Vulgarisation

L’expérience de Fizeau au beffroi de Mons dans la revue « Physics Education »

Publié le 21 février 2018
Rédigé par Valery Saintghislain
La reconstitution de l’expérience de Fizeau qui avait été menée entre décembre 2016 et mars 2017 par l’UMONS et son centre de diffusion des sciences et techniques SciTech² depuis le beffroi de Mons vient de connaître un joli prolongement par le biais de la parution d’un article dans la revue « Physics Education ».

La reconstitution de l’expérience de Fizeau qui avait été menée entre décembre 2016 et mars 2017 par l’UMONS et son centre de diffusion des sciences et techniques SciTech² entre le sommet du beffroi de Mons et le châssis à molettes du parc d’aventures scientifiques de Frameries vient de connaître un joli prolongement par le biais de la parution d’un article dans la revue « Physics Education ».

Cette revue est un journal international qui est destiné à quiconque est impliqué dans l’enseignement de la physique dans les écoles et les collèges. Les articles qu’elle contient sont le reflet des intérêts et des besoins affichés par les enseignants de physique dans le secondaire et leurs formateurs.
L’article, rédigé en anglais, réexplique l’épopée entourant la reconstitution de la célèbre expérience d’Hippolyte Fizeau visant à mesurer pour la première fois la vitesse de la lumière et menée pour la première fois avec succès en juillet 1849 à Paris.

On le doit au Prof. Claude Semay, physicien à l’UMONS et président du Département de Physique. Ce texte vise à permettre à d’autres dans le monde de se lancer aussi dans l’aventure Fizeau, voire pourquoi pas de faire mieux que nous… c’est le principe même du partage des connaissances scientifiques !
Outre les grandes idées du dispositif UMONS, l’article reprend également les résultats de mesure obtenus par les élèves et les citoyens qui nous ont rendu visite au beffroi. Les Montois avaient donc redécouvert pour la vitesse de la lumière une valeur de : c= 298 500 km/s, avec une marge d’erreur exceptionnellement basse de 3,3% !

Si vous comprenez l’anglais et que la physique vous intéresse, ne manquez pas de lire cet article (Claude Semay et al 2018 Phys. Educ. 53 035015), téléchargeable gratuitement ! Il est disponible en « open access ». Voici le lien pour en prendre connaissance : http://iopscience.iop.org/article/10.1088/1361-6552/aaab86/meta

Plus d’infos sur cet article ? claude.semay@umons.ac.be

  • Expérience
  • Physique