Prix, bourses et distinctions

Quatre jeunes et brillantes chercheuses de l’UMONS se distinguent aux HERA Awards 2024

Publié le 12 mars 2024
Rédigé par Christophe Morel
Les HERA Awards 2024 seront décernés à l'UMONS le 25 avril. Les lauréats viennent d'être dévoilés par la Fondation pour les Générations Futures. Quatre diplômés de l’UMONS en font partie!

Depuis 2010, la Fondation pour les Générations Futures stimule via les HERA Awards le rôle crucial des universités et des hautes écoles dans l’émergence d’innovations soutenables et de réponses aux enjeux multiples auxquels devront faire face les générations futures.

Pour cette 12e édition des HERA Awards, la Fondation pour les Générations Futures décernera lors de la cérémonie de remise des prix annuelle qui se déroulera le 25 avril 2024 à l’UMONS, 13 prix d’excellence académiques à 27 jeunes diplômé·es qui vous livrent leurs réflexions pour transformer le monde de demain. Ces prix récompensent des mémoires de master et thèses de doctorat pour leur approche systémique à 360°, indispensable à un développement soutenable de notre société. Cette sélection est le fruit de la délibération de 11 jurys d’experts indépendants.

Grâce à leurs contributions dans le domaine du développement soutenable, quatre candidates de l’UMONS viennent d’être distingué.e.s dans le cadre des HERA Awards 2024. Une grande fierté pour l’UMONSqui voit une fois de plus plusieurs de ses étudiant.e.s briller à travers leurs recherches.

Les candidates mises à l’honneur pour l’UMONS
HERA Doctoral Thesis Award : Larissa Romariz Peixoto

Nominée pour sa thèse de doctorat intitulée « Les conditions du projet populaire. Paradoxes socio-spatiaux et jeu de tensions en Hainaut franco-belge » – Faculté d’architecture et d’urbanisme de l’UMONS

Son travail: Larissa Romariz Peixoto a défendu sa thèse doctorale en art de bâtir et urbanisme à la faculté d’architecture et d’urbanisme de l’UMONS en mai 2023. Elle est actuellement urbaniste praticienne et enseignante au service architecture et société de l’UMONS. Coordinatrice du projet européen Réseau Hainaut Solidaire (RHS), Larissa Romariz Peixoto s’est immergée dans six quartiers populaires du Hainaut franco-belge en développant des méthodes systémiques pour appréhender la complexité de la parole habitante. En plaçant les récits des habitant·e·s au cœur des analyses mais aussi des solutions, elle bouscule les politiques classiques d’inclusion sociale et de rénovation urbaine. Plus d’infos ici.

HERA Award Sustainable Economy | Social Economy : Zoé Marlier

Lauréate pour son mémoire intitulé « Tensions en série : enquête sur le genre et le travail dans la gouvernance des coopératives belges » – École des sciences humaines et sociales de l’UMONS, UCLouvain, HEH, HEPH-Condorcet et HEHLa

Son travail: Le travail de Zoé Marlier met en lumière le décalage entre les principes en vigueur dans les coopératives belges (démocratie, égalité, etc.) et la réalité de celles-ci en ce qui concerne l’inclusion des femmes dans leur gouvernance. L’autrice a mené des entretiens avec 21 administratrices et 3 administrateurs de coopératives. Elle a identifié les parcours et les profils des femmes engagées au sein des organes d’administration, tout en s’attachant aux tensions rencontrées entre leur engagement au sein des coopératives et leur sphère familiale et professionnelle. Plus d’infos ici.

HERA Award Sustainable Engineering : Florence Bridoux

Nominée pour son mémoire intitulé « Étude de la bioremédiation par micro-organismes de sols pollués aux métaux et aux HAP » – Faculté polytechnique de Mons

Son travail: Florence Bridoux a étudié en laboratoire deux méthodes de bioremédiation destinées à répondre aux problèmes de pollution des sols : la bioaccumulation des métaux lourds et la biodégradation des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Pour ce faire, elle a eu recours à la bactérie Pseudomonas putida, un mélange de micro-organismes utilisé à Fukushima et quatre champignons (Pleurotus ostreatus, Trametes versicolor, Phanerochaete chrysosporium et Macrolepiota rhacodes). Grâce à des méthodes de chimie analytique, elle a suivi dans le temps l’évolution de la concentration en polluants dans des échantillons de sols pollués provenant d’un centre de traitement des terres wallon. Plus d’infos ici.

HERA Award Sustainable Behaviour : Marie Scohier

Nominée pour son mémoire intitulé « Engager les campus dans la durabilité : une approche par l’économie circulaire » – Faculté polytechnique de Mons

Son travail: Le travail de Marie Scohier porte sur la transition sociale et environnementale des universités en se focalisant sur la thématique spécifique de la gestion des flux matériels. Divisé en quatre types de stratégies (anticipation, réduction, utilisation et élimination), un modèle d’économie circulaire spécifique a d’abord été établi sur la base d’une revue de la littérature. Élaboré à partir de l’expérience de cinq universités (parmi lesquelles l’ULiège) réparties sur divers continents, un recueil de bonnes pratiques a ensuite été élaboré, susceptible d’inspirer toutes les universités voire d’autres types d’organisations ou d’entités territoriales. Plus d’infos ici.

Au total, 27 jeunes diplômé·e·s et docteur·e·s ont été primé·e·s cette année dans le cadre des HERA Awards ! Retrouvez la liste ici.

Pour rappel, la Cérémonie de remise de prix HERA Awards 2024 aura lieu ce jeudi 25 avril 2024 dès 17h30 à l’UMONS.
Informations et inscription – obligatoire, gratuite et ouverte à tou·tes – sur : www.fgf.be/hera