Institution Non classé Partenariats Recherche

L’UMONS héberge l’un des 12 points-relais destinés au testing du Covid-19 dans les homes en Wallonie

Publié le 13 novembre 2020
Rédigé par DCOM
L'objectif de ce réseau de points-relais est de pouvoir dépister chaque semaine le personnel des 602 maisons de repos (MR) et de soins (MRS) de Wallonie, soit quelque 32.000 travailleurs, afin de mieux lutter contre la propagation de l’épidémie auprès des seniors, en identifiant plus rapidement les membres du personnel porteurs du virus mais asymptomatiques.

Ce vendredi 13 novembre 2020, le Ministre-Président du Gouvernement wallon, M. Elio Di Rupo, a visité, en compagnie de la Vice-Présidente, Mme Christie Morreale (en charge de la Santé), le point-relais hébergé au sein de l’Université de Mons à partir duquel sont distribués les kits de prélèvements par tests salivaires à destination du personnel des maisons de repos et homes de Wallonie et redispatchés ensuite vers les labos d’analyse.

Les kits sont basés sur le principe de l’auto-prélèvement salivaire et ont été développés par l’équipe du Prof. Fabrice Bureau, Vice-Recteur à la Recherche de l’ULiège.

Le point-relais hébergé par l’UMONS est l’un des 12 qui sont désormais activés afin d’élargir et affiner le dispositif de testing ciblant en Wallonie spécifiquement les maisons de repos et les résidences pour personnes âgées.

L’objectif est de pouvoir dépister chaque semaine le personnel des 602 maisons de repos (MR) et de soins (MRS) de Wallonie, soit quelque 32.000 travailleurs, afin de mieux lutter contre la propagation de l’épidémie auprès des seniors, en identifiant plus rapidement les membres du personnel porteurs du virus mais asymptomatiques.

Concrètement, la distribution des kits aux homes s’effectue à raison de 2 à 3 matinées par semaine. Ces mêmes homes viennent ensuite redéposer les prélèvements effectués auprès de leur personnel. Ces tests sont alors acheminés vers les différents labos d’analyse qui fournissent les résultats dans un délai de 24 à 48 heures.

Dans ce projet, l’UMONS apporte son soutien logistique à l’initiative lancée par l’ULiège et qui vise à développer à grande échelle les tests salivaires à grande échelle. Une salle a été aménagée dans une aile de la nouvelle bibliothèque de la Place du Parc. La coordination de ce point-relais UMONS est assumée par Sabine Soetewey tandis que la supervision du processus au quotidien a été confiée à Assunta Bianchi et Robert Muller. A noter également que des étudiants jobistes UMONS sont impliqués.

Le gouvernement wallon a investi sept millions d’euros pour ces tests qui sont destinés au personnel des maisons de repos. Ce personnel sera dépisté systématiquement une fois par semaine, ce qui représente environ 32.900 tests hebdomadaires, a précisé le Ministre-Président Elio Di Rupo qui a tenu à souligner les efforts et les capacités scientifiques de nos universités qui ont permis de mettre en place un tel système.

Cette opération de testing aura lieu au moins jusqu’au 15 janvier 2021 ; cette période pouvant même être prolongée par l’AViQ en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.