Réforme de la Formation Initiale des Enseignants

Le monde de l’éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles est en mutation. le Pacte pour un enseignement d’excellence est lancé et s’accompagne d’une ambitieuse réforme de la formation initiale des enseignantes et enseignants, qui devrait progressivement être mise en œuvre dans les établissements d’enseignement supérieur.

Ce chantier de taille nous pousse à repenser nos programmes, nos méthodes, dans une dynamique collaborative, avec nos partenaires et en dialogue avec l’enseignement obligatoire.

Les principaux objectifs de la réforme

  • Proposer une formation à la hauteur de l’exigence de la mission des professeurs d’aujourd’hui.
  • Mieux préparer enseignants et enseignantes en devenir à l’hétérogénéité du public scolaire, aux attentes de la société, à la complexité croissante du savoir, à la modification du rapport des élèves à l’autorité.
  • Revaloriser la profession et favoriser une identité commune du métier d’enseignant.
  • Renforcer les compétences, notamment dans la maîtrise de la langue et des contenus disciplinaires, le développement de l’esprit critique, l’intégration des outils pédagogiques adéquats, la détection des troubles de l’apprentissage, la prévention du harcèlement lié entre autres à l’usage des réseaux sociaux.
  • Développer l’expérimentation de méthodes pédagogiques innovantes.
  • Développer la recherche en sciences de l’éducation et enseignement, et plus particulièrement en didactique des disciplines.
  • Augmenter l’attractivité des filières de formation aux métiers de l’enseignement.

La formation des enseignants étant envisagée comme un continuum par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, une réforme de la formation continue est également en cours de réflexion.

Quelques détails….

Le Décret « Réforme de la Formation Initiale des Enseignants » a été voté le 7 février 2019, modifié par un Décret qui devrait être voté dans le courant de l’été 2021.

Cette réforme devrait être mise en œuvre à partir de l’année académique 2022-2023 et concernera :

  • l’enseignement maternel, primaire et secondaire ordinaire ou spécialisé de plein exercice
  • l’enseignement secondaire de promotion sociale
  • l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit – l’enseignement en alternance.

Les nouveaux cursus, de type long, seront coorganisés par les établissements d’enseignement supérieur de plein exercice (universités, hautes écoles, écoles supérieures des arts) dans le cadre de la codiplômation.

La préparation pédagogique et disciplinaire au métier d’enseignant, du niveau maternel à la fin de l’enseignement secondaire, se fera au cours du même cursus. Cependant, dans le cas des professeurs du secondaire supérieur, la formation pédagogique pourra aussi se faire de manière différée (agrégation).

La formation directe.

La formation directe, qui associe la formation disciplinaire et la formation pédagogique s’articulera en 4 sections, selon les niveaux d’enseignement :

  • Section 1, de la 1ère maternelle à la 2ème primaire
  • Section 2, de la 3ème maternelle à la 6ème primaire
  • Section 3, de la 5ème primaire à la 3ème secondaire
  • Section 4, de la 3ème secondaire à la 6ème secondaire

Les études seront toutes de type long. Elles comporteront 2 cycles :

  • un cycle bachelier de 180 crédits (pour la section 4, il s’agira du bachelier disciplinaire, comme actuellement).
  • un cycle master de 60 crédits pour les sections de 1 à 3, de 120 crédits pour la section 4.

Le cycle de formation sera donc de 240 crédits pour les sections 1 à 3 et de 300 crédits pour la section 4.

Ces études seront sanctionnées par un nouveau grade académique : le master en enseignement, complété par la section visée. Pour les sections 3 et 4, le grade sera complété par la discipline ou famille de disciplines.

Exemples :

  • Master en enseignement, section 1
  • Master en enseignement, section 2
  • Master en enseignement, section 3, sciences et technologies
  • Master en enseignement, section 4, physique

Des masters de spécialisation pour les sections 1, 2 et 3 seront organisés.

La formation des formateurs sera aussi réformée avec la création d’un master de spécialisation en formation d’enseignants et d’un certificat en encadrement de stages.

La formation différée.

Pour les enseignants de terrain, une formation devrait être organisée afin qu’ils puissent obtenir le titre de « master en enseignement », mais les détails ne sont pas encore connus à ce stade.

Pour les personnes qui souhaitent enseigner dans le secondaire supérieur et qui disposent d’un master (sans finalité didactique), il sera possible de suivre le master agrégé de l’enseignement section 4 (ancien AESS). Il comportera 60 crédits et aboutira au grade de master agrégé de l’enseignement section 4.

La formation sera organisée en partie en horaire adapté. Elle permettra d’enseigner de la 4ème à la 6ème secondaire.