Prix, bourses et distinctions Recherche

Une diplômée de la FPSE lauréate du Prix du Mémoire de l’Administration Générale du Sport 2019

Publié le 6 décembre 2019
Rédigé par DCOM
L’objectif du mémoire primé d’Emilie Gaspar était de cerner les raisons qui incitent les personnes, et plus particulièrement les femmes, à pratiquer la course à pied de façon collective. Pour ce faire, la jeune femme s’est intéressée à leurs motivations, la satisfaction de leurs besoins fondamentaux et la cohésion présente au sein de ces groupes.

Ce mardi 3 décembre, lors de la Journée de la Recherche en Fédération Wallonie-Bruxelles, organisée au Cinéma Palace à Bruxelles, une diplômée de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education, Melle Emilie Gaspar, a remporté le Prix du mémoire de l’Administration générale du Sport pour son travail portant sur la « Motivation et recherche de bien-être à travers la pratique collective de la course à pied ».

Ce prix d’une valeur de 1.000 euros lui a été remis à l’issue de cette journée destinée tant aux professionnels des différents secteurs de compétence de la Fédération Wallonie-Bruxelles qu’à l’ensemble du monde académique (étudiants de master, doctorants, chercheurs, professeurs, etc.). Son objectif est de stimuler et renforcer les liens entre les centres de recherches universitaires et les centres d’activités de l’administration qui ont des missions de recherches et d’études, d’inviter les milieux académiques à orienter leurs travaux vers les domaines de compétences de la FW-B, et de promouvoir le travail des jeunes chercheurs en leur donnant plus de visibilité au sein de l’administration.

L’objectif du mémoire primé d’Emilie Gaspar était de cerner les raisons qui incitent les personnes, et plus particulièrement les femmes, à pratiquer la course à pied de façon collective. Pour ce faire, la jeune femme s’est intéressée à leurs motivations, la satisfaction de leurs besoins fondamentaux et la cohésion présente au sein de ces groupes.

Les résultats, récoltés auprès de 188 sujets (143 femmes et 45 hommes), montrent qu’ils pratiquent la course à pied pour être en bonne forme physique, pour les émotions intenses qu’ils ressentent et parce qu’ils apprécient améliorer leurs performances. De même, ils se sentent compétents et autonomes dans leur pratique. Enfin, la collectivité les incite fortement à s’engager dans ce type de pratique à travers laquelle ils se sentent intégrés à un groupe.

La lauréate au centre, en compagnie du Prof. BRUYNINCKX (à gauche) et de sa promotrice Mme Madisson Bodart (à droite).

Le mémoire était placé sous la direction conjointe du Prof. Marielle Bruyninckx et de Madisson Bodart (assistante). Il a été primé parmi 18 candidatures.

Pour rappel, selon l’OMS (2019), la sédentarité représente le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial. Ce manque d’activité physique toucherait davantage les adolescents et les femmes au sein de la population belge, c’est pourquoi certains organismes sportifs proposent des programmes visant à agir face à ce phénomène grandissant.

Ainsi, l’Administration Générale du Sport en FWB propose, depuis plusieurs années, des programmes d’entraînement en course à pied, de type « Je cours pour ma forme » composés de près de 60% de femmes.

Plus d’infos sur ce travail ? marielle.bruyninckx@umons.ac.bemadisson.bodart@umons.ac.be