Non classé Prix, bourses et distinctions Recherche

Concours Ma Thèse en 180 : trois doctorants de l’UMONS iront à la finale interuniversitaire à Bruxelles en mai

Publié le 26 mars 2018
Rédigé par UMONS Communication
Tiffany Jandrain (Faculté de Traduction et d’Interprétation – EII), Adriano Panepinto et Guillaume Bayon-Vicente (tous deux de la Faculté des Sciences) ont été choisis ce weeek-end pour représenter l'UMONS lors de la finale interuniversitaire qui se déroulera en mai prochain à Bruxelles.

L’Université de Mons a profité de l’organisation du printemps des Sciences ce week-end des 24 et 25/03 pour organiser sa finale interne du concours « Ma Thèse en 180 secondes ».

Trois lauréats ont été désignés à cette occasion par le jury et le public : Adriano Panepinto (de la Faculté des Sciences) ;
Tiffany Jandrain (Faculté de Traduction et d’Interprétation – EII) ; Guillaume Bayon-Vicente (Faculté des Sciences) – prix du public.

Adriano Panepinto travaille sur la façon d’améliorer les performances des cellules photovoltaïques. Tiffany Jandrain s’est spécialisée dans le domaine de la traductologie tandis que Guillaume Bayon-Vicente étudie les bioplastiques de demain.

Ces trois jeunes doctorants iront défendre les couleurs de l’UMONS lors de la finale interuniversitaire belge qui se déroulera à Bruxelles, à l’ULB, le 24 mai 2018. S’ils figurent parmi les meilleurs, ils auront ensuite la possibilité d’accéder ensuite à la finale internationale qui se déroulera cette année à Lausanne, en Suisse.

Avec 5 autres candidats, ils étaient en lice au Lotto Mons Expo pour le concours interne de ma thèse en 180 secondes qui consiste, comme son nom l’indique, à présenter son travail de recherche au grand public de manière la plus agréable, la plus claire et la plus compréhensible possible… avec au maximum une seule dia (statique) ; le tout en 3 minutes chrono maxi !

Les 8 doctorants de l’UMONS avaient été préalablement coachés pour réussir la performance de résumer des travaux scientifiques très complexes et permettre de les rendre compréhensibles à Monsieur et Madame Tout le Monde en trois petites minutes. Pour ce faire, ils ont pu s’appuyer sur les conseils avisés des membres du SciTech², le centre de diffusion des sciences et techniques de l’UMONS, mais aussi sur les étudiants d’Arts² .

Les étudiants comédiens actuellement en agrégation ont en effet tuyauté les doctorants de l’UMONS sur la façon de se tenir sur scène, de parler, de respirer, de capter l’attention de son public.

Et cette année, le niveau général était particulièrement relevé. Bravo donc à toutes et tous pour ce challenge relevé de main de maître !