International Prix/récompense Recherche

Une ex-doctorante de l’UMONS, désormais chercheuse en Suède, remporte le Prix de Chimie appliquée 2018 du FNRS

Publié le 7 mai 2019
Rédigé par DCOM
Ses recherches ont notamment permis de déterminer les paramètres optimaux pour la construction de capteurs de gaz à base de nanotubes de carbone pour la détection de gaz toxiques tels que le NO2 et le NH3.

Claudia Struzzi était doctorante au sein du service de Chimie des Interactions Plasma-Surface (ChIPS), sous la direction de Dr. Carla Bittencourt. C’est pour ses travaux menés sur la fluoration par plasma de nanomatériaux de carbone qu’elle a remporté le Prix de Chimie appliquée 2018 décerné par le FNRS.

Ses recherches ont notamment permis de déterminer les paramètres optimaux pour la construction de capteurs de gaz à base de nanotubes de carbone pour la détection de gaz toxiques tels que le NO2 et le NH3.

Désormais chercheuse à l’Université de Lund en Suède au sein du laboratoire MAXIV (https://www.maxiv.lu.se/) de l’Université de Lund, Claudia est née à Viterbe (Italie). Elle avait déménagé en Belgique pour y accomplir son doctorat.

Le prix de Chimie appliquée décerné par le FNRS une fois tous les deux ans récompense une thèse de doctorat portant sur une étude originale concernant de nouveaux concepts et/ou applications dans le domaine des industries chimiques et est doté d’un prix d’une valeur de 4.000 €. La cérémonie de remise a eu lieu le 8 mars dernier dans les locaux du FNRS à Bruxelles.