Recherche

Une plate-forme de bioprofiling unique en Belgique inaugurée à l’UMONS… et à l’ULiège

Publié le 14 février 2019
Rédigé par VSaintghislain
Financée à hauteur de 3,4 millions d’euros, cette plate-forme BioProfiling se caractérise par l’acquisition d’équipements de pointe dédiés à l’identification et la quantification de marqueurs biologiques.

La plateforme de BioProfiling a vu le jour grâce au soutien financier de l’Union européenne et de la Wallonie dans le cadre de la programmation FEDER-FSE 2014-2020. Ce projet, associant des équipes de l’UMONS, de l’ULiège et de l’ULB, fait partie du portefeuille « Wallonia Biomed » qui s’articule autour de 4 axes forts : l’imagerie, l’immunologie, les échantillons biologiques humains et le bioprofiling.

Financée à hauteur de 3,4 millions d’euros, cette plate-forme BioProfiling se caractérise par l’acquisition d’équipements de pointe dédiés à l’identification et la quantification de marqueurs biologiques.

Elle se compose en fait de 2 plateaux technologiques parfaitement complémentaires : un plateau baptisé « Méta-Vision » dédié aux petites molécules (en collaboration avec l’ULB) ; et un autre dénommé « MS-Quanta », commun avec l’ULiège, qui se base sur la spectrométrie de masse pour l’identification et la quantification absolue de molécules plus massives comme les protéines.

C’est cette nouvelle structure de recherche collaborative, bénéficiant à lui seul d’un investissement de plus de 2 millions d’euros, qui a été inaugurée ce jeudi 14 février en duplex vidéo entre les deux sites d’implantation de la structure : à l’UMONS (BioProfiling UMONS/ULB) et à l’Université de Liège (ULiège).

A travers cette inauguration simultanée, les porteurs du projet ont tenu à mettre en exergue la coordination et la complémentarité des outils ainsi que des compétences scientifiques, présentes de part et d’autre de la Wallonie, au plus proche des acteurs concernés.

La plate-forme MS-Quanta, structure unique en Belgique, dote la Wallonie de capacités d’analyse importantes dans un domaine prometteur en plein développement compte tenu de ses applications multiples. MS-Quanta va en outre renforcer la capacité analytique de l’ensemble des acteurs académiques et industriels de la santé en Wallonie, leur permettant de profiter des récents développements technologiques dans le domaine de la validation des biomarqueurs.

La plateforme analytique sera également utile à d’autres secteurs en plein essor scientifique et économique, en particulier les secteurs de l’agro-alimentaire (la sécurité alimentaire), de l’environnement et de la microbiologie industrielle. La mise à disposition de cette structure unique en Belgique permet aux acteurs wallons concernés de se positionner avantageusement dans un domaine fortement soutenu par le programme européen Horizon 2020 de recherche et de grands équipements.

MS-Quanta est hébergée dans les locaux de l’UMONS, reconnue pour son know-how en spectroscopie de type RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) et en spectrométrie de masse et qui dispose déjà d’une masse critique importante de chercheurs et d’instruments dans ce domaine. Elle est ouverte à tous les acteurs du secteur des biotechnologies à savoir les universités, les centres de recherche, les hôpitaux et les entreprises.

Ce plateau repose sur une technologie de protéomique ciblée type SRM/MRM et d’acquisition indépendante des données (DIA). Ces deux approches permettent de quantifier plus de 100 cibles en une analyse et permettent d’éviter les écueils des approches immunologiques liés à l’utilisation d’anticorps.
Les équipements de MS-Quanta sont composés de spectromètres (de masse de haute résolution, de haute sensibilité et de haute vitesse, ainsi que de masse de haute résolution en masse ou spatiale).

Les domaines d’applications sont variés :

  • identification et quantification de protéines ;
  • identification, quantification et validation de candidats biomarqueurs pour le diagnostic ou le suivi thérapeutique d’une maladie ;
  • identification de nouvelles cibles thérapeutiques ;
  • mise au banc d’essai de kits standardisés.

Tout ça dans les domaines précédemment cités tels que la santé, de l’agroalimentaire et les bioprocédés.

Au sein de MS-Quanta, tandis que les équipes de l’UMONS développeront des approches de chromatographie liquide indispensables au ciblage de protéines faiblement présentes dans les matrices analysées, le rôle de l’ULiège se focalisera plus spécifiquement sur la protéomique guidée par l’imagerie par spectrométrie de masse, un instrument d’identification et de quantification des biomarqueurs très performant. Un système d’assurance qualité commun aux deux sites de la plateforme garantira la fiabilité des méthodes d’analyse.

Plus d’infos sur MS-Quanta  via le site: http://www.msquanta.com
Contacts: