qu’il s’intéresse aux organismes marins cohabitant en association symbiotique.

Ce prix coup de cœur s’inscrit inévitablement dans la lignée des projets de Guillaume, toujours enthousiaste quand il s’agit de vulgarisation scientifique : « C’est l’un des prix dont je suis le plus fier car pour moi, le partage de la connaissance avec le grand public est primordial. Susciter l’émerveillement face au miracle de la nature est selon moi la meilleure manière de la protéger ».

C’est l’émission de Patrice Goldberg qui a permis en avril 2020 de mieux faire connaitre un des sujets de recherche investigué par Guillaume Caulier et une bonne partie de l’équipe BOMB :  le concombre de mer, aussi appelé l’holothurie. Un animal épatant qu’il a eu la possibilité d’étudier un peu partout dans le monde, depuis les eaux tropicales qui bordent la station marine de Belaza à Madagascar jusqu’au eaux plus froides de Concarneau en Bretagne ou à Terre-Neuve au Canada. Certains concombres de mer sont même conservés dans les aquariums du laboratoire dans le Pentagone UMONS !

Le concombre de mer est doté de pouvoirs dignes des plus grands super-héros ! Il est par exemple capable de développer de multiples stratégies de protection face à ses prédateurs. Face à un ennemi, il est capable de projeter des filaments blancs, ultra collants, une glue qui lui permet d’en quelque sorte de « coller » ses prédateurs tel Spiderman, lui laissant ainsi le temps de s’échapper. Une substance qui intéresse, car elle pourrait servir dans bien des domaines tels que la dentisterie, la chirurgie car la colle permettrait une suture du corps humain bien plus efficace que les points ou les agrafes, les deux techniques utilisées actuellement.

Mais ce n’est pas tout, son mécanisme de défense passe aussi par sa capacité de régénération. Face à un prédateur, le concombre de mer peut s’éviscérer volontairement, comprenez évacuer son tube digestif ou ses organes sexuels qui seront alors mangés par un prédateur. Distrayant de la sorte son « ennemi », le concombre de mer « vide » pourra fuir et prendre le temps de se régénérer… en quelques mois.

Regardez son passage dans l’émission Matière Grise (avril 2020) via le lien suivant: https://www.youtube.com/watch?v=PTwWzpCrS_Y