Demande de bourse

La demande de bourse d’études doit être introduite auprès de la  Direction des allocations et prêts d’études.

Une fois votre inscription validée, une procédure automatique établie à partir de l’année académique 2020-2021 entre la DAPE et l’UMONS permet de vous identifier comme demandeur d’une bourse d’études. Vous ne devrez alors pas payer l’acompte de 50 €.

Le Service Social peut vous aider si vous avez la moindre question.

Non, vous ne devez pas payer l’acompte dans ce cas.

L’UMONS en sera informée via une procédure automatique avec la DAPE (La Direction des allocations et prêts d’études). Si elle est acceptée, vous ne devrez rien faire, cela confirmera que vous n’aurez donc pas de droits d’inscription à payer.

Dans le cas contraire, la DAPE vous indiquera si vous pouvez bénéficier du taux intermédiaire ou si finalement vous devrez vous acquitter des droits d’inscription ordinaires.

En cas de refus de la bourse et conformément à l’article 102 §3 du décret du 7 novembre 2013 définissant le Paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études, « l’étudiant dispose d’un délai de 30 jours à dater de la notification de la décision de refus du service d’allocations d’études de la Communauté française pour payer le solde du montant de son inscription. A défaut, l’étudiant n’a plus accès aux activités d’apprentissage et ne peut être délibéré ni bénéficier d’aucun report ou valorisation de crédits, mais reste considéré comme ayant été inscrit aux études pour l’année académique. »

Etant résident français, une bourse d’études peut vous être accordée en France selon la législation française. Toutefois, elle ne vous ouvre pas le droit au statut boursier à l’UMONS en Communauté française de Belgique. Vous devez donc bien payer votre minerval complet.