Quatrième génération de bacheliers en Sciences Humaines et Sociales

Publié le 29 juin 2010
Rédigé par UMONS Administration
L'Institut des Sciences Humaines et Sociales de l'UMONS a proclamé ses bacheliers, ce mardi. Emus, les diplômés qui font partie d'une petite famille poursuivront leur route vers le Master à l'ULB.

Ce mardi 29 juin 2010 a eu lieu la proclamation de la quatrième génération de diplômés du Bachelier en Sciences Humaines et Sociales (BSHS). Pour la première fois, c’est Christiane Bughin, la nouvelle Présidente de l’Institut, qui a prononcé le traditionnel discours de fin d’année. Elle a souligné l’enthousiasme et l’implication active des étudiants, qui s’est traduite concrètement à travers la création de SHS Working et de Facteur humain, avant de conclure sur ce message d’encouragement : «  Bon vent, en espérant que le vent du  BSHS vous portera. Conservez votre enthousiasme, votre vie en sera plus belle. »

Nouvellement diplômée, Pauline Moulin a prononcé un discours au nom des étudiants. Elle a rappelé l’ambiance extraordinaire et la cohésion qui existent au sein du BSHS depuis sa création : « Nous sommes comme une petite famille ». Des impressions vivantes, exprimées avec émotion.

 

C’est autour du désormais traditionnel cocktail de fin d’année que professeurs et étudiants se sont ensuite retrouvés. Le hall de Warocqué résonnait des exclamations de joie des uns et des autres, du bonheur d’être venu à bout de cette année académique parfois difficile.

Pour certains, c’est la fin d’un cycle, le début d’une nouvelle aventure : les masters. Ils seront nombreux à poursuivre leurs études au sein de notre université-partenaire, l’ULB. Leurs aînés leur ont ouvert la voie avec un succès qui réconforte l’équipe du BSHS de la première heure.

Pauline Moulin
Diplômée du Bac 3, option Sciences politiques et sociales
Rédactrice en chef de Facteur humain

J’ai choisi le Bachelier en Sciences Humaines et Sociales un peu comme tout le monde :  c’est une formation très ouverte et parce que je n’étais pas encore fixée sur ce que je voulais faire. C’est une grande famille, on s’y sent bien.

Jeremy Bette
Etudiant du Bac 3, option Information-Communication
Rédacteur de Facteur humain
Membre du Conseil de Direction des SHS

A la base, j’ai choisi ce bachelier parce que c’était polyvalent, pour trouver ma voie. Au final, on trouve une affinité dans chaque cours. Cela rend parfois le choix du master plus difficile parce que beaucoup de choses nous intéressent.
Une qualité qu’un étudiant SHS doit avoir est apprendre à s’adapter car il y a beaucoup de disciplines différentes. Mais la motivation et l’ambiance très particulière qui règne ici nous aident. On se serre les coudes. Cette formation a véritablement développé mon esprit critique.

Claire Martinus
Diplômées du BSHS et étudiante en MA2 en Sociologie et anthropologie des sociétés contemporaines à l’Université de Lille.
Je ne savais pas quoi faire comme études alors je me suis inscrite en BSHS parce que c’était une formation polyvalente. En entrant ici, j’ai véritablement trouvé ma vocation. L’anthropologie, c’est ma passion ! Je termine mon Master cette année et ensuite j’entame une thèse en anthropologie.
Je crois que tous les anciens sont satisfaits. Il y a ici une ambiance vraiment particulière. On se sent comme chez soi, on est bien encadrés.

 

S’inscrire à l’UMONS