Institution International Prix, bourses et distinctions Recherche

L’UMONS, deux fois n°1 francophone (et une fois 3e) dans trois domaines issus du ranking mondial Shanghai

Publié le 18 août 2020
Rédigé par DCOM
Pour le domaine des Sciences des matériaux et ingénierie ainsi que celui de la chimie, l’UMONS se classe première université francophone. Pour la physique, elle est troisième. Ces résultats confirment les classements des années précédentes et les thématiques fortes de recherche qui sont menées au sein de l'institution.

Le classement Shanghai des universités vient de sortir pour l’édition 2020. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que l’Université de Mons y brille internationalement et nationalement dans trois domaines scientifiques de pointe.

Pour les Sciences des matériaux et ingénierie, l’UMONS se classe dans la fourchette mondiale 201-300 place et est ainsi 4e université belge et première des institutions francophones.

Pour la Physique, elle se situe dans la tranche des 301-400e universités les mieux classées au monde, 6e belge à égalité avec la KU Leuven et troisième université francophone.

Enfin, pour la Chimie elle arrive dans la tranche mondiale 301-400e et se hisse comme 4e université belge et à nouveau première  francophone !

« La parution du classement Shanghai 2020 par domaine conforte les résultats obtenus dans les précédentes éditions. Ces récents résultats confirment également les thématiques fortes en termes de recherche dans lesquelles l’UMONS a l’habitude de se distinguer et ce, y compris à l’international », se félicite le Recteur le prof. Philippe Dubois, lui-même reconnu parmi les meilleurs chercheurs au monde dans le domaine de la chimie verte.

Pour rappel, le ranking Shanghai ARWU publie chaque année un classement des meilleures universités au monde.

Ce classement comprend les universités qui comptent des lauréats de Prix Nobel et de Médailles Fields parmi leurs anciens étudiants et leur personnel, des chercheurs les plus fréquemment cités, ou des articles publiés dans les revues scientifiques Nature et Science. Les universités qui ont un nombre élevé d’articles indexés dans le Science Citation Index-Expanded et le Social Science Citation Index sont également concernées.

En fait, seul le critère « performance académique – PCP » tient compte de la taille de l’institution. Il est dès lors plus difficile d’entrer dans ce classement mondial pour les institutions de plus petite taille, comme l’UMONS.

Pour participer au classement par domaine, par contre, les institutions doivent avoir un nombre minimum de publications dans la période 2014-2018. Et le seuil des publications nécessaire diffère d’un domaine à l’autre.

Sont notamment considérés parmi les critères du classement par domaine :

  • Le nombre d’articles publiés par une institution dans le domaine pendant la période 2014-2018;  (Les données sont issues de Web of Science and InCites)
  • Le « Citation Impact » normalisé par domaine = citations d’articles publiés par une institution dans le domaine pendant la période 2014-2018/citations moyennes dans le domaine; (Les données sont issues de InCities)
  • Le nombre de publications avec minimum 2 pays d’affiliations/ nombre total de publications dans le domaine pendant la période 2014-2018; (Les données sont issues de InCities)
  • Le nombre d’articles publiés dans les Top journals (obtenus par enquête) pendant la période 2014-2018;
  • Le nombre de membres du personnel ayant obtenu un prix « significatif » ; la liste des prix significatifs dans le domaine est obtenue par enquête.

 Plus d’infos sur les indicateurs et leur définition : http://www.shanghairanking.com/Shanghairanking-Subject-Rankings/Methodology-for-ShanghaiRanking-Global-Ranking-of-Academic-Subjects-2020.html