Débouchés

Ma fascination pour les lois fondamentales régissant l’Univers m’a amené à effectuer une Licence en physique, orientation théorique, à l’Université de Mons. J’ai ensuite décroché une bourse F.R.S.-FNR…
Poursuivre la lecture
Fabien Buisseret
Licencié en Sciences Physiques (2004) et Docteur en Sciences (2007) de l’Université de Mons. Maître-assistant en Haute-École.
“Ma passion, depuis tout jeune, pour les phénomènes atmosphériques, et mon désir d’en comprendre les processus sous-jacents pour me lancer dans l’exercice délicat de leur prévision, m’ont conduit à en…
Poursuivre la lecture
Fabian Debal
Docteur en Physique.
C’est vers l’âge de 7‐8 ans que je suis rentrée de l’école en disant à mes parents « Plus tard, je serai astronome ». À l’époque, je ne comprenais pas encore ce que cela impliquait, mais le virus de l…
Poursuivre la lecture
Aurélie Druart
Physicienne Médicale au sein du service de radiothérapie du GHdC.
“Désireux de mieux connaître le monde qui nous entoure ainsi que la nature des lois régissant notre Univers, la physique a toujours été pour moi, la clé de la connaissance. C’est donc naturellement qu…
Poursuivre la lecture
Benjamin Delattre
Chercheur post-doctoral au MIT
“Captivée depuis l’enfance par les sciences dans leur globalité, enthousiasmée par les premières réponses aux “pourquoi ?” et “comment ?” des cours de physique des dernières années du secondaire, j’ai…
Poursuivre la lecture
Emilie Bertrand
Licenciée en Sciences Physiques (2004) et Docteur en Sciences (2009) de l’Université de Mons. Enseignante à la Haute École Louvain en Hainaut depuis septembre 2009.

Mobilité

Relations internationales et séjours à l’étranger

Le Département de Mathématique de l’UMONS a de nombreuses collaborations avec des universités étrangères aussi bien européennes qu’américaines. En particulier les étudiants en sciences (mathématiques) sont encouragés à suivre un quadrimestre ou une année complète dans une université partenaire étrangère (Durham, Naples, Paris 7, Perpignan, Prague, Séville,…) dans le cadre du programme SOCRATES ERASMUS.

Le Département est également un des signataires d’une convention entre les cinq départements de mathématique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et les départements de mathématique des universités du Nord-Pas de Calais en France (Lens, Lille, Littoral et Valenciennes). Cet accord permet aux étudiants de suivre des cours aussi bien à Liège ou Namur qu’à Lille ou Bruxelles dans le cadre de leurs études de Master à Mons.

Le Département de Mathématique à Mons a également établi des contacts avec des entreprises en Belgique et à l’étranger (notamment à Paris et New-York). Ces multiples contacts internationaux favorisent une formation et une recherche de haut niveau. Ils permettent également aux étudiants, qui le souhaitent, d’effectuer leur stage dans une entreprise ou un laboratoire étranger.

Débouchés

“Au moment où j’écris ces quelques lignes, cela fait déjà 5 mois que j’ai quitté les banquettes bleues-vertes de l’UMONS. Et cinq années auparavant, j’avais quitté les chaises de l’école secondaire. J…
Poursuivre la lecture
Sylvie Scolas
Master à finalité spécialisée, métiers de la finance
“Je suis entré à l’université dans l’optique de devenir professeur de mathématiques dans le secondaire, mais mon parcours a été tout autre... Durant les trois années de Bachelier, j’ai suivi plusieurs…
Poursuivre la lecture
Dany Maslowski
Master à finalité spécialisée, métiers de l’informatique.
“J’ai choisi la finalité approfondie sans être sûre au départ que ça me plairait. Mais dans le cas contraire, je savais que cette décision ne me porterait pas préjudice : j’aurais toujours la possibil…
Poursuivre la lecture
Julie De Pril
Master à finalité approfondie, métiers de la recherche.

Master en horaire décalé à Charleroi

Le diplôme de Master en Sciences informatiques donne la possibilité d’acquérir en 60 ou en 120 crédits, une solide formation spécialisée en informatique, à horaire décalé. Cette formation permet au diplômé d’élargir ses possibilités actuelles d’emploi, de progresser dans sa carrière professionnelle, ou d’envisager une réorientation professionnelle.

“Après avoir terminé un Baccalauréat en Informatique de Gestion, je me suis lancé dans la vie active avec un premier job d’Analyste - développeur. J’ai ensuite entamé un Master en sciences informatiqu…
Poursuivre la lecture
Michaël Tnourji
diplômé en 2011

Débouchés

Le Département d’Informatique regroupe des professeurs et chercheurs de la Faculté des Sciences de l’UMONS mus par une même passion : l’application de l’outil informatique, qu’il soit logiciel ou matériel, à la résolution de problèmes et l’étude de systèmes complexes. La recherche au Département d’Informatique s’articule autour de cinq domaines principaux, théoriques et appliqués : les systèmes d’information et les bases de données, l’ingénierie logicielle, les réseaux informatiques et les télécommunications, l’algorithmique, la bio-informatique et la vérification assistée par ordinateur. Le Département d’Informatique est impliqué dans plusieurs programmes de recherche nationaux et internationaux, ses travaux scientifiques sont réputés internationalement.

Fort de son expertise et de sa passion dans ces domaines, le Département d’Informatique propose plusieurs filières de formation en sciences informatiques et délivre des diplômes de Master sur deux campus différents (Mons et Charleroi).

La formation offerte vise à préparer le futur informaticien à s’intégrer dans des organisations publiques ou privées, de petite ou grande taille, dans des secteurs d’activités variés tels que les banques et assurances, les réseaux et télécommunications, l’industrie, la production, les bureaux d’études, la consultance,… et à assumer des rôles très variés tels que software architect, software analyst, développeur, chef d’équipe et de projet, gestionnaire de systèmes, de bases de données et de réseaux, voire à s’impliquer dans la recherche et la poursuite d’un doctorat.

Pour préparer le futur diplômé en sciences informatiques à son rôle dans la société, la formation offerte par le Département d’Informatique se veut à dimension humaine. Une attention est portée constamment à l’étudiant, accueilli dès les premiers jours de sa vie universitaire, mis à niveau durant les premières semaines, encadré individuellement lors de la première année, puis formé progressivement aux sciences informatiques. Le cursus commence par les méthodes et concepts de bases, se poursuit par une formation solide en informatique, de plus en plus avancée et pluridisciplinaire. Il est accompagné par plusieurs travaux personnels préparant à l’autonomie et à l’innovation. L’étudiant est formé à la polyvalence et à l’adaptation à des environnements divers. Il a ainsi toutes les capacités scientifiques requises pour  être opérationnel sur le terrain.

Débouchés

Dans l’ensemble des Sciences, la chimie est une discipline occupant une position clé, entre la biologie et la physique. Par ses avancées scientifiques, elle permet de comprendre la matière inerte et le monde vivant. Cette compréhension et ces avancées ont permis le développement d’applications innombrables rapidement devenues irremplaçables dans notre vie quotidienne. Songeons aux molécules sondes utilisées en imagerie médicale, aux diagnostics et traitements de nos maladies, aux nouvelles technologies de nos téléviseurs, aux adhésifs chirurgicaux évitant les sutures, …

Les exemples illustrant les apports de la chimie sont infinis, et tous les objets que nous manipulons ont un rapport direct à la chimie !

Plus récemment, la chimie a ouvert de nouvelles perspectives pour une utilisation plus rationnelle de l’énergie avec le développement de lampes (O) LED à basse consommation, le design de cellules photovoltaïques à haut rendement. Elle contribue ainsi largement à solutionner les problèmes actuels d’environnement et de développement durable.

La Faculté des Sciences de l’Université de Mons organise tous les cycles d’études en sciences chimiques, à commencer par les Bacheliers (3 années) et Masters (2 années) qui ouvrent les portes du marché du travail. Au delà, une partie importante des étudiants entame une formation doctorale (3e cycle), en bénéficiant de nombreuses possibilités de financement, et dont l’aboutissement, après en général quatre années, est le diplôme hautement apprécié de Docteur en Sciences.

Les chimistes de la Faculté des Sciences participent à de nombreuses recherches de pointe tant sur le plan fondamental que sur celui des applications technologiques et médicales. Reconnus internationalement, les travaux des chimistes montois (une centaine de personnes) font appel aux techniques les plus sophistiquées pour l’étude, la conception et la caractérisation de nouvelles molécules et de nouveaux matériaux, l’identification d’agents polluants, la création et la fabrication de nouveaux polymères plus performants et respectueux de l’environnement (polymères biodégradables), la modification de la surface des matériaux pour leur conférer des propriétés nouvelles. Ces travaux sont menés en étroite collaboration avec le centre de recherches Materia Nova, situé sur le Parc Scientifique Initialis à Mons.

Étudier la chimie à Mons, en Faculté des Sciences, c’est bénéficier d’un environnement très dynamique et stimulant où l’humain n’a pas été oublié pour autant, c’est utiliser des équipements modernes, être encadré par une équipe d’enseignants et assistants motivés et compétents. Et finalement, c’est obtenir un diplôme dont la valeur est internationalement reconnue et qui débouche sur de nombreux emplois diversifiés.

Un rapide portrait de la chimie belge au niveau industriel montre qu’elle représente un secteur vital pour l’économie. Elle est en fait le deuxième secteur manufacturier du pays. Parmi les pays du monde industrialisé, c’est d’ailleurs la Belgique qui possède le plus haut degré de spécialisation en chimie, c’est-à-dire qu’elle réalise, en chiffre d’affaires, le pourcentage le plus élevé du produit intérieur brut. Le nombre d’emplois dans le secteur de la chimie atteint environ 100.000 personnes, auxquelles on peut ajouter 2,5 fois autant d’emplois indirects.

Comme la formation des chimistes est polyvalente, on les retrouve dans des secteurs aussi divers que :

  • l’industrie de la chimie, des polymères, des céramiques et des médicaments, surtout dans les fonctions de recherche et développement ;
  • les laboratoires d’analyse publics et privés ;
  • les fonctions technico-commerciales et le contrôle de la qualité dans les sociétés actives en chimie (appareillages, produits) ;
  • l’enseignement secondaire et supérieur ;
  • la recherche (au sein d’universités ou de centres de recherche belges ou étrangers).
“A ma sortie du secondaire, je voulais étudier dans le domaine scientifique. Et c’est lors d’une journée ‘Portes ouvertes’ à l’Université de Mons que le déclic s’est fait. Tout est chimie et la chimie…
Poursuivre la lecture
Lorenzo Cutaia
Master en sciences chimiques en 2010

 

Les débouchés

Avec les technologies nouvelles de plus en plus présentes, les débouchés dans les entreprises du secteur privé pour les diplômés des Facultés de Sciences se sont multipliés, aussi bien pour les mathématiciens, les physiciens, que pour les biologistes, chimistes et informaticiens.

Le développement des modèles mathématiques dans la finance et les biotechnologies ouvre de nouvelles perspectives d’emploi pour les mathématiciens. L’émergence des préoccupations écologiques avec le concept de développement durable crée de nouveaux débouchés pour les diplômés en biologie.  Le secteur des matériaux nouveaux et des biomtériaux est demandeur de chimistes et de physiciens. Et partout, on recrute des informaticiens ou des scientifiques détenteurs d’une formation mixte dont une composante est l’informatique.

Les entreprises apprécient de plus en plus les diplômés en sciences pour leur formation pluridisciplinaire,leur rigueur scientifique, leur faculté d’adaptation et leur capacité à résoudre une vaste gamme de problèmes.

Afin de répondre à ces demandes du monde du travail, chaque Master – à l’exception des Masters en un an – se décline en différentes finalités, chacune préparant à des profils professionnels spécifiques. Dans ces finalités, la pratique des stages en entreprises en Belgique ou à l’étranger au cours des études de Master s’est généralisée.

Alors que la finalité des études en sciences est encore trop souvent associée dans le grand public et parmi les milieux scolaires au seul métier d’enseignant dans l’enseignement secondaire supérieur, la plupart de nos diplômés travaillent dans les secteurs informatique, bancaire, pharmaceutique, des assurances, de la finance, des télécommunications, de la biotechnologie, de la chimie, de l’optique, de l’industrie du verre, dans les centres de recherches privés ou publics.

D’autre part, cette offre accrue de la part des entreprises est entrée en concurrence avec les besoins en enseignants et le manque de professeurs de sciences et surtout de mathématiques est criant depuis plusieurs années. Ces professions sont presque chaque année déclarées “en pénurie”.

Mobilité

Le monde de demain ne peut pas s’entrevoir sans un partage des connaissances scientifiques. La création et le développement de nouvelles technologies ne se fera que par la mise en place d’équipes pluridisciplinaires en provenance de différentes régions, de différents pays sur divers continents. De même, le monde actuel compte encore trop d’inégalités tant sur le plan social que scientifique et beaucoup de pays sont encore sous-développés à cet égard.

“Je suis né à Toamasina à Madagascar. J’ai commencé mes études supérieures à la Faculté des Sciences de l’Université de Toliara et ai ensuite rejoint l’Institut Halieutique et des Sciences Marines de …
Poursuivre la lecture
Thierry Lavitra
Docteur en Sciences Biologiques

Les Masters en Biologie permettent à nos étudiants et aux étudiants étrangers, de pays développés et en voie de développement, de répondre à cette demande d’interaction avec d’autres universités, dans d’autres pays, en découvrant d’autres communautés. La mobilité de nos étudiants est au coeur de ces Masters et ceux qui le désirent peuvent apprendre en dehors de nos murs au travers un programme de « Mobilité OUT » de 30 crédits (un quadrimestre) et de divers stages à hauteur de 22 crédits. Cette mobilité est soutenue financièrement par diverses bourses.

Parallèlement, les étudiants étrangers ont la possibilité de rentrer dans le programme « Analytical Methods Applied to Living Organisms » (30 crédits) qui s’effectue en Bloc 1 du Master.

Les étudiants dans l’option Biologie des Organismes et Ecologie peuvent ainsi découvrir et analyser la faune marine intertidale au cours d’un stage international Erasmus à Roscoff (Bretagne) et la faune terrestre du Var en France, de découvrir l’écologie marine à Calvi (Corse) et la biodiversité des récifs coralliens à Toliara (Madagascar).

“Le programme de mobilité out est une opportunité offerte par l’Université de Mons que j’encourage quiconque à réaliser. La collaboration avec des chercheurs à l’étranger permet de percevoir la recher…
Poursuivre la lecture
Guillaume Ghisbain
Étudiant en Bloc 2 de Master en BOE

Les étudiants en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire ont la possibilité de faire des recherches dans des laboratoires universitaires étrangers, par exemple, en Italie, en Chine ou au Canada. Les étudiants qui partent en Mobilité OUT intègrent ainsi un éventail d’équipes dont les institutions sont détaillées sur le site internet du Département de Biologie

“Le programme de biologie à l’Université de Mons propose une mobilité OUT dès la première année de Master. Un des points forts de cette expérience est d’avoir un premier aperçu du travail de recherche…
Poursuivre la lecture
Aurore Latragna
Étudiante en Bloc 2 de Master en BBMC

Débouchés

Les métiers auxquels accèdent nos Biologistes

Avec l’apparition de nouvelles technologies, les débouchés dans les entreprises du secteur privé se sont multipliés pour les Maîtres en Sciences. L’émergence des préoccupations écologiques et la nécessité de développer la société de façon durable ont aussi créé de nouveaux secteurs d’emploi.

A titre d’exemples, les secteurs de la biotechnologie, de la chimie verte et des matériaux nouveaux (tels que les biomatériaux) sont demandeurs de chimistes, de biologistes et de physiciens ; le développement des modèles mathématiques et de l’informatique dans les biotechnologies et la biologie cellulaire/moléculaire ouvre de nouvelles perspectives pour des personnes possédant des compétences mixtes recouvrant la biologie, les mathématiques et l’informatique ; l’analyse des pollutions environnementales requière des scientifiques ayant des connaissances en chimie et en biologie. Les Maîtres en Sciences sont très appréciés pour leur formation pluridisciplinaire, leur rigueur scientifique, leur faculté d’adaptation et leur capacité à s’approprier et résoudre une large gamme de problèmes.

Afin de répondre aux demandes très diverses de notre société, la Biologie se décline en deux Masters (Master en Biologie des Organismes et Ecologie et Master en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire), chaque Master se partageant en trois finalités (finalités approfondie, didactique et spécialisée) qui préparent chacune à un profil professionnel plus ou moins spécifique.

Les étudiants qui ont une vocation pédagogique suivent la finalité didactique et deviennent agrégés de l’enseignement secondaire supérieur, ce qui leur permet d’être enseignant et de dispenser la biologie (Maîtres en BOE et BBMC) et la chimie (Maîtres en BBMC uniquement).

Les étudiants qui se destinent à la recherche s’orientent généralement vers la finalité approfondie. Elle constitue une préparation idéale à la poursuite du doctorat. Parmi nos anciens étudiants qui ont choisi cette finalité, certains travaillent dans la recherche fondamentale académique (voir ci-des-sous), d’autres dans des entreprises de biotechnologies, pharmaceutiques ou agroalimentaires, dans des bureaux d’étude de gestion environnementale uo encore à la police scientifique.

“Après un Master en Biologie des Organismes et Ecologie, j’ai poursuivi mon parcours à l’UMONS par une thèse de doctorat au sein du laboratoire de Protéomique et Microbiologie. La thématique de celle-…
Poursuivre la lecture
Stéphanie Roosa
Docteur en Sciences Biologiques
“Lorsqu’on est étudiant, la recherche scientifique apparaît comme un doux rêve et semble réservée au monde académique. Force est de constater qu’il n’en est rien. Après l’obtention d’un diplôme de Mas…
Poursuivre la lecture
Jérémy Derock
Docteur en Sciences Biologiques

Les finalités spécialisées (Métiers de l’éco-conseil et Industrie), résolument orientées vers le monde professionnel, permettent aux étudiants de se spécialiser respectivement aux métiers de l’éco-conseil et aux métiers liés à l’industrie.

“Généralement, le terme « Biologie » est associé à l’étude de la faune, la flore, aux voyages, à l’étude des fonds marins, etc … Cependant, suite à un bachelier en Agronomie, j’ai plutôt opté pour le …
Poursuivre la lecture
Coralie Senet
Maître en Biochimie, Biologie moléculaire et cellulaire, à finalité approfondie, Promotion 2016- 2017)

L’étudiant détenteur d’un de ces diplômes (Master à finalité approfondie ou spécialisée) peut également suivre un Master de spécialisation, ou encore suivre ultérieurement une formation d’Agrégé de l’Enseignement Secondaire Supérieur (AESS).

“En 1992, à l’issue de mes études en Sciences Zoologiques (correspondant actuellement au Master en Biologie des Organismes et Ecologie) à l’UMONS, j’ai rapidement trouvé un emploi de professeur de bio…
Poursuivre la lecture
Christophe Rémy
Licencié en Sciences Zoologiques, promotion 1992-1993

A l’exception des Masters à finalité didactique, les différents Masters (120 crédits) donnent l’accès au Doctorat en Sciences permettant aux étudiants d’entrer dans le monde de la recherche au sein d’organismes publics, parapublics ou privés en Belgique et à l’étranger.

Structure des études

Comprendre et utiliser les lois physiques qui régissent l’Univers sont le quotidien des physiciens de la Faculté des Sciences de l’UMONS. Ceux-ci s’impliquent dans de nombreuses recherches et travaillent souvent dans le cadre de collaborations internationales. Ils œuvrent à l’unification des interactions fondamentales, étudient tant la structure nucléaire que celle des atomes et la composition chimique des étoiles, explorent la physique des trous noirs comme celle de l’Univers, conçoivent des matériaux nouveaux et des méthodes pour les étudier, ou encore contribuent aux progrès de l’imagerie médicale. On retrouve même des physiciens montois au pôle Sud, où ils traquent les évanescents neutrinos extragalactiques. C’est donc dans un environnement très stimulant et enrichissant — mais qui reste à dimension humaine — que les étudiants en sciences physiques de l’UMONS réaliseront leurs études de Bachelier et Master.

Les cours de Bachelier en sciences physiques dispensent une solide formation de base en physique, mathématique, chimie, tout en s’ouvrant à des domaines de pointe comme par exemple la physique des particules, l’astrophysique ou la science des matériaux.

Les cours de Master offrent deux finalités :

  • la finalité approfondie qui propose à l’étudiant de choisir entre une option orientée vers la recherche dans le domaine des interactions fondamentales et une autre tournée vers la recherche en sciences des matériaux et ses applications, y compris en environnement industriel ;
  • la finalité didactique, qui conduit à l’enseignement secondaire.

Des stages et un mémoire complètent ces différentes formations, qui donnent donc accès tant aux métiers des secteurs privé et public qu’à la recherche ou à l’enseignement. En particulier, chacune de ces orientations donne accès à la réalisation d’une thèse de doctorat.

Structure des études

Bien que souvent nous n’en n’ayons pas conscience, les mathématiques sont omniprésentes dans notre vie quotidienne. Pour ne citer que quelques exemples, les prédictions météorologiques, la gestion des stocks, la détection des zones cancéreuses, les produits banquaires, les effets spéciaux dans les films, les jeux vidéos,… toutes ces choses font appel à des mathématiques qui peuvent être très sophistiquées.

Si la relation des mathématiques avec les sciences et techniques a plusieurs milliers d’années, il est tout aussi vrai que pendant tout ce temps elles se sont également développées grâce à des questions internes «  pour l’honneur de l’esprit humain  » comme le disait le grand mathématicien C. G. Jacobi.

Lors de vos études de mathématique à l’UMONS, vous aurez l’occasion de cultiver ces deux facettes, l’ouverture sur le monde d’une part, l’esprit critique, la rigueur, le développement de l’intuition, le raisonnement formel d’autre part. Vous serez guidés dans vos apprentissages par une équipe de chercheurs dynamiques, reconnus internationalement, et qui ont une réelle préoccupation pédagogique. La qualité du diplôme que vous obtiendrez est très appréciée tant par le secteur public que privé.

Les cours de Bachelier (premier cycle) vous donneront une solide formation de base en mathématique. Un accompagnement spécifique vous aidera à réussir votre transition secondaire-université. Dès la première année, vous aurez aussi l’occasion d’apprendre une discipline complémentaire au choix parmi les trois suivantes : la physique ; l’informatique ; les probabilités appliquées.

Le Master (second cycle) offre quatre finalités qui prolongent le choix fait au premier cycle et sont en prise directe avec le métier que vous souhaitez exercer.

  • Mathématique finalité approfondie, métiers de la recherche : cette finalité est destinée à ceux qui désirent faire une thèse de doctorat en mathématique. Vous vous spécialiserez dans un des domaines de recherche de le département de Mathématique et serez amené à un niveau qui vous permettra d’entrer dans le monde de la recherche actuelle.
  • Mathématique finalité spécialisée, métiers de l’informatique : vous acquerrez une formation mixte en mathématique et informatique qui ouvre les portes à des carrières dans les secteurs informatiques de l’industrie, de l’administration,…
  • Mathématique finalité spécialisée, métiers de la finance : cette finalité constitue l’orientation naturelle pour ceux qui désirent s’orienter vers le secteur des banques, des assurances, des grandes plateformes financières,…
  • Mathématique finalité didactique, métiers de l’enseignement : cette formation, qui inclut l’agrégation dans le cursus normal des études, vous permettra d’acquérir des outils de didactique des mathématiques ainsi que des compétences pratiques pour exercer de manière rigoureuse et inventive votre métier d’enseignant.

En outre, vous aurez la possibilité d’ajouter à votre diplôme la mention d’une option qui reflète des aptitudes complémentaires que vous auriez acquises.

Structure des études

Structure des études

Structure des études

à compléter

2ème cycle : Master

Le Master en Physique – finalité approfondie – donne la possibilité d’acquérir, en 120 crédits, une formation solide en physique ouvrant la voie à de nombreux métiers de la recherche tant publique que privée. Cette formation se décline selon deux options : les Interactions Fondamentales et les Science des Matériaux.

Le Master en Physique – finalité didactique – donne la possibilité d’acquérir en 120 crédits, une solide formation pédagogique préparant à la carrière de professeur dans l’enseignement secondaire.

Les étudiants désireux de terminer leurs études dans les délais les plus courts peuvent opter pour un programme de Master en un an (60 crédits).Celui-ci n’autorise pas certaines études complémentaires (doctorat), et ne permet pas l’accès à certains emplois. Il est possible d’entamer les études d’agrégé à l’issue de ce Master en un an.

2ème cycle : Master

Le programme de Master est conçu comme un tout cohérent sur les deux années. Il est l’occasion de vous projeter dans l’avenir et de définir un ou plusieurs métiers que vous souhaiteriez exercer. Votre directeur de programme vous guidera dans le grand nombre de possibilités offertes afin d’opérer des choix qui vous préparent au mieux aux carrières qui vous intéressent.

Quatre finalités vous sont proposées. Quelle que soit celle que vous choisirez, vous aurez l’occasion d’approfondir, à travers un stage, un projet, et un mémoire, des sujets des mathématiques qui vous intéressent et dans lesquels vous pourrez vous investir tout en bénéficiant d’un encadrement personnalisé.

Les quatre finalités sont les suivantes :

  • Finalité approfondie, métiers de la recherche : Encadrés par une équipe de chercheurs dynamiques et reconnus internationalement, vous entrerez
    dans le monde de la recherche actuelle.
  • Finalité spécialisée, métiers de l’informatique : Vos capacités de rigueur et de raisonnement et votre habileté à manipuler des langages formels vous permettront d’apprendre des concepts avancés d’informatique et d’aborder des projets qui demandent un haut niveau d’abstraction
  • Finalité spécialisée, métiers de la finance : Vous apprendrez les outils mathématiques fondamentaux de la finance ainsi que les modélisations de base des produits financiers.
  • Finalité didactique, métiers de l’enseignement : Cette formation inclut l’agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (AESS). À l’UMONS,
    vous aurez l’occasion d’aller bien au delà de ces 30 crédits imposés par la loi

Les étudiants désireux de terminer leurs études dans les délais les plus courts peuvent opter pour un programme de Master en un an (60 crédits).Celui-ci n’autorise pas certaines études complémentaires (doctorat), et ne permet pas l’accès à certains emplois. Il est possible d’entamer les études d’agrégé à l’issue de ce Master en un an.

Témoignages :

“À mon entrée à l’université, je voulais devenir enseignant afin de partager mon goût des maths avec les plus jeunes. Cependant, à travers l’enseignement reçu de mes professeurs, j’ai découvert dans l…
Poursuivre la lecture
Pierre Hauweele
Master à finalité approfondie, métiers de la recherche.
“Ce qui m’a poussé à entreprendre les études en mathématiques, ce sont les débouchés. En effet, les mathématiques peuvent mener à beaucoup de métiers différents et nous avons trois années de Bacheli…
Poursuivre la lecture
Sophie Authom
Master à finalité spécialisée, métiers de la finance.
“J’ai fait un Master en Sciences mathématiques à l’UMONS. La première chose qui m’a frappée lors de mon entrée à l’université a été la gentillesse des étudiants des années supérieures qui m’ont accuei…
Poursuivre la lecture
Morgane Estiévenart
Master à finalité didactique, métiers de l’enseignement.
“Quand je suis entrée en 1ère année de Bachelier à l’UMONS, je savais que je voulais obtenir mon diplôme avec l’objectif d’enseigner un jour les mathématiques. Arrivée en première année de Master, mon…
Poursuivre la lecture
Audrey Lucas
Master en un an avec mémoire en didactique des mathématiques.

 

 

 

 

2ème cycle : Master

Cours de jour à MONS

Le diplôme de Master en Sciences informatiques donne la possibilité d’acquérir en 120 crédits, une solide formation spécialisée en informatique.

  • La finalité spécialisée, il ouvre les portes des métiers indispensables dans toutes les entreprises, et dans tous les secteurs d’activités
  • La finalité approfondie prépare l’étudiant à la recherche scientifique en vue de son intégration dans un centre de recherche national ou international et la poursuite d’un doctorat. Il lui ouvre également les portes des nombreux métiers d’informaticiens dans tous les secteurs d’activités

Les étudiants désireux de terminer leurs études dans les délais les plus courts peuvent opter pour un programme de Master en un an.Celui-ci n’autorise pas certaines études complémentaires (doctorat), et ne permet pas l’accès à certains emplois. Il est possible d’entamer les études d’agrégé à l’issue de ce Master en un an.

“Se lancer dans des études universitaires, ce n’est pas rien. A l’UMONS, la proximité des professeurs rend la difficulté moins effrayante. Mais l’atout réellement nécessaire à la réussite, c’est la mo…
Poursuivre la lecture
Sandrine Debray
diplômée en 2010

 

2ème cycle : Master

Le 2ème cycle, le Master, comporte trois grandes orientations :

  • chimie des matériaux
  • synthèse et spectroscopies organiques
  • chimie bio-inspirée

En second bloc, les étudiants choisissent en outre une des trois finalités proposées :

  • la finalité approfondie, qui prépare l’étudiant à la recherche
  • la finalité spécialisée « entreprise »
  • la finalité didactique qui ouvre la porte à l’enseignement secondaire supérieur. Quelle que soit la finalité choisie, l’étudiant consacre une part importante de son deuxième bloc de Master à la préparation d’un mémoire de fin d’études, au sein d’un des laboratoires de recherche du département de Chimie ou d’un laboratoire associé (biochimie, biologie moléculaire, toxicologie, pharmacie,…).

Les étudiants désireux de terminer leurs études dans les délais les plus courts peuvent opter pour un programme de Master en un an (60 crédits). Celui-ci n’autorise pas certaines études complémentaires (doctorat), et ne permet pas l’accès à certains emplois. Il est possible d’entamer les études d’agrégé à l’issue de ce Master en un an.

3ème cycle : Doctorat

Désolé ! Cette page est en construction. Revenez plus tard.

Biologie des Organismes et Ecologie

Le Master en BOE se concentre sur la compréhension et l’analyse du vivant et de son environnement. Cette formation couvre tout un éventail de domaines de recherche parmi lesquels la gestion des espaces naturels, la biologie marine et l’entomologie.

Elle assure aux futurs Maîtres la connaissance approfondie des techniques analytiques nécessaires à l’étude du vivant par des stages pratiques leur apprenant, par exemple, l’histologie (confection de coupes), la microbiologie environnementale (mise en culture de bactéries) ou la phylogenèse moléculaire (identification d’organismes avec des signatures ADN).

Le Master en BOE met aussi l’accent sur la pratique développée tant en laboratoire que sur le terrain : les étudiants ont ainsi la possibilité d’étudier la biodiversité marine et terrestre, tropicale et tempérée au travers de plusieurs missions.

En entrant en Master, les étudiants choisissent une des trois finalités proposées :

Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire

Le Master en BBMC se focalise sur la compréhension moléculaire et cellulaire des organismes, tant unicellulaires que pluricellulaires. Cette formation couvre un grand nombre de domaines des sciences de la vie tels que la biochimie, la biologie cellulaire, la génétique, la microbiologie et la biologie moléculaire. Elle assure aux futurs Maîtres la connaissance approfondie de notions et techniques nécessaires à la compréhension du fonctionnement moléculaire des organismes vivants.

De nombreux stages pratiques sont organisés et permettent de comprendre par exemple comment se forment les ARN constituant les ribosomes de la cellule ou encore d’analyser des protéines en spectrométrie de masse.

“Après avoir fini mes études secondaires en option sciences, j’ai décidé de continuer mon parcours au sein de l’Université de Mons. La proximité des professeurs et leur ouverture aux interrogations de…
Poursuivre la lecture
Edisson Rivera Proano
Étudiant en Bloc 1 de Master en BBMC

En entrant en Master, les étudiants choisissent une des trois finalités proposées :

 

2ème cycle : Master

Le Master en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire (BBMC) et le Master en Biologie des Organismes et Ecologie (BOE) sont basés sur des programmes de 120 crédits intégrant des cours théoriques et beaucoup de cours pratiques.

  • Le Master en BBMC se focalise sur la compréhension moléculaire et cellulaire des organismes, tant unicellulaires que pluricellulaires.
  • Le Master en BOE se concentre sur la compréhension et l’analyse du vivant et de son environnement.

Les étudiants désireux de terminer leurs études dans les délais les plus courts peuvent opter pour un programme de Master en sciences biologiques en un an (60 crédits). Celui- ci n’autorise cependant pas certaines études complémentaires (doctorat) et peut empêcher l’accès à certains emplois. Il est possible d’entamer les études d’agrégé à l’issue de ce Master en un an.

 

Actualités de la Faculté

.

Career Prospects

With the increasing presence of new technologies in the private sector, career prospects for graduates from the Faculty of Science are likely to develop more rapidly. Mathematicians, physicists, biologists, chemists and computer scientists can expect good job opportunities. The development of mathematical models in finance and biotechnologies offers new prospects for mathematicians. Moreover, the emergence of ecological ideas, together with sustainable development, creates new career prospects for graduates in biology.

The sector of novel materials and biomaterials has created a demand for chemists and physicists, and in all sectors there is a demand for computer specialists, or scientists who took IT as a component of their studies.

Companies appreciate science graduates more and more for their multi-disciplinary education, their scientific precision, their adaptability and their ability to solve a wide range of problems.

As such, the Faculty of Science has incorporated several specialist focuses into its study programmes in order to respond to the increasing demand from the industrial world. As part of these specialist focuses, students must undertake a placement, either in Belgium or abroad.

While it is still widely believed that studying science often leads to a career in education, the majority of our graduates work in IT, banking, insurance, finance, telecommunications, biotechnology, chemistry, optics, glass producing, or in the pharmaceutical industry, and many others work in private or public research centres.

In addition, this increased demand from industry, mirrors the high demand for science teachers, especially in mathematics. Nearly every year there is a shortage in these professions.

For Adults Returning to Education

The Faculty of Science at UMONS has implemented several programmes and measures intended for adults returning to education, in accordance with the decree on “bridging courses” and “Accreditation of Prior Experiential Learning”. In Charleroi, UMONS organises part-time courses for postgraduates: the Master’s Degree in Computer Science. Admission conditions for this Master’s degree are detailed on this page.

#todo mettre shortcode de la formation

For further information about these personalised admissions, please contact the Secretariat at the Faculty of Science.

It should also be mentioned that, in order to make up for the shortage of science and mathematics teachers in Belgium, unemployed graduates returning to education in specific disciplines are still allowed to receive their benefits.

Studying Abroad

Knowledge of foreign languages and other cultures is undeniably enriching on a personal level, and is also invaluable to employers. During their studies, students are able to study at an EU university for a semester or an entire academic year. An ERASMUS + grant will help cover any costs.

All students undertake one or more placements directly related to their Master’s degree, either in a company or research laboratory, or in teaching, giving students an initial feel for professional life. In some cases, these placements may be carried out abroad. More information is available from the departments responsible for different courses.

The Faculty of Science has numerous SOCRATES-ERASMUS agreements with universities all over Europe, for example in the UK, Denmark, Spain, France, and Italy, to name but a few. It is also a partner in various conventions between universities in Belgium and Northern France. Students can also take courses at a partner university and even spend an entire academic year at a foreign university. Courses taken abroad are recognised by the Faculty, which neither increases tuition fees nor extends the duration of studies.

Languages

Good command of modern languages is essential for graduates from the Faculty of Science, and we also ensure that our students are able to communicate appropriately in their native tongue.

During their studies, students will learn how to communicate the results of their work in French, both in writing and orally.

In the second half of the 20th century, English became the common language of research in sciences, and since then it has also played a key role in many professions. This fact has led the Faculty of Science to include compulsory English classes in all of its course programmes.

Moreover, in several programmes of the Faculty, a certain number of credits are reserved for electives, so that students can follow additional language courses, should they wish.

Closely Supervised Education

The fact that UMONS is not an overly large university means that we can offer supervised education. Our teachers and assistants make themselves available to the students, providing stimulating supervision throughout their study programme. During their practical work, students are divided into small groups and are supervised by several assistants, who provide each student with answers and support tailored to their needs.

Facilitating the transition from secondary school to university

A special effort is made to help you get through the first block of Bachelor’s. In order to facilitate the transition from secondary school to university, a number of measures have been put in place:

  • The first six weeks are taken up with non-prerequisite courses and basic mathematics courses, which are designed to consolidate and standardise the knowledge acquired at secondary school, all the while preparing for university-level courses.
  • Throughout the year, Monday mornings are left free for remedial courses in computer science, mathematics and physics. These courses are organised by a teaching assistant who ensures tailored programmes depending on the students’ needs. Students may require clarifications, help preparing for exams, and further training in critical thinking and technical aspects of the curriculum.
  • Sessions are organised for note-taking, study skills, and time management.
  • Each course has its own syllabus (available free on the internet or for a small fee at the UMONS Students’ Course Press) or a reference book (available at the library).
  • In the first block of the Bachelor’s, if students fail the January exams, they may resit them in June.
  • Students may have a summary of their first semester results in order to identify their difficulties and to develop a strategy to overcome them.

Preparing for your arrival to the Faculty of Science

 

The choice of university course is a determining factor in a student’s job choices throughout their career. Recognising the importance of this choice, the Faculty of Science offers its students many ways to determine if its courses are in line with their aspirations.

  • Faculty staff are present at the various student fairs organised for school leavers in Belgium.
  • Prospective students are welcome to attend open days or they can make an appointment with the Faculty staff.
  • Two weeks of “open courses” are organised. The first year BA courses are open to all during the Toussaint and Carnival holidays.
  • Throughout the year, students can discover the practical side of a scientific discipline by spending a few days or a week in one of the Faculty’s research units.
  • All year round, the Science and Technology Dissemination Centre (SciTech²) organises and coordinates activities for secondary school students, for example, the now well-known “Mathematics and Science Day” during the Spring of Sciences week.

In order to facilitate the initial transition to university life, the Faculty organises welcome activities on campus, as well as introductory courses for the new students to meet the teachers. These take place before the start of the academic year.

#todo

Support for Success

Closely Supervised Education

The fact that UMONS is not an overly large university means that we can offer supervised education. Our teachers and assistants make themselves available to the students, providing stimulating supervision throughout their study programme. During their practical work, students are divided into small groups and are supervised by several assistants, who provide each student with answers and support tailored to their needs.

Working with other students refines understanding of the subject matter and allows students to develop their speaking skills. This ability to communicate is important regardless of future career. The university makes rooms available for students to favour such collaborations. These rooms are located near the offices of the teaching staff, allowing the students to seek help quickly in case of problems.

Degrees

Students can study for the following degrees on the Mons campus:

  • Bachelor (180 credits, Bac+3), awarded after passing the first cycle of three years
  • Master with a specialist focus (120 credits, Bac+5), awarded after passing an additional two years of study (second cycle)
  • Doctorate (Bac+8)
  • « Agrégation » (higher secondary teaching qualification)
  • CAPAES (Certificate of Teaching for Higher Education)

Students can study for the following degrees part-time at the Charleroi campus:

  • Master’s Degree in Computer Science (Management option in collaboration with ULB)

Each year of study, except for the teaching qualification, comprises 60 credits of courses.

Thirty credits are awarded for the courses, seminars and placements for each specialist focus of the two-year Master’s programmes. The three types of specialist focus are:

  • Teaching focus, which provides specific teacher training for future teachers, in accordance with the decree of 8th February 2001 defining the training of upper secondary school teachers. It is only organised for degrees which are required for the teaching profession, and the study programme for this focus is based on that of the ‘Agrégation’ teaching qualification;
  • Research focus, which prepares students for scientific research; it includes in-depth teaching of a particular discipline to prepare students for a career in research;
  • Professional focus, which aims to develop the skills specific to certain categories of professions made accessible from the studied discipline.
    In accordance with the decree of 31 March 2004, the Faculty organises a one-year Master’s programme, without a specialised focus, in each discipline.

Courses at the Faculty of Science

The Faculty of Science offers courses in biology, biochemistry, chemistry, computer science, mathematics and physics, all the way from Bachelor to PhD level, on the Mons campus. In collaboration with ULB, the Faculty offers an evening and weekend Master’s in Computer Science.

After obtaining a Bachelor’s degree in biology, chemistry, computer science, mathematics or physics, students will be able to pursue a Master’s degree in the corresponding discipline

These are the courses on offer:

  • Master’s in Biology of Organisms and Ecology (research focus, teaching focus, or specialist focus on Eco-Consultancy Careers)
  • Master’s in Biochemistry and Molecular and Cell Biology (research focus, teaching focus, or specialist focus)
  • Master’s in Chemistry (Chemistry and Materials Sciences or Organic Spectroscopy)
  • Master’s in Computer Science (research focus or specialist focus)
  • Master’s in Mathematics (research focus or teaching focus)
  • Master’s in Mathematics (specialist focus on Careers in Finance or in Computer Science)
  • Master’s in Physics (research focus: Fundamental Interactions or Materials Science)
  • Master’s in Physics (research focus, or teaching focus)

If students wish to go into teaching, obtaining a Master’s with a teaching focus, or with a specific teacher training option, will enable students to teach upper secondary education.

Pursuing a PhD is possible in all of the disciplines listed above.

Teaching and Research Departments

The biologists, chemists, physicists, mathematicians and computer scientists of the Faculty of Science are not only teachers, they are also involved in the latest research projects and actively take part in many international collaborations with foreign universities and large international research centres and corporations. Browsing the pages of the teaching and research departments allows you to realise the diversity and the extent of the research undertaken at the Faculty of Science.

Departments attached to the Faculty of Medicine and Pharmacy are also members of the Biology department.

Igor EECKHAUT – www.umons.ac.be/bomb
Philippe GROSJEAN – www.umons.ac.be/econum
Pierre RASMONT – www.umons.ac.be/zoologie
Cell Biology
Lionel TAFFOREAU

Chemistry Department

Roberto LAZZARONI
Pascal GERBAUX – www.umons.ac.be/masspec

Computer Science Department

Hadrien MELOT
Véronique BRUYERE
Jef WIJSEN

Mathematics Department

Catherine FINET
Christophe TROESTLER
Maja VOLKOV
Christian MICHAUX
Thomas BRIHAYE
Karl GROSSE ERDMANN

Physics Department

Bjorn MAES – www.umons.ac.be/nanophot
Yves BRIHAYE
Atomic Physics and Astrophysics
Pascal Quinet

Research Activities

Discover our areas of research

Among all the institutions of Hainaut, the Faculty of Science is one of the most active in scientific research. The Faculty’s biologists, chemists, physicists, mathematicians and computer scientists are not only teachers, they are also involved in the latest research projects and actively take part in many international collaborations with foreign universities and large international research centres and corporations.

  • Physicists from UMONS take part in experiments at CERN in Geneva, or try to find neutrinos within the framework of the AMANDA project at the South pole.
  • The University’s biologists take part in research financed by the American Telethon and even in the preparation of the voyage to Mars.
  • Mathematicians from UMONS are working on the development of the computer language OCaml.

Throughout their studies, students can benefit from this know-how, and, under the supervision of experienced researchers, can get acquainted with the world of research very early on. This means that their studies become broader, which opens the students to new prospects.

Each year, the Faculty organises meetings and conferences related to its scientific activities, gathering researchers from all horizons. Along with the fundamental aspects, the practical implications of research run by the Faculty of Science are not neglected, as the numerous scientific collaborations carried out in partnership with local and foreign SMEs prove. .

Research outcomes in science have a major influence on the world we live in. The issues of these developments are often subject to debate, and it is up to researchers to clarify these debates. With this in mind, the Faculty of Science belongs to national and European networks whose goal is to spread scientific culture. The « Carré des Sciences » coordinates all the Faculty’s activities, holding events such as the science fair on the Grand Place of Mons, during the week dedicated to the « Spring of Sciences » and the « Café des Sciences », organised to discuss issues related to sciences and society.

The International Year of Chemistry, 2011, saw three members of the UMONS Chemistry Department be classed on a list of the top 100 global researchers considered influential in the domain.

Professor Philippe Dubois was number 18 on this list, and his colleagues, David Beljonne and Jérôme Cornil, were the only other Belgians to be included in this ranking.

Contact Us

Plaine de Nimy Campus

Faculty Secretariat:

Campus Plaine de Nimy – Les Grand Amphithéâtres
8, Avenue du Champ de Mars à 7000 MONS
Tél : +32(0)65/37.33.02 or +32(0)065/37.33.03
info.fs@umons.ac.be

Faculty Secretary:
Liane Bouchez
+32(0)65/37.33.01

Coordinator:
Marie-Anne Carlier
+32(0)65/37.34.56

Opening hours:

The secretariat is open every day from 8:30 to 12:45 and from 14:00 to 16:00

  • July and August opening hours: from 8:30 to 11:30 and from 14:00 to 16:00 ;
    • From 1st-14th July and from 16th-31st August: closed Friday afternoons,
    • From 15th July to 15th August: closed Fridays.

The Campus, the City and Student Life

The small and modern campus is only a 10-minute walk away from the historic city centre of Mons and is easily accessible by car and public transport. It is also close to the train stations of Mons and Nimy.

The close proximity to the City of Mons is demonstrated through various partnerships. For example, the city offers discounts on various cultural activities to UMONS students.

The Faculty is also very active in the dissemination of scientific culture and has several clubs open to all, such as an astronomy club (Olympus Mons), a computer club and a maths club (MAthanor).

It regularly organises and hosts “Science Cafés”, conferences, astronomical observations, exhibitions, and many other activities, and students are encouraged to actively participate. The Faculty’s scientists and students regularly carry out experiments in various places across the city, and in the surrounding area, for example, on the Grand Place, at the Château of Seneffe or at the Saint Waltrude Collegiate Church.

Finally, the different terraces in various areas of Mons offer a welcoming place of relaxation.

Implicating Students in University Life

Teachers are very keen to implicate students in university life. Several students are members of decision-making bodies in the Biology Department and the Faculty of Science.

This membership allows them to explain their needs and worries, and to make suggestions about how to resolve issues, particularly with regards to the course programme. All the courses taught for the Bachelor are regularly subject to a pedagogical evaluation.

Academic Authorities

Dean of the Faculty:
Prof. Christian Michaux
Full Professor

Vice-Dean of the Faculty:
Prof. Roberto Lazzaroni

Secretary of the Faculty Board:
Prof. Michel Voue

About the Faculty

Specifics

One thing about the Faculty of Science is that its teaching is linked to research through personal projects and lab work, all of which is supervised by faculty researchers.

Our research teams have an exceptional international reputation. Among all higher education institutions in Hainaut, the Faculty of Science is one of the most active in scientific research. Its biologists, chemists, computer scientists, physicists and mathematicians are not only teachers, but also researchers involved in many national and international programmes in both basic and applied research.

In addition, all kinds of placements during the Master’s are of paramount importance. These placements take place in companies, research laboratories, teaching establishments, and other organisations.

Finally, students are actively involved in research outreach programmes.

Home

 

Accueil

à compléter

La biologie étudie non seulement les organismes vivants — animaux, végétaux et microbiens —, leurs interactions et leur intégration dans l’environnement, mais aussi les processus cellulaires, génétiques et biochimiques à la base de la Vie.

Structure des études

Les études de Bachelier abordent ces différents aspects de la biologie, tout en délivrant aux étudiants l’indispensable formation de base en chimie, physique et statistique.

Les équipes de recherche de l’Université de Mons sont très actives dans les divers domaines de la biologie. Elles travaillent, par exemple, à la gestion des réserves naturelles de haute montagne, au développement d’un système de support de vie pour les futures missions habitées vers Mars ou à l’approche protéomique du cancer du poumon provoqué par la pollution ou le tabagisme. Les biologistes montois sont également impliqués dans la surveillance de la pollution en Mer du Nord, dans le développement de l’aquaculture des échinodermes à Madagascar, dans l’étude de l’effet du climat sur les récifs coralliens, etc.

L’enseignement en sciences biologiques est donc assuré par des chercheurs de premier plan, reconnus internationalement. Le Master en sciences biologiques comporte deux grandes orientations : Biologie des Organismes et Écologie d’une part et Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire, d’autre part. La première ouvre entre autres aux carrières de gestion des espaces naturels, des ressources naturelles et de l’écologie, et la seconde plus particulièrement aux métiers associés aux biotechnologies et à la santé. En seconde année du Master, les étudiants peuvent choisir entre la finalité scientifique (fondamentale ou appliquée) et la finalité didactique, qui débouche sur l’enseignement secondaire. Quelle que soit la finalité retenue, l’étudiant réalisera des stages et un mémoire qui lui permettront de développer ses capacités de travail personnel et de travailler au sein d’une équipe scientifique ou pédagogique.

Impliquer les étudiants dans la vie universitaire

Les enseignants sont soucieux d’impliquer les étudiants dans la vie universitaire. Plusieurs étudiants participent aux organes décisionnels du Département de Biologie et de la Faculté des Sciences.

Cette représentation leur permet de faire part de leurs besoins, soucis et propositions, en particulier en ce qui concerne les programmes de cours. Tous les cours du grade de Bachelier sont, en outre, régulièrement soumis à une évaluation pédagogique.

La dimension humaine de l’UMONS permet une pédagogie de proximité, une meilleure disponibilité des professeurs et de leurs assistants, un encadrement stimulant tout au long des études. Durant les travaux pratiques, vous serez répartis en petits groupes ou encadrés par plusieurs assistants de façon à pouvoir apporter à chacun des réponses et un support aussi individualisé que possible.

Le campus, la ville et La vie étudiante

Le campus, moderne et à dimension humaine, se trouve à seulement une dizaine de minutes de marche du très beau centre historique de Mons ; il est facilement accessible en voiture, par les transports en commun et en particulier il est proche des gares SNCB de Mons et Nimy.

Cette proximité avec la ville de Mons se concrétise au travers de partenariats divers. En particulier la ville offre aux étudiants de l’UMons des réductions sur diverses activités culturelles.

La Faculté est très active dans la diffusion de la culture scientifique et compte plusieurs clubs scientifiques ouverts à tous: en Astronomie (Olympus Mons), en informatique, en mathématique (MAthanor),…

Elle organise et accueille très régulièrement des Cafés des Sciences, des conférences, des observations astronomiques, des expositions, etc.; vous serez invité à y contribuer activement. Les scientifiques de la Faculté des Sciences de Mons — et leurs étudiants! — n’hésitent pas à quitter leur campus pour réaliser de spectaculaires expériences sur la Grand-Place de Mons, au Château de Seneffe ou dans la collégiale Sainte-Waudru de Mons!

Et bien sûr, les terrasses des différentes places de Mons offrent des moments de détente bienvenus !

Les langues

La maîtrise des langues est essentielle dans le cadre des métiers exercés par les diplômés des Facultés des Sciences, à commencer par les nécessaires qualités de communication dans leur langue maternelle.

Durant leurs études, les étudiants apprendront à communiquer les résultats de leurs travaux, par écrit et oralement en français.

Depuis la seconde moitié du 20e siècle, l’anglais est devenu la langue véhiculaire de la recherche en sciences mais est également une des langues clés dans de multiples professions.

Cette situation a conduit la Faculté des Sciences à installer un cours d’anglais obligatoire dans tous ses cursus.

En outre, dans plusieurs programmes de la Faculté, un certain nombre de crédits sont réservés à des cours au grand choix.

Cette disposition et la proximité avec l’École des Interprètes Internationaux ouvrent la possibilité de suivre, sur demande, des cours de langues.

Préparer votre entrée en Faculté des Sciences

 

Votre choix d’études supérieures est un élément déterminant dans vos possibilités d’emplois tout au long de votre carrière. Consciente de l’importance
de ce choix, la Faculté des Sciences vous offre de nombreux moyens de déterminer si nos formations sont en adéquation avec vos aspirations.

  • Nous sommes présents aux différents salons du SIEP organisés pour les réthoriciens.
  • Nous vous accueillons lors des journées portes ouvertes ou sur rendez-vous.
  • Deux semaines de “cours ouverts” sont organisées : les cours de première année de Bachelier sont ouverts à tous durant les congés de Toussaint
    et de Carnaval.
  • Toute l’année, vous pouvez découvrir une discipline scientifique autrement et partager la vie quotidienne d’un laboratoire en effectuant un stage de quelques jours à une semaine dans un des services de la Faculté.
  • Le centre de diffusion des Sciences et des Techniques (SciTech²) organise et coordonne, durant toute l’année, des activités à destination des étudiants des écoles secondaires, notamment la désormais bien connue “Journée de Mathématique et de Sciences” pendant la semaine du Printemps des Sciences.

Afin de faciliter vos premiers pas dans la vie universitaire, des activités de découverte de la Faculté, du campus et un premier contact avec les enseignants sont organisés au travers de cours introductifs. Ceux-ci ont lieu avant la rentrée académique.

#todo

La Faculté des Sciences de Mons a mis en œuvre des programmes ou des mesures à destination des étudiants en reprise d’études, en application du décret «  passerelles  » et «  valorisation des acquis  ». À Charleroi, elle organise en collaboration avec l’ULB, à destination des étudiants déjà titulaires d’un diplôme, une formation en horaire décalé, le master en informatique, orientation gestion. Les conditions d’accès à ce master sont détaillées sur cette page.

#todo mettre shortcode de la formation

Pour toute demande sur ces admissions personnalisées, il y a lieu de contacter le secrétariat de la Faculté des Sciences.

Il faut également noter que la situation de pénurie déclarée pour les professions d’enseignants en sciences et en mathématique permet aux demandeurs d’emploi de reprendre des études dans ces domaines tout en gardant leur revenu de remplacement.

Diplômes

A Mons, les principaux diplômes conférés sont ceux de :

  • Bachelier (180 crédits, Bac+3), sanctionnant la réussite des trois années du premier cycle d’études,
  • Master avec finalités (120 crédits, Bac+5), sanctionnant la réussite des deux années du second cycle d’études,
  • Doctorat (Bac+8),
  • Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (AESS),
  • Certificat d’aptitude pédagogique approprié à l’enseignement supérieur (CAPAES)

À Charleroi en horaire décalé :

  • Master en informatique — orientation gestion (en collaboration avec l’ULB)

Chaque année d’étude, à l’exception de l’agrégation, est constituée d’un ensemble de cours et activités valorisés pour 60 crédits.

Chaque finalité des programmes de Masters en 2 ans est caractérisée par des cours, séminaires et stages spécifiques, valorisés pour 30 crédits parmi les 120 crédits de ces programmes. Les trois types de finalités sont :

  • la finalité didactique, qui fournit la formation pédagogique spécifique des futurs enseignants en application du décret du 8 février 2001 définissant la formation initiale des agrégés de l’enseignement secondaire supérieur. Elle n’est organisée que pour les grades académiques correspondant aux titres requis pour cette profession et le programme d’études est celui de l’agrégation ;
  • la finalité approfondie, qui prépare à la recherche scientifique; elle comprend à la fois des enseignements approfondis dans une discipline particulière et une formation générale au métier de chercheur ;
  • les finalités spécialisées, qui visent l’obtention de compétences spécifiques à certaines catégories de professions accessibles à partir du domaine d’études.

Conformément au décret du 31 mars 2004, la faculté maintient l’organisation d’une formation de master en 1 an, sans mention de finalité, dans chaque domaine.

Les départements

La Faculté des Sciences organise à Mons la totalité des cursus en sciences dans les domaines de la biologie, biochimie, chimie, informatique, mathématiques et physique, du grade de Bachelier jusqu’au Doctorat, en passant par les Masters.

À Charleroi, en collaboration avec l’ULB, elle organise un Master en horaire décalé en informatique et un Master en informatique en alternance avec le support du Fond Social Européen.

Comprendre l’univers et préparer son futur !

 

Physique

qSDF

Mathématique

wdfg

Informatique

SDF

Chimie

qsg

Biologie

Faire la Biologie à Mons, c’est …

  • avoir envie de comprendre les lois de la nature,
  • appréhender les concepts d’évolution, d’adaptation et d’interactions aussi bien au niveau moléculaire, cellulaire qu’au niveau des individus ou des populations,
  • innover dans la recherche pour mieux répondre aux défis environnementaux qui nous attendent,
  • acquérir des compétences valorisables aussi bien dans l’industrie que dans la recherche fondamentale, et ce, encadré par une équipe d’enseignants motivés et compétents dans une université à dimension humaine.

 

Services d’enseignement et de recherche

Découvrir les domaines de recherche

“La chimie mène à tout ! Qui aurait pu croire que la chimie pouvait mener à un job à la SNCB ? J’ai commencé mes études en chimie à l’UMONS en 1998. Tout de suite, les cours, les TP, les recherches me…
Poursuivre la lecture
Mélanie Jeusette
Licenciée en chimie en 2002 Docteur en 2008 Responsable du département Analyses chimiques à la SNCB (INFRABEL) depuis 2010
“J’ai réalisé des études en chimie à l’Université de Mons de 2000 à 2004. Cette formation m’a permis d’acquérir au fil du temps de bonnes connaissances théoriques dans le domaine et un avant-goût du m…
Poursuivre la lecture
Hugues Vandeparre
Licencié en sciences chimiques en 2004 Docteur en sciences en 2010 Responsable des adhésifs à base caoutchouc et de l’innovation chez Mactac Europe depuis 2013

Services :

Service de Rony SNYDERS
Service de Roberto LAZZARONI
Service de Pascal GERBAUX – www.umons.ac.be/masspec
Service de Pascal DAMMAN
Service de Philippe DUBOIS

Services d’enseignement et de recherche

 

La recherche scientifique

La Biologie est la science qui analyse le Vivant et qui s’attèle à décrypter les mécanismes de la Vie. En cela, la biologie s’intéresse à tous les organismes : aux virus qui se situent à la frontière du Vivant, aux bactéries, aux protozoaires, aux plantes et aux animaux y compris l’homme. Pour comprendre les mécanismes du Vivant, la Biologie a développé des domaines complémentaires très variés parmi lesquels l’écologie qui étudie les organismes dans leurs écosystèmes, la systématique qui permet d’entrevoir leur biodiversité, l’histologie et la biologie cellulaire qui s’intéressent à la composition tissulaire et cellulaire de ceux-ci ou encore la biologie moléculaire qui analyse leurs molécules.

La recherche à l’UMONS est structurée sous la forme de 10 instituts de recherches thématiques.

Le département de biologie est à la base de la création de l’ institut de recherche en biosciences (IBS) qui regroupe plus de 75 chercheurs. Parmi les différents laboratoires de l’IBS, les 5 laboratoires du département de Biologie couvrent des thématiques diverses et complémentaires.

Services :

Séjours d’études à l’étranger

La connaissance de langues étrangères et la découverte d’autres cultures sont un enrichissement personnel indéniable mais sont également valorisées par les employeurs. Durant vos études, vous aurez l’occasion, si vous le désirez, d’effectuer la moitié ou une année complète de votre cursus dans une université de l’Union Européenne. Une bourse ERASMUS + vous aidera à en couvrir partiellement les frais.

Tous les étudiants effectueront un ou plusieurs stages en relation avec la finalité de leur master, soit en entreprise, soit dans un laboratoire de recherche, soit dans l’enseignement. Ces stages constituent une première approche du milieu professionnel dans lequel ils travailleront à l’issue de leurs études. Dans certains cas, ces stages peuvent être effectués à l’étranger. Les informations sont disponibles auprès des départements responsables des différents cursus.

La Faculté des Sciences a conclu de nombreux accords SOCRATES-ERASMUS avec des universités européennes en Angleterre, Danemark, Espagne, France, Italie… Elle est également partenaire de différentes conventions entre les universités belges et du Nord de la France. Les étudiants peuvent ainsi suivre des cours dans une université partenaire et même passer une année d’étude entière dans une université étrangère. Les cours suivis à l’étranger sont reconnus par la Faculté et il n’y a ni supplément de minerval ni allongement de la durée des études.

Un effort tout particulier est entrepris pour vous aider à passer le cap du 1er bloc de Bachelier. Afin de faciliter la transition secondaire-université, une série de mesures concrètes sont mises en place :

  • Les six premières semaines sont occupées, d’une part, par des cours ne nécessitant aucun prérequis, d’autre part, par des cours de mathématiques de base destinés à consolider et uniformiser les acquis du secondaire tout en préparant aux cours de niveau universitaire.
  • Pendant toute l’année, dans les sections informatique, mathématique et physique, le lundi matin est entièrement libéré de cours pour être consacré à des remédiations. Celles-ci sont organisées par une assistante pédagogique dédiée. Elles consistent en un accompagnement personnalisé, sous forme d’explications complémentaires, d’aide au développement de l’intuition ou de la maîtrise technique, de préparation aux examens,…
  • Des séances d’aide à la prise de notes, de préparation à l’étude de la matière, et de gestion du temps de travail sont organisées.
  • Chaque cours possède un syllabus -disponible gratuitement sur internet ou pour une somme modique aux presses universitaires – ou un ouvrage de référence -disponible à la bibliothèque.
  • En 1er bloc du grade de Bachelier, toutes les interrogations de janvier sont dispensatoires avec possibilité, en cas de notes insuffisantes, de représenter la matière lors de la session d’examens de juin.

Si vous le souhaitez, un bilan du premier quadrimestre peut être élaboré afin d’identifier la source de vos difficultés et mettre au point une stratégie pour vous aider à les surmonter.

Aides à la réussite

Réussir votre première année universitaire

Depuis de nombreuses années, la Faculté des Sciences met en place diverses actions pour aider les étudiants qui entrent à l’université à bien vivre la transition entre l’enseignement secondaire et l’enseignement universitaire et ainsi franchir le cap de la première année. Journées d’accueil avant la rentrée, révision des bases, aménagement des horaires, évaluations hebdomadaires au début de l’année, activités de remédiation, préparation aux examens… autant d’activités qui témoignent des préoccupations pédagogiques de la Faculté des Sciences. L’organisation de ces activités est de plus spécifique aux différentes sections.

Découvrir l’enseignement universitaire

Le programme « Franchir le cap » organisé par l’UMONS vous permettra de vous familiariser avec votre nouvel environnement avant la rentrée universitaire. L’activité « Faire connaissance » vous met en contact avec des anciens qui vous feront découvrir le campus. Avec leur aide, vous ferez aussi connaissance avec les nouveaux étudiants de votre section. Des cours introductifs sont également organisés par les enseignants de la faculté.

Les étudiants en sciences biologiques peuvent participer à des cours préparatoires pendant le mois d’août en mathématiques, chimie, physique et biologie. Ces cours sont organisés en grand groupe pour la partie théorique et en petits groupes pour réaliser les exercices.

Maîtriser les bases

La plupart des cours nécessitant des prérequis mathématiques sont reportés en novembre. Les six premières semaines sont occupées d’une part par des cours ne nécessitant aucun prérequis, d’autre part par des cours de mathématiques de base visant à consolider et uniformiser les acquis du secondaire tout en se préparant aux cours de niveau universitaire.

Pour les étudiants en sciences mathématiques, informatiques et physiques, ces actions prennent place dans le cours de Mathématiques Élémentaires. Un cours d’Introduction universitaire aux mathématiques est également mis en place pour les étudiants en sciences chimiques.

Être capable de s’évaluer

Durant les six premières semaines, des tests hebdomadaires sont organisés dans le cours de Mathématiques Élémentaires. Ces évaluations permettront aux étudiants de se situer par rapport aux attentes des enseignants et d’avoir un retour rapide sur la qualité de leurs efforts de manière à pouvoir affiner si nécessaire leur méthode de travail.

Avoir une méthode de travail efficace

Pour vous aider à acquérir une méthode de travail adaptée aux exigences universitaires, le SAP organise diverses activités à des moments clés de votre première année. Ainsi, au début de l’année, une expérience d’aide à la prise de notes est mise en place. Vous serez ensuite conseillés sur la gestion du temps, du stress, sur la préparation aux examens et enfin sur l’organisation du blocus.

Remédier

Après avoir consacré les six premières semaines à la maîtrise des prérequis mathématiques, le lundi matin est libéré de cours jusqu’à la fin de l’année pour les étudiants en sciences mathématiques, informatiques et physiques. Cette matinée est consacrée à des remédiations pour les cours de mathématiques organisées par une assistante pédagogique. Ces séances sont adaptées aux difficultés des étudiants et prennent ainsi différentes formes : explications complémentaires, aide méthodologique pour travailler efficacement un cours de mathématiques, résolution d’exercices supplémentaires, …

Pour les étudiants en sciences biologiques, des séances d’explications thématiques sont placées à l’horaire des cours de manière à favoriser la compréhension des différentes matières et remédier aux difficultés des étudiants. Des permanences sont aussi organisées par les responsables des cours pour répondre de manière individuelle aux questions des étudiants.

J’ai commencé à étudier la biologie à l’Université de Mons en 2011. J’y ai suivi un bachelier en Sciences Biologiques puis un Master en Biologie des Organismes et Ecologie durant lequel j’ai réalisé m…
Poursuivre la lecture
Marie Bonneel
Doctorante FRIA, Laboratoire de Biologie des Organismes Marins et Biomimétisme

Se préparer aux examens

Afin de donner les meilleures chances de réussite aux étudiants de BAB1 qui ont une deuxième session d’examens, la Faculté des Sciences met en place un tutorat durant la dernière semaine de juillet et la première semaine d’août. Une équipe d’enseignant et d’élèves-assistants encadrent les étudiants en répondant à leurs questions et en leur donnant des explications complémentaires sur les matières qu’ils doivent présenter en seconde session.

Instituts de recherche

Désolé ! Cette page est en construction. Revenez plus tard.

Services d’enseignement et de recherche

Les biologistes, chimistes, informaticiens, physiciens et mathématiciens de la Faculté des Sciences ne sont pas que des enseignants : ils sont impliqués dans des recherches de pointe et participent activement à de très nombreuses collaborations internationales avec des équipes d’universités étrangères ou au sein de grands centres de recherche internationaux, mais également avec des entreprises. En navigant sur les sites des services, vous vous rendez compte de la diversité et de l’ampleur des recherches menées en faculté des sciences.

Des services attachés à la faculté de médecine participent également au département de Biologie.

Service d’Igor EECKHAUT – www.umons.ac.be/bomb
Cell Biology
Lionel TAFFOREAU
Service de Philippe GROSJEAN – www.umons.ac.be/econum
Service de Ruddy WATTIEZ
Service de Pierre RASMONT – www.umons.ac.be/zoologie

Département de Chimie

Service de Rony SNYDERS
Service de Roberto LAZZARONI
Service de Pascal GERBAUX – www.umons.ac.be/masspec
Service de Pascal DAMMAN
Service de Philippe DUBOIS

Département d’Informatique

Service de Hadrien MELOT
Services de Tom MENS
Service de Véronique BRUYERE
Service de Bruno QUOITIN
Service de Jef WIJSEN

Département de Mathématique

Service de Catherine FINET
Service de Christophe TROESTLER
Service de Maja VOLKOV
Service de Christian MICHAUX
Service de Thomas BRIHAYE
Service de Karl GROSSE ERDMANN

Département de Physique

Service de Bjorn MAES – www.umons.ac.be/nanophot
Physique atomique et astrophysique
Service de Pascal QUINET
Service de Michel VOUE
Service de Joël DE CONINCK
Service de Claude SEMAY
Service de Yves BRIHAYE

Nous contacter

Campus de la Plaine de Nimy

Secrétariat des études :
Campus Plaine de Nimy – Les Grand Amphithéâtres
8, Avenue du Champ de Mars à 7000 MONS
Tél : 065/37.33.02 ou 065/37.33.03
info.fs@umons.ac.be

Responsable : Lyane BOUCHEZ

 

Doyen de la faculté :
Prof. Christian MICHAUX
Professeur ordinaire,

Vice-Doyen de la Faculté :
Prof. Roberto LAZZARONI

Secrétaire du conseil de Faculté :
Prof. Michel VOUE

A propos de la faculté

Les spécificités

Une des spécificités de la Faculté des Sciences est qu’elle vous procure un enseignement en contact avec la recherche au travers de travaux personnels et des laboratoires encadrés par les chercheurs facultaires.

Les équipes de recherche bénéficient d’une véritable notoriété internationale ! La Faculté des Sciences est, parmi les institutions du Hainaut, l’une des plus actives dans la recherche scientifique. Ses biologistes, chimistes, informaticiens, physiciens et mathématiciens ne sont pas en effet que des enseignants : ils sont particulièrement impliqués dans de nombreux programmes nationaux et internationaux, tant en recherche fondamentale qu’appliquée.

Les stages de Master toutes finalités confondues ont également une importance primordiale (en entreprises, laboratoires de recherche, enseignement, etc.).

Enfin, les étudiants participent activement aux activités de vulgarisation de la recherche.

Activités de recherche

Découvrir les domaines de recherche

La Faculté des Sciences est, parmi les institutions du Hainaut, l’une des plus actives dans la recherche scientifique. Les biologistes, chimistes, informaticiens, physiciens et mathématiciens de la Faculté des Sciences ne sont en effet pas que des enseignants : ils sont particulièrement impliqués dans de nombreux programmes nationaux et internationaux, tant en recherche fondamentale qu’appliquée.

  • Des physiciens montois participent aux expériences du CERN à Genève à la chasse aux neutrinos dans le cadre du projet AMANDA au Pôle Sud.
  • Des biologistes montois participent aux recherches financées par le Téléthon américain et même à la préparation du voyage vers Mars.
  • Des mathématiciens montois participent au développement du langage informatique OCaml.

Au cours de leur formation, les étudiants sont amenés à profiter de ce savoir faire et sont mis en contact très tôt avec le monde de la recherche, toujours encadrés par des chercheurs expérimentés : les études prennent alors une toute autre ampleur, et ouvrent de nouvelles perspectives.

Chaque année, la Faculté organise des réunions et colloques en relation avec ses activités scientifiques, regroupant des chercheurs de tous les horizons. Parallèlement aux aspects fondamentaux, les implications pratiques de la recherche menée à la Faculté des Sciences ne sont pas négligées, comme l’attestent les nombreuses collaborations scientifiques menées en partenariat avec des petites et grandes entreprises, locales et étrangères.

Les résultats des recherches en science influencent largement la société dans laquelle nous vivons. Les enjeux de ces développements font très souvent
l’objet de débats dans le public. Les chercheurs se doivent d’éclairer ces débats. Dans cet esprit, la Faculté des Sciences de Mons fait partie de réseaux nationaux et européens de diffusion de la culture scientifique. Le Carré des Sciences fédère toutes ces activités de la Faculté des Sciences de Mons. Parmi les plus marquantes, citons le Festival des sciences sur la Grand Place de Mons lors du Printemps des Sciences, les Cafés des Sciences organisés régulièrement pour débattre des enjeux liant les sciences et la société,…

2011, année mondiale de la chimie a vu trois membres du département de Chimie être classés dans le top 100 mondial des chercheurs dont les recherches ont le plus influencé le domaine.

Philippe Dubois, professeur, occupe la position 18. Avec ses collègues David Beljonne et Jérôme Cornil, ils sont les seuls Belges à figurer dans ce classement.

Etudes

La Faculté des Sciences organise à Mons la totalité des cursus en sciences dans les domaines de la biologie, biochimie, chimie, informatiquemathématique et physique, du grade de Bachelier jusqu’au Doctorat, en passant par les Masters. À Charleroi, en collaboration avec l’ULB, elle organise un Master à horaire décalé en sciences informatiques.

Après l’obtention d’un diplôme de Bachelier en biologie, chimie, informatique, mathématique ou physique, vous pourrez poursuivre avec un Master dans la discipline correspondante.

Nous vous offrons les diplômes suivants :

  • Master en Biologie des Organismes et Ecologie (finalités approfondie, spécialisée – métiers de l’éco-conseil et didactique) ;
  • Master en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire (finalités approfondie, spécialisée et didactique) ;
  • Master en Sciences chimiques, option Chimie des matériaux ou Chimie et spectroscopies organiques ;
  • Master en Sciences informatiques (finalités approfondie et spécialisée) ;
  • Master en Sciences mathématiques (finalités approfondie et didactique) ;
  • Master en Sciences mathématiques (finalités spécialisées, métiers de la finance ou métiers de l’informatique) ;
  • Master en Sciences physiques (finalité approfondie, option interactions fondamentales ou option sciences des matériaux) ;
  • Master en Sciences physiques (finalité approfondie, didactique).

Si vous souhaitez enseigner, l’obtention d’un Master à finalité didactique ou de l’agrégation vous permettra d’être nommé dans l’enseignement secondaire supérieur.

La poursuite d’un Doctorat est possible dans toutes les disciplines reprises ci-dessus.

Avec les technologies nouvelles de plus en plus présentes, les débouchés dans les entreprises du secteur privé pour les diplômés des Facultés de Sciences se sont multipliés, aussi bien pour les mathématiciens, les physiciens, que pour les biologistes, chimistes et informaticiens. Le développement des modèles mathématiques dans la finance et les biotechnologies ouvre de nouvelles perspectives d’emploi pour les mathématiciens. L’émergence des préoccupations écologiques avec le concept de développement durable crée de nouveaux débouchés pour les diplômés en biologie.

Le secteur des matériaux nouveaux et des biomatériaux est demandeur de chimistes et de physiciens. Et partout, on recrute des informaticiens ou des scientifiques détenteurs d’une formation mixte dont une composante est l’informatique.

Les entreprises apprécient de plus en plus les diplômés en sciences pour leur formation pluridisciplinaire, leur rigueur scientifique, leur faculté d’adaptation et leur capacité à résoudre une vaste gamme de problèmes.

Afin de répondre à ces demandes du monde du travail, chaque Master – à l’exception des Masters en un an – se décline en différentes finalités, chacune préparant à des profils professionnels spécifiques. Dans ces finalités, la pratique des stages en entreprises en Belgique ou à l’étranger au cours des études de Master s’est généralisée.

Alors que la finalité des études en sciences est encore trop souvent associée dans le grand public et parmi les milieux scolaires au seul métier d’enseignant dans l’enseignement secondaire supérieur, la plupart de nos diplômés travaillent dans les secteurs informatique, bancaire, pharmaceutique, des assurances, de la finance, des télécommunications, de la biotechnologie, de la chimie, de l’optique, de l’industrie du verre, dans les centres de recherches privés ou publics.

D’autre part, cette offre accrue de la part des entreprises est entrée en concurrence avec les besoins en enseignants et le manque de professeurs de sciences et surtout de mathématiques est criant depuis plusieurs années. Ces professions sont presque chaque année déclarées “en pénurie”.