Master de spécialisation en

Sciences du Langage

  • Horaire
    Horaire de jour
  • Crédits ECTS
    60
  • Langue
    Français
  • Lieu
    Mons

Description

Les sciences du langage, c’est quoi?

Les ‘sciences du langage’ constituent le lieu où se croisent, se rencontrent et s’enrichissent toutes les disciplines (linguistique, médecine, psychologie, informatique, ingénierie, philosophie, physique, philologie, pédagogie…) susceptibles de contribuer tant au développement de la recherche qu’à la formation de professionnels pour les domaines où la complexité de la communication est au centre des préoccupations.

Le Master de spécialisation en sciences du langage vise à donner à l’étudiant une formation de haut niveau assurant d’une part sa maîtrise du cadre général des sciences du langage et d’autre part sa spécialisation dans un secteur déterminé.

 

Conditions d'accès

Ont accès aux études de master de spécialisation en sciences du langage

  • les étudiants qui satisfont aux conditions d’accès au Master (énumérées à l’article 111) – et soit sont porteurs d’un titre, diplôme, grade ou certificat de deuxième cycle, en Communauté française ou extérieur à celle-ci, soit ont acquis des compétences valorisées par le jury pour au moins 300 crédits dans le domaine des sciences psychologiques, à orientation neuropsychologique, ou des sciences logopédiques.
  • aux conditions générales fixées par les autorités académiques, les étudiants qui peuvent se prévaloir d’une expérience personnelle ou professionnelle utile d’au moins 5 années (dont maximum 2 années d’études supérieures) valorisée par le jury au terme d’une évaluation.

Programme et structure

Le programme du Master de spécialisation en sciences du langage comporte 60 crédits répartis comme suit :

  • Tronc commun :

Matières obligatoires : 15 crédits

Mémoire : 15 crédits

  • Module d’option : 15 crédits
  • Module d’enseignements au choix : 15 crédits
 

 

Option scientifique : Analyse critique des discours
Responsable : Prof. AStaquet

Cette formation se centre sur les discours, qu’elle prend en considération comme objets d’analyse. Elle vise à contribuer au développement, chez l’étudiant, de son esprit critique et de sa capacité à communiquer. Avec des enseignements aux intitulés tels que « stratégie de manipulation », « argumentation et erreurs courantes de raisonnements » ou encore « le langage entre les lignes », elle affiche clairement ses intentions de décodage des discours. Le champ des discours médiatiques fournit une base importante des réflexions proposées aux étudiants ; la formation ne s’y cantonne cependant pas, d’autres types de discours pouvant également (notamment sur proposition des étudiants) faire l’objet de développements spécifiques. L’enseignement dispensé développe une dimension pratique importante, accordant aux exercices et aux pratiques d’analyse du discours une place privilégiée.

 


Option scientifique : Communication interculturelle et interlinguistique

Responsable : Prof. S. Safar

Formation post-graduée destinée à des personnes déjà détentrices de savoirs et de savoir-faire de niveau master dans divers secteurs, le master de spécialisation en sciences du langage option Communication interculturelle et interlinguistique vise à doter les étudiants de connaissances à caractère scientifique leur permettant d’aborder avec une expertise renforcée divers domaines de la communication dans les relations internationales. On y développe l’étude des interactions entre la communication, d’une part, et, d’autre part, des thématiques telles que les droits de l’homme, la diplomatie et les relations consulaires, les relations commerciales, etc. Chaque spécialité est assortie d’un stage dans son cadre professionnel. Les institutions internationales, les institutions diplomatiques et consulaires, les multinationales et les PME sont en tête de liste des principaux domaines qui offrent des débouchés aux diplômés de cette formation. ​


Option scientifique : Discours philosophique

Responsable : Prof. A. Staquet

Cette formation promeut une approche de la philosophie par le biais du langage. Elle se centre tant sur les écrits philosophiques proprement dits que sur des textes d’autre nature, qu’elle aborde par le biais langagier. L’approche se veut concrète, dans la mesure où elle interroge la manière dont la philosophie s’ancre dans la vie pratique. L’option « discours philosophique » du master de spécialisation en sciences du langage peut constituer une préparation efficace pour qui souhaite entreprendre des recherches (par exemple doctorales) dans le secteur concerné. Elle se veut également utile à celles et ceux qui souhaitent enrichir leur bagage culturel personnel et/ou exercent un métier lié aux questions philosophiques (enseignants dans le cadre des mesures récemment prises par la Communauté française, par exemple). Elle accueille aussi bien les étudiants qui n’ont jamais étudié la philosophie que ceux qui, en ayant des connaissances préalables, souhaitent la ré-aborder sous l’angle du discours.


Option scientifique : Genre, langage et communication

Responsable : Prof. C. Gravet

Cette formation se fixe comme objectif de fournir des outils théoriques, critiques et techniques susceptibles de permettre à l’étudiant l’appréhension de la question du genre.  L’abord de l’objet d’étude genre est ici assuré par le truchement du langage, dans sa plus large acception, des échanges oraux de la vie quotidienne aux productions d’écrits littéraires. Dans un cadre résolument multidisciplinaire, les enseignements amènent l’étudiant à observer les processus (tant sur le plan synchronique que dans une perspective historique), s’approprier des connaissances, (théories et méthodes d’analyse), développer réflexion, esprit critique et autonomie (à la faveur de travaux de recherche), maîtriser la réalisation d’un travail personnel et la capacité à le présenter à des publics divers (spécialisés ou non). La formation peut constituer une propédeutique au doctorat ; elle se veut aussi efficace pour celles et ceux qui sont (seront) amené à exercer une profession dans un secteur où la question du genre est spécialement sensible (communication d’entreprise, communication de masse, médias, etc.).


Option scientifique : Immersion linguistique et dispositifs d’enseignement/apprentissage des langues

Responsables : Profs. M. Piccaluga et A. Braun

Les préoccupations actuelles portant sur la nécessaire maîtrise du multilinguisme dans quantité de secteurs sociétaux aboutissent à l’émergence de dispositifs d’enseignement/apprentissage nouveaux ou réactualisés, parfois cadrés par des textes législatifs, parfois documentés par diverses approches scientifiques. Les diverses formes d’enseignement dit « immersif » en Fédération Wallonie-Bruxelles en fournissent autant d’exemples. Offrir aux acteurs et/ou aux futurs intervenants de ces dispositifs un cadre théorique clair, un état de la réflexion quant aux divers paradigmes susceptibles de servir de point d’entrée à l’analyse mais aussi une illustration concrète et critique de leur traduction dans la pratique de classe est le but de notre formation.  Les cibles professionnelles se déclinent en fonction des contextes où se développent ces dispositifs (entreprises, institutions publiques, écoles, etc.) et des fonctions à y exercer (responsable de la formation linguistique, formateur indépendant, conseiller pédagogique, professeur en haute école pour la formation des enseignants de langues, chef d’établissement ou enseignant(e) en école en immersion, etc.).


Option scientifique : La communication et le vivre ensemble dans l’espace scandinave

Responsable : Prof. H. Reuter

Cette formation résolument multidisciplinaire se centre sur les questions de communication, sur les représentations sociales et sur les aspects anthropologiques et culturels caractérisant l’espace scandinave. Elle s’appuie sur les différentes disciplines des sciences du langage. Les cours – largement individualisés- sont dispensés par un staff constitué de linguistes, de spécialistes de la communication (mass média et communication politique), de philologues, et de chercheurs en littérature et traditions orales. Participant d’une dynamique comparatiste, la formation interroge la manière scandinave d’aborder les questions de société au travers de thématiques transversales (par exemple, le discours postcolonial des pays scandinaves, les postures scandinaves par rapport au traitement des minorités linguistiques, les spécificités de la littérature scandinave, etc.). Outre les institutions de recherche, les milieux professionnels ciblés sont les ambassades, les institutions culturelles, les entreprises, les organisations internationales, etc.


Option scientifique : Médiation technologique : sous-titrage, doublage, respeaking et audiodescription

Responsable : Prof. N. Hamaoui

Cette formation permet d’acquérir une spécialisation dans le domaine des technologies avancées de l’information et de la communication. Elle se centre prioritairement sur la problématique de la médiation interlinguistique et investigue les solutions techniques adaptées aux divers postes de travail spécialisés du domaine. Les modalités de médiation interlinguistique suivantes y sont prises en considération : le sous-titrage, le doublage, le respeaking, l’audiodescription, la remote et visio-interprétation, de même que la traductique et la localisation). Un stage professionnel est prévu dans l’une de nos prestigieuses entreprises partenaires.​​ Les entreprises professionnelles, les médias, les festivals de films, les colloques, conférences et séminaires spécialisés ​sont en tête de liste des fournisseurs de débouchés aux diplômés de cette formation.


Option scientifique : Neuropsycholinguistique

Responsable : Prof. L. Lefebvre

Le master de spécialisation en sciences du langage option neuropsycholinguistique vise à faire connaître les différents aspects cognitifs de la fonction langagière. En particulier, son acquisition, son développement et ses pathologies sont considérés dans une perspective « life-span » (tout au long de la vie). La formation aborde entre autres les troubles rencontrés dans le cadre neuropsychologique, le développement d’outils de remédiation cognitive ainsi que diverses questions de recherche concernant tant la personne non porteuse de pathologies que la personne présentant des troubles du langage. Elle assure le lien entre les approches scientifiques de pointe dans le domaine et les réalités de clinique au quotidien. L’option neuropsycholinguistique est principalement destinée aux  neuropsychologues, logopèdes et plus généralement aux personnes oeuvrant dans le cadre paramédical; elle vise à leur permettre d’accroitre leurs compétences diagnostiques et de prise en charge dans le domaine des troubles cognitifs et langagiers, en vue de développements professionnels dans divers cadres institutionnels ou en pratique privée.


Option scientifique : Sciences de la parole

Responsables : Profs. V. Delvaux, K. Huet, M. Piccaluga et B. Harmegnies

La formation vise à préparer l’étudiant aux secteurs des sciences tant fondamentales qu’appliquées ressortissant à l’exercice oral du langage par l’hu­main. On y traite de sujets tels que, par exemple, l’expérimentation en phonétique, en phonologie, en psycholinguistique ou la recherche-dévelop­pement en didactique des langues, en sciences de l’ingénieur, etc. Elle est orientée vers la com­préhension du fonctionnement de l’humain par le truchement de l’analyse de ses modalités de trai­tement de la matière phonique (tant en réception qu’en production). L’approche, nourrie aux sources de la littérature scientifique la plus actuelle, se veut concrète : les enseignements s’appuient sur des démonstrations, des essais en laboratoire et des travaux personnels de recherche observationnelle ou expérimentale. La formation s’adresse aux pro­fessionnels de la parole (logopèdes, psychologues du langage, spécialistes des médias, experts des arts de la scène, etc.) et aux (futurs) scientifiques intéressés par les aspects oraux de la communication humaine. Elle peut constituer une excellente base pour l’élaboration


 

Répartition des crédits

  • Matières obligatoires
  • Mémoire
  • Module d'option
  • Module d'enseignements au choix

Profil d’enseignement

Le profil d’enseignement présente le profil de formation institutionnel attendu en fin de cycle (Bachelier, Master…). Il est décrit en termes d'acquis d'apprentissage, c’est-à-dire ce que l'étudiant doit savoir, comprendre et être capable de réaliser au terme d’une activité apprentissage, d'une unité d'enseignement, d'un cycle d’études. Les acquis d'apprentissage sont définis en termes de savoirs, savoir-faire et savoir-être.

A l’issue de la formation, l’étudiant sera capable de :

  • Connaître pour comprendre. Analyser toute situation à caractère communicatif (réelle ou représentée) en référence aux cadres théoriques et méthodologiques relevant des diverses approches scientifiques du langage.
  • Communiquer efficacement. Communiquer et échanger des informations de manière structurée et adaptée au but poursuivi et au public concerné.
  • Travailler en collaboration. Travailler efficacement avec différents acteurs dans le cadre d'une équipe ou d'un réseau de professionnels.
  • Savoir rester apprenant. Evaluer et poursuivre un développement professionnel et personnel.
  • Agir en scientifique. Maîtriser les démarches scientifiques en sciences du langage.
  • Sciences de la parole : agir en spécialiste. Maîtriser les concepts, les techniques, les méthodes et les dispositifs propres aux sciences de la parole pour en faire un usage éclairé dans le cadre d'une pratique de recherche.
  • Médiation technologique : sous-titrage, doublage, respeaking et audiodescription : agir en spécialiste. Maîtriser les concepts, les techniques, les méthodes et les dispositifs propres à la traduction audiovisuelle et au sous-titrage/doublage.
  • Communication interculturelle et interlinguistique : agir en spécialiste. Maîtriser les connaissances et compétences nécessaires à la négociation multilingue.
  • La communication et du vivre ensemble dans l'espace scandinave : agir en spécialiste. Maîtriser les connaissances langagières, culturelles et méthodologiques pour entreprendre des recherches dans différents domaines du monde scandinave.
  • Etudes de genre : agir en spécialiste. Maîtriser les concepts, les connaissances théoriques, méthodologiques, voire polémiques pour entreprendre des recherches prenant en compte le "genre".
  • Discours philosophique : agir en spécialiste. Maîtriser les concepts et les techniques propres à l'analyse du discours philosophique.
  • Analyse critique du discours : agir en spécialiste. Maîtriser les concepts, les techniques et les méthodes propres à l'analyse critique du discours.

Pour plus de détails, consultez ci-dessous le profil d'enseignement propre à ce cycle d’études.

À propos de cette formation

Secteur
Sciences humaines et sociales
Domaine
Langues, lettres et traductologie
Codiplômation/coorganisation
Université Libre de Bruxelles
Institution référente
Université de Mons

Contactez-nous pour obtenir de plus amples informations

Valérie ELU
+32 (0)65 37 31 38