Institution International Non classé Recherche

Lancement symbolique du premier « UMONS Innovation Center »

Publié le 28 juin 2019
Rédigé par DCOM
Cette démarche préfigure une campagne plus large qui vise à « labelliser » les centres de recherche issus de l’UMONS et avec lesquels l’institution a conservé d’étroites collaborations en termes de recherche. Ce lien étroit qui unit l’UMONS et ses Innovation Centers est en effet unique en Belgique. Il permet de mener une recherche fondamentale, stratégique et appliquée avec des partenaires reconnus pour leur excellence.

Ce vendredi 28 juin 2019, en présence de la Directrice générale de l’intercommunale IDEA et du Bourgmestre de la Ville de Mons, M. Nicolas Martin, le Recteur de l’Université de Mons, le Prof. Philippe Dubois, et le Vice-Recteur à la Recherche et à l’innovation, le Prof. Ruddy Wattiez ont procédé au lancement symbolique des « UMONS Innovation Centers » en dévoilant en compagnie du Directeur de Materia Nova, la bannière qui orne désormais ce centre de recherche partenaire historique de l’UMONS situé sur le Parc Initialis et spécialisé dans le développement de matériaux nouveaux.

Cette démarche préfigure une campagne plus large qui vise à « labelliser » les centres de recherche issus de l’UMONS et avec lesquels l’institution a conservé d’étroites collaborations en termes de recherche. Le lien étroit qui unit l’UMONS et ses Innovation Centers est en effet unique en Belgique. Il permet de mener une recherche fondamentale, stratégique et appliquée avec des partenaires reconnus pour leur excellence, lui permettant de travailler avec tout organisme socio-économique indépendamment de l’échelle TRL où les résultats se trouvent. La plupart des spin-offs créés par l’UMONS ou un des Innovation Centers exercent dans des domaines de compétence tels que les Matériaux ou l’ICT (avec leurs déclinaisons larges).

Ce nouveau label s’appliquera évidemment aux centres d’innovation existants tels que Materia Nova et Multitel (dans la phase suivante) mais aussi à l’ambitieux projet FEDER DigiSTORM de living lab, baptisé « Le Click », et qui verra le jour lui aussi prochainement sur le Parc Initialis.

« Ce concept d’UMONS Innovation Center permet de mieux rendre visible les liens historiques que nous avons avec plusieurs centres de recherche, issus de l’université et avec qui nous avons gardé d’étroites relations de collaboration. Cela permet aussi de rendre visible la dynamique dans laquelle l’Université de Mons s’est engagée et qui vise à créer de nouveaux centres d’innovation avec des TRLs (NDLR : l’échelle « TRL », en anglais « technology readiness level », qui peut se traduire par niveau de maturité technologique) plus élevés. On peut voir cela comme un label de reconnaissance », expliquent le Recteur de l’UMONS, le Prof. Philippe Dubois et son Vice-Recteur à la Recherche et à l’Innovation, le Prof. Ruddy Wattiez.

« Les effets attendus à court terme sont bien évidemment l’accroissement de la visibilité de cette chaîne de valeur pour tous nos partenaires recherche et innovation, qu’ils soient universités, centres de recherche ou organisations socio-économiques et de leur assurer un continuum de la recherche via une de nos structures sans interruption et avec facilité, poursuivent les deux interlocuteurs. A moyen ou long terme, nous pouvons espérer que ce modèle inspire d’autres structures en Belgique afin de créer des filières recherche complètes pouvant répondre aux besoins des entreprises belges et de ceux qui décideraient de venir s’implanter ou se créer en Belgique ».

« Rassembler sous un même label différents spin-offs issus de l’UMONS est un symbole fort. Cela prouve que, sur notre territoire du « Cœur du Hainaut », il y a un réel écosystème « matériaux » qui se construit et dans lequel l’Intercommunale souhaite se positionner comme coordinateur à travers son projet de territoire. Comme l’a démontré une récente étude universitaire à laquelle l’UMONS a d’ailleurs contribué, le secteur des matériaux est un secteur identifié comme porteur pour le redéploiement socio-économique du Cœur du Hainaut », déclare pour sa part Caroline Decamps, Directrice Générale d’IDEA.

Cette mention d’Innovation Center n’est pas stricto sensu existante en Belgique, ou du moins pas encore, mais se retrouve effectivement dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis et en France. Toute proportion gardée, le premier Innovation Center vient du MIT (Massachussetts Institute of Technnology) dont la logique était de regrouper dans un même lieu l’innovation dans un domaine d’excellence, avec gestion des brevets et incubation de nouveaux projets (plus ou moins proches du marché). Les entreprises créent également des Innovation Centers autour de résultats phares pouvant mener à plusieurs « breakthroughs » technologiques (Merck, DHL, 3M, Michelin, etc…). En France, le concept existe également depuis plusieurs années avec la même logique.

Concrètement, chaque « UMONS Innovation Center » est autonome dans la gestion de sa communication, mais les premiers à avoir ce label (Materia Nova, donc) ont déjà mentionné que la communication se fera via leur site web, les cartes de visite et à l’entrée des bureaux, notamment via la bannière sur la façade du bâtiment.

Pour rappel, Materia Nova est actif dans le développement de nouveaux matériaux et de revêtements innovants. Sa proximité historique avec l’UMONS lui permet de partager des équipements de pointe ; de rester connecté avec la recherche plus fondamentale/académique qui alimentera demain les innovations développées par MaNo et de bénéficier d‘une masse critique assurant une certaine légitimité sur un plan européen, voire mondial.