Institution International Prix, bourses et distinctions Recherche

Un chercheur de l’UMONS reçoit la prestigieuse bourse ERC pour un montant de 2 millions d’euros

Publié le 10 décembre 2020
Rédigé par DCOM
Le projet d'Evgeny Skvortsov consiste en l’étude d’un des plus importants problèmes en Physique fondamentale : la quantification de la Gravitation. Il est l'un des 327 chercheurs européens retenus cette année pour une ERC Grant.
(Photo FNRS)

Evgeny Skvortsov, nouveau chercheur au sein du Service de Physique de l’Univers, Champs et Gravitation de la Faculté des Sciences, vient d’obtenir un financement de 2 millions d’euros de la part European Research Council (ERC), dans le cadre des ERC Grant Consolidator.

Les bourses de consolidation de l’ERC sont accordées à des chercheurs exceptionnels de toute nationalité et de tout âge, ayant au moins sept et jusqu’à douze ans d’expérience après le doctorat, et dont le parcours scientifique est très prometteur. Le financement, prévu pour une durée maximale de 5 ans, couvre principalement l’emploi de chercheurs et d’autres personnels pour consolider les équipes des bénéficiaires.

Le projet retenu porté par Evgeny consiste en l’étude d’un des plus importants problèmes en Physique fondamentale : la quantification de la Gravitation.

« Pour ce faire, nous considérons des extensions de la Relativité générale appelées « gravitation avec champs de spins élevés » qui ont permis de mettre au jour des relations remarquables entre la physique gravitationnelle et la physique de la matière condensée. En particulier, des liens inattendus sont apparus entre la gravitation et des systèmes d’aimants ou bien de l’eau en ébullition. L’entièreté du projet est pimentée de thèmes de recherches actuels en physique mathématique », confie ce passionné.

Très peu de chercheurs et chercheuses sont choisis pour bénéficier d’une bourse ERC. Cette année, ils ne sont que 327 pour toute l’Europe à avoir décroché un tel financement pour une enveloppe totale de 655 millions, dans le cadre du programme de recherche et d’innovation actuel de l’Union Européenne, « Horizon 2020 ».

C’est donc une réelle prouesse que celle d’Evgeny. Ce chercheur associé FRNS-FRS fait en effet partie de ces « Happy fews ». Natif de Russie, il y avait consacré sa thèse à l’étude des principales particules rencontrées dans l’univers (diplôme obtenu à l’Institut de physique et de technologie de Moscou et doctorat à l’Institut Lebedev de Moscou). Il avait ensuite poursuivi sa jeune carrière scientifique à l’Institut Albert Einstein ; puis, à l’université Ludwig Maximilian de Munich.

Ce n’est qu’en octobre dernier que le lauréat est arrivé à l’UMONS, avec qui il entretenait déjà des contacts fructueux depuis une dizaine d’années, et où il compte désormais bien poursuivre et développer ses recherches.

« L’Université de Mons est certainement le meilleur endroit pour mener à bien mon projet ! L’institution est connue depuis une dizaine d’années comme un centre de classe mondiale pour l’étude des Gravités Supérieures de la Spin (une classe de modèles théoriques qui comprend des extensions classiques et quantiques de la Relativité Générale d’Einstein) ; et ce, grâce à Nicolas Boulanger qui dirige le service et aux collègues, post-docs et étudiants qu’il a attirés ces dix dernières années. Elle est enfin bien placée au centre de l’Europe et a des liens forts avec d’autres universités belges et européennes. Notre unité fait partie du centre AGIF (Algèbre, Géométrie et Interactions Fondamentales) de l’Université de Mons (UMONS) et de l’Institut de Recherche Complexys. Nous avons une forte expertise dans la physique théorique et mathématique des interactions fondamentales. Nous sommes également activement impliqués dans l’enseignement au sein du département de physique qui visent à faire comprendre aux étudiants les quatre forces fondamentales de l’Univers », conclut-il.

Le Conseil Européen de la Recherche, créé par l’Union européenne en 2007, est la première organisation européenne de financement de la recherche exploratoire d’excellence. Chaque année, il sélectionne et finance les meilleurs chercheurs créatifs, de toute nationalité et de tout âge, pour mener des projets basés en Europe. À ce jour, le CER a financé plus de 9.800 chercheurs de haut niveau à différents stades de leur carrière, et plus de 50 000 post-doctorants, doctorants et autres membres du personnel travaillant dans leurs équipes de recherche. Le budget global du CER de 2014 à 2020 est de plus de 13 milliards d’euros.

Plus d’infos ? evgeny.skortsov@umons.ac.be ou nicolas.boulanger@umons.ac.be

https://erc.europa.eu/news/CoG-recipients-2020