Entreprises Institution Partenariats Recherche

5 projets de transition énergétique portés par l’UMONS retenus pour un financement de 2 millions d’euros

Publié le 29 juin 2021
Rédigé par DCOM
L’UMONS figure en bonne place parmi les universités bénéficiaires en 2021 avec pas moins de 5 projets sur les 14 sélectionnés par le Conseil des ministres.

Au travers du Fonds de transition énergétique, le gouvernement fédéral belge soutient des projets de recherche, de développement et d’innovation qui doivent contribuer au « switch » énergétique et permettre de mener le pays vers une énergie 100 % renouvelable.

Ce fond, qui existe depuis 2017 et est alimenté par la taxe nucléaire payée par Engie Electrabel, distribue 25 millions d’euros chaque année.

L’UMONS figure en bonne place parmi les universités bénéficiaires en 2021 avec 5 projets sur les 14 sélectionnés par le Conseil des ministres.

Ces 5 projets bénéficieront d’un financement global de 1.881.421 euros.

Il s’agit de:

  • DISCRETE (pour « Data driven optimization models for secure real-time operation of renewable dominated power systems ») est projet mené conjointement avec la KULeuven et qui vise à revoir les méthodes de gestion opérationnelle des réseaux de transport de l’électricité en s’appuyant notamment sur des approches de type « model free » (e.g. Apprentissage par renforcement).
  • ALEXANDER (pour « Accelerating low voltage flexibility participation in a grid safe manner ») est lui aussi un projet multi-partenaire coordonné par le VITO et qui vise à quantifier la flexibilité mobilisable au niveau résidentiel pour l’équilibrage du réseau électrique.
  • DRIVER (pour « Développement d’un modèle de maRché, Infrastructurel et régulatoire, du CO2 comme Vecteur pour le stockage d’Energie Renouvelable ») est coordonné par l’UMONS et mené en partenatiat avec l’ULiège et l’UCLouvain. L’objectif est de développer un modèle de marché du CO2 en vue de la production de fuels synthétiques défossilisés en vue de permettre à terme une indépendance énergétique, intégrant les volets économiques, infrastructurels et régulatoires.
  • T-REX ( pour « On the Transition to more Renewable Energy in power-to-X applications ») est conduit en partenariat avec le VITO et qui vise la recherche et le développement de technologies de conversion du CO2 dédiées à des chaînes de valeur viables pour la capture et l’utilisation du carbone (CCU) en Belgique et à l’étranger, dans le contexte des roadmaps (existantes ou nouvelles) pour la transition vers les énergies renouvelables au niveau régional et international.
  • BE-HyFE  (pour « Belgian Hydrogen Fundamental Expertise ») est mené en partenariat avec l’UGent et son objectif consiste à créer une base belge de connaissances et d’expertise universitaires sur l’hydrogène en établissant un groupe de chercheurs largement formés et disposant d’un réseau étendu pour aider l’industrie belge à trouver des solutions technologiques et sociétales, à garantir la sécurité de l’approvisionnement et à atteindre les objectifs environnementaux.

Plus d’infos sur l’initiative fédérale : https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/transition-energetique/fonds-de-transition

Plus d’infos sur ces projets au sein de l’UMONS : barbara.marchi@umons.ac.be