Conférences/Colloques

« Is Google god ? » : un double événement organisé par l’UMONS Charleroi et le Théâtre de L’Ancre

Publié le 13 mars 2018
Rédigé par
A l’occasion du Festival Kicks (organisé par le Théâtre de L’Ancre), l’UMONS Charleroi proposait un débat intitulé « Is Google God ? » avec Pascal Simoens, Chercheur à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMONS, en prolongement du spectacle de Fabrice Murgia, « Black Clouds ».

Dans le cadre du cycle annuel « Les Invités de l’UMONS », l’UMONS Charleroi a organisé un débat, le 6 mars dernier (aux écuries de Charleroi danse), intitulé « Is Google God ? » avec Pascal Simoens, Chercheur et Maître de conférence à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMONS, aussi co-auteur de l’ouvrage collectif « Transhumanisme : à la limite des valeurs humanistes », en prolongement du spectacle de Fabrice Murgia, « Black Clouds ».

Au travers de son œuvre, Fabrice Murgia traduit l’injustice dont il a été témoin au cours de ses voyages au Ghana. C’est en effet là-bas qu’il a pu se rendre sur l’une des plus grandes décharges au monde de déchets électroniques provenant des pays occidentaux et empoisonnant ainsi celles et ceux (principalement des enfants) qui y travaillent et y respirent les fumées noires et toxiques se dégageant de ces matières high-tech brûlées pour en extraire le cuivre. Au centre de son tableau, Fabrice Murgia dépeint quatre personnages aux histoires entremêlées. Il aborde tour à tour la révolution transhumaniste et les effets pervers de l’utilisation des biotechnologies sur l’homme pour repousser les frontières de la mort, la fracture numérique nord/sud ainsi que le tourisme sexuel.

Après le spectacle, qui a duré une heure et quart, les spectateurs (pas moins de 250 !) ont été invités à rester à la conférence-débat que proposait Pascal Simoens (UMONS) sur les monstres économiques de la Sillicon Valley – tels que Google, Amazon, Facebook et Apple (appelés aussi GAFA) – et sur les valeurs éthiques et intellectuelles qu’ils véhiculent. Quelque 90 personnes se sont prêtées au jeu du question-réponse après un retour concis sur des concepts théoriques, encore peu connus, voire méconnus en Europe, comme le transhumanisme ou encore le libertarianisme, par ailleurs logique philosophique courante aux Etats-Unis. Certains théoriciens, à la vision futuriste, comme Raymond Kurzweil, prétendent que l’être humain modifiera profondément sa nature, dans un avenir plus ou moins proche (d’ici 2030 !), en recourant à la (bio)technologie pour devenir hybride et « artificiellement intelligent. »

Pourra-t-on un jour vivre 400 ans ? A qui cela profitera-t-il ? Les GAFA finiront-ils par mieux nous connaître que nous-mêmes ? Une série de questions ont été adressées tant au conférencier P. Simoens qu’à F. Murgia qui était également présent pour répondre au public pendant l’heure de débat, de discussion et d’échange qui poursuivait et complétait ce fabuleux spectacle proposant une réflexion sur des enjeux actuels intéressants !

Plus d’infos sur les conférences de l’UMONS à Charleroi ? lena.goessens@umons.ac.be