DigiSTORM (UE+RW/FEDER)

Depuis mai 2015, l’UMONS (via l’Institut NUMEDIART et l’Institut HUMANORG) est chef de file d’un portefeuille de projets FEDER  et co-financé par l’Union Européenne et la Région Wallone  dont le nom est DIGISTORM.

’objectif de ce portefeuille est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place, via le projet DIGILIABS, du living lab wallon des industries créatives (le CLICK‘)  , pour favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

Chaque année, un ou plusieurs projets pilotes sont menés par les partenaires de DigiSTORM, pour déboucher sur des projets tiers, à l’initiative d’acteurs ICC et avec le soutien du living lab. Ces projets sont alimentés en technologie par les équipes de recherche de l’institut NUMEDIART avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC (via les projets DIGIMIR, DIGISPACE et DIGISENSE) ; ils reçoivent également un soutien entrepreneurial par La Maison de l’Entreprise (LME) et par l’Institut HumanORG (UMONS), et la formation continue des personnes qui y sont attachées sera assuré par Technocité. Les projets sont orientés « développement urbain » (musées 2.0, eTourisme, Spectacles urbains, etc.).

L’UMONS est également un des partenaires fondateurs du HUB Créatif du Cœur de Hainaut (Creative Valley). Le portefeuille DigiSTORM va permettre de poursuivre et de développer l’action passée de NUMEDIART dans le domaine des ICC, avec cette fois un positionnement fort dans le partenariat du HUB, et une mission entrepreneuriale explicite. Les indicateurs de performance annoncés prennent donc cette fois en compte non seulement la qualité des recherches mais aussi le nombre d’emplois créés à terme.

 

Un bâtiment pour le projet Digilabs

 

La construction d’un bâtiment est également prévue sur le Parc Initialis pour héberger UMONS et LME à proximité des bureaux de Technocité, et accentuer les synergies avec les entreprises de la Digital Innovation Valley (projet DIGICAMPUS)

 

 


Les partenaires DIGISTORM

Création d’u Living Lab des Industries Créatives : Le CLICK’
Un Living Lab vous dites ?

Créé dans le cadre du projet DIGILABS (portefeuille de projets DIGISTORM) , le CLICK est le premier Living Lab Wallon pour les industries créatives.

Il s’agit d’une structure d’accompagnement de projets basé sur de l’innovation ouverte. Il vise le développement de nouveaux produits et services en plaçant l’utilisateur au cœur du processus.

Caractéristiques d’un Living Lab
  • La Co-création et l’expertise de l’institut NUMEDIART (Institut de recherche pour les technologies créatives de l’UMONS) comme moteurs de base
  • Implication des utilisateurs finaux
  • Le Living Lab est au cœur d’un écosystème
  • Lieu de synergie (création d’une communauté des ICC)
Qu’entend-t-on par industries créatives ?

Sont considérés comme industries créatives, toutes les entreprises tout ou une partie de l’activité se base sur la créativité comme base de travail. Dès lors, on peut considérer que l’architecture, le design, les arts de la scène, la musique, l’audiovisuel, les musées ou encore l’édition font partie de ces industries. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive.

Contexte

L’objectif du portefeuille de projet FEDER DIGISTORM est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place du living lab wallon des industries créatives (Le CLICK’). Le but : favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

L’activité du CLICK’ (projet DIGILABS) est alimentée par les travaux des équipes de recherche de l’institut NUMEDIART (UMONS) avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC. Les domaines de recherche abordés sont repartis au sein de 3 projets : DIGIMIR, DIGISENSE et DIGISPACE.

Domaine de recherche DIGIMIR

La recherche effectuée au sein du projet DIGIMIR implique un savoir-faire dans le domaine de l’analyse et la compréhension automatique de contenus médias (qu’il s’agisse aussi bien de son que d’images, de dessins, ou encore de vidéos ou de gestes) et propose dans ce cadre de interactions homme-machine customisées et innovantes, basées sur l’intelligence artificielle.

Valeur ajoutée : les chercheurs impliqués dans DIGIMIR sont capables de créer rapidement des applications créant des ponts entre plusieurs types de média.

Contexte

L’objectif du portefeuille de projet FEDER DIGISTORM est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place du living lab wallon des industries créatives (Le CLICK’). Le but : favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

L’activité du CLICK’ (projet DIGILABS) est alimentée par les travaux des équipes de recherche de l’institut NUMEDIART (UMONS) avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC. Les domaines de recherche abordés sont repartis au sein de 3 projets : DIGIMIR, DIGISENSE et DIGISPACE.

Domaine de recherche DIGISENSE

La recherche effectuée au sein du projet DIGISENSE concerne la capture de mouvements. A l’aide de divers capteurs (réseaux de caméras IR, caméras 3D, Capteurs IR, capteurs inertiels, tablettes tactiles, etc.), il s’agit de mesurer et analyser avec précision et en temps réel les gestes et mouvements humains :

  • Dans un but de reconnaissance, évaluation et/ou de comparaison de mouvements
  • Pour l’animation de personnages de synthèse, y compris par des transformations stylistiques.
  • Pour la synthèse sonore à partir du geste dans le cadre de performances augmentées, d’instruments augmentés, ou de nouvelles interfaces d’expression musicale

Valeur ajoutée : explorer, améliorer voire créer des solutions commerciales (ou non commerciales) haut de gamme à partir de capteurs à moindre coût.

Exemple d’applications : NUMEDIART est notamment à la base de la création d’un framework open-source appelé “MotionMachine” (www.motionmachine.org) qui propose des solutions intégrées et flexibles pour visualiser, représenter et transformer les données complexes de mouvement.

Contexte

L’objectif du portefeuille de projet FEDER DIGISTORM est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place du living lab wallon des industries créatives (Le CLICK’). Le but : favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

L’activité du CLICK’ (projet DIGILABS) est alimentée par les travaux des équipes de recherche de l’institut NUMEDIART (UMONS) avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC. Les domaines de recherche abordés sont repartis au sein de 3 projets : DIGIMIR, DIGISENSE et DIGISPACE.

Domaine de recherche DIGISPACE

La recherche effectués dans le projet DIGISPACE concerne ce que l’on nomme les “espaces intelligents”. Il s’agit d’espaces dotés de senseurs (micros, caméras, capteurs IR, etc.) et d’une intelligence artificielle leur permettant de comprendre ce qu’y font leurs utilisateurs. Dans ce domaine, NUMEDIART propose une expertise dans :

  • Le « tracking » et l’interaction des personnes évoluant dans des espaces intérieurs
  • L’analyse de l’attention visuelle des utilisateurs basée sur des systèmes non-invasifs
  • La prédiction de l’attention visuelle des utilisateurs sur des images ou des vidéos, par l’utilisation d’algorithmes d’intelligence artificielle

Valeur ajoutée : développer des applications (ludiques, médicales, muséales, etc…) capables de prédire et d’analyser l’attention et le degré de motivation de leurs utilisateurs.

Exemple d’applications: NUMEDIART a mis en place un outil d’analyse de l’attention (Kinterest) basé sur une caméra 3D et permettant de mesurer en temps réel les point d’un écran sur lesquels des utilisateurs posent leur regard.