Enseignement Futur étudiant Institution

Une rentrée 2020-2021 à l’UMONS en mode présentiel modéré et contrôlé

Publié le 1 juillet 2020
Rédigé par DCOM
L’objectif poursuivi par les autorités sera avant tout de permettre aux étudiants (particulièrement ceux qui s’inscrivent pour la première fois à l’université) de pouvoir rencontrer leurs enseignants et les autres étudiants, se familiariser avec la vie universitaire et aux campus, tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur en septembre.

Les différentes instances et autorités de l’UMONS, après concertation, ont décidé que le principe fondamental de la prochaine rentrée au sein de l’UMONS restera inchangé par rapport à la philosophie qui y a prévalu depuis le début de la crise.

La préservation de la santé de nos membres du personnel et de nos près de 10.000 étudiants (tant, évidemment sur nos sites de Mons que de Charleroi) ainsi que le respect des conditions sanitaires guideront les modalités de reprise de nos activités en septembre prochain.

Pratiquement, l’UMONS va organiser une rotation entre les différents groupes d’étudiants afin qu’ils ne soient pas tous et toutes en même temps présents et présentes dans nos infrastructures et ce, dans le but de réduire les risques sanitaires liés aux flux entrants et sortants au niveau des campus/auditoires.

Des groupes (de taille réduite, donc) pourront assister aux cours, répartis dans les auditoires suivant les distances physiques potetiellement encore en vigueur à la rentrée. Du matériel de désinfection sera également à disposition. Le port du masque sera préconisé aux entrées et sorties des amphithéâtres. Pendant ce temps, d’autres groupes d’étudiants seront invités à suivre ces cours en direct ou en différé; les enseignements étant enregistrés sur site grâce à une série d’investissements techniques consentis cet été.

Une rotation des différents groupes ainsi constitués sera ensuite opérée, alternant ainsi présentiel et distanciel pour tous les étudiants.

Les auditoires actuels de l’UMONS suffisent pour l’organisation des cours selon cette modalité. La densité d’occupation des campus ainsi réduite facilitera la distanciation physique, tout en conservant une activité universitaire sur site.

Ce principe autorise une double flexibilité :

1. En termes de suivi des mesures sanitaires :

– Si en cours de 1er quadrimestre, il s’avérait nécessaire de recourir à des contraintes sanitaires plus rigoureuses (voire, à un reconfinement intégral), il est aisément possible de basculer intégralement et exclusivement en enseignement à distance ;
– Si en cours de 1er quadrimestre, une levée totale des mesures de distanciation physique devait être décidée, un retour à la « normale » avec tous les étudiants en présentiel simultané peut être rapidement mis en place.

2. En termes de choix d’organisation des cours par les enseignants, ceux-ci peuvent proposer des cours ex cathedra en direct (avec diffusion en ligne), des cours enregistrés préalablement avec discussions ensuite par groupes de taille réduite suivant le principe de « classe inversée »,… A ce titre, l’expérience acquise par le corps enseignant de l’UMONS lors de ce confinement inédit permet d’y aborder sereinement l’éventualité d’une prolongation (totale ou partielle) de la mesure d’enseignement à distance en septembre prochain.