Partenariats Recherche

L’UMONS lance une Chaire en Intelligence Artificielle et Médecine digitale en partenariat avec le groupe de presse médicale RMN

Publié le 23 septembre 2022
Rédigé par DCOM
Les 5 prochaines promotions de Bacheliers en médecine bénéficieront à l'UMONS d’un enseignement spécifique pour aborder dans leurs futures pratiques la médecine digitale et l'Intelligence artificielle. C'est le Dr. Giovanni Briganti qui a été nommé titulaire de la Chaire. Une Chaire dotée par le groupe de presse médicale RMN et qui fait office de première en Belgique. Son lancement a été officialisé ce vendredi 23 septembre en présence du secrétaire d’Etat à la Digitalisation, M. Mathieu Michel et à distance de la Ministre de la Santé, Mme Christie Morreale.

En cette rentrée universitaire, la Faculté de Médecine de l’Université de Mons et RMN ont lancé une Chaire « dotée » en Intelligence Artificielle et Médecine digitale. Une première en Belgique. A l’initiative du groupe de presse médical RMN (Vincent Leclercq et Philippe Marchal), le Recteur de l’UMONS (le Prof. Philippe Dubois), les vice-recteurs Diane Thomas, Pierre Duez, le Doyen de la faculté de médecine, le Prof. Alexandre Legrand ont dévoilé ce projet qui porte sur une durée de 5 ans et qui couvre les années académiques 2022-2023 à 2027-2028.

« Il est primordial que la médecine embrasse la révolution digitale et l’intègre dans l’ensemble de ses applications » comme l’explique Mathieu Michel, Secrétaire d’Etat à la Digitalisation et de poursuivre : « Grâce à l’intelligence artificielle, nos médecins seront mieux équipés pour améliorer la pertinence des diagnostics, la médecine prédictive ainsi que la qualité des soins, notamment en prenant mieux en compte les besoins spécifiques des patients. Chaque territoire peut se définir par une force singulière. Pour notre pays, je veux que n’importe qui dans le monde sache que, s’il veut être le meilleur en matière de santé digitale, la Belgique est l’endroit où aller ».

 

L’initiative est également saluée par la Ministre de la Santé, Mme Christie Morreale comme elle le souligne dans une vidéo envoyée pour l’occasion :

« Cette Chaire va donner l’occasion à de futurs professionnels de la santé de mieux se former et d’améliorer la qualité de la formation sur le terrain. J’ai eu l’occasion de travailler sur la Digitalisation des données de la santé, la télémédecine, la téléconsultation, l’intelligence artificielle médicale. Tous ces termes sont au cœur des solutions à apporter à nos professionnels de terrain qui sont en pleine mutation dans le secteur de la Santé ».

Concrètement, les 5 prochaines promotions de futurs médecins bénéficieront d’enseignements spécifiques dans le domaine de l’Intelligence Artificielle comme l’explique le Dr. Giovanni Briganti qui a été nommé titulaire de cette Chaire :

« Ce projet est essentiel et va permettre d’enseigner la science des données et le numérique aux médecins et de préparer les médecins de demain. Nous voulons consolider la position de l’UMONS comme leader dans le domaine de l’intelligence artificielle en santé et dans le domaine digital. C’est pour cela que nous avons développé un cours pour les Bacheliers en médecine à partir de la troisième année mais aussi un e-learning en ligne avec 5 modules suivi d’un quiz ».

C’est également la Chaire qui coordonne un certificat InterUniversitaire (CIU) commun ULB/UMONS sur le même thème mais destiné à tout professionnel en lien avec le monde de la santé et désireux se former aux bases du numérique en santé. Cette formation qui sera dispensée sur le campus du CHU de Charleroi (site Marie-Curie), commencera le 7 octobre mais est déjà complet.

Ce partenariat inédit est jugé très utile par Vincent Leclercq et Philippe Marchal de RMN :

« Nous sommes très attachés au développement et à l’avenir de la médecine. Nous voulons aider les futurs médecins à mieux se former aux nouvelles technologies. Nous nous investissons aussi beaucoup dans la formation continue des médecins. »

Les cours à l’UMONS commenceront en novembre mais un tout premier est donné ce vendredi 23 septembre lors d’une séance inaugurale en présence du Secrétaire d’Etat à la Digitalisation, M. Mathieu Michel.

Ce cours va initier les étudiant.e.s à l’Intelligence Artificielle et la médecine digitale aux étudiants en bacheliers de médecine (BA3) via un cours en présentiel de 30 heures et un e-learning de 5 modules. Pour l’année académique 2022-2023, le cours en présentiel sera donné en anglais (Artificial Intelligence). En 2023, un cours en français, « Intelligence Artificielle dans le domaine de la santé » (30h) sera compris dans le minerval de l’inscription à l’université. Les crédits acquis seront inscrits dans le diplôme des participant.e.s Des modules de formation en ligne élargissent également la formation des bacheliers. Il s’agit de 5 modules de e-learning créés par la Chaire. A noter que pour la première année, le programme est appelé « Introduction à la Médecine Digitale » et couvre avec l’appui d’expert.e.s issus du monde de la santé en Belgique les différents aspects du numérique en santé. (10h environ). Ces modules seront aussi rendus disponibles via des e-learning auprès de la communauté médicale belge, ainsi que des autres étudiant.e.s en médecine des autres universités. Enfin, un QCM sera réalisé par module afin d’évaluer le suivi de la formation.

Une Chaire supplémentaire que l’Université de Mons est particulièrement heureuse et fière de compter parmi ses partenariats comme l’explique le Recteur de l’UMONS, le Prof. Philippe Dubois :

« La concrétisation de cette nouvelle Chaire ambitieuse s’inscrit pleinement dans tous les efforts que fournit l’Université de Mons dans le domaine médical depuis de nombreuses années en termes d’élargissement de son offre de formation mai aussi de projets de recherche. Cette démarche globale vise à rencontrer toujours mieux les besoins en santé publique de la province de Hainaut ».

S’inscrire à l’UMONS