Conférences/Colloques

On parle urbanisme et développement urbain à l’UMONS Charleroi !

Publié le 11 octobre 2018
Rédigé par DCOM
Dans le cadre du nouveau Master de spécialisation en Management territorial et développement urbain à Charleroi, l’UMONS a organisé une conférence, ce mardi 4 octobre 2018, sur son campus au Joseph II. Des étudiant.e.s de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMONS ainsi que le Doyen (sortant et élu) étaient présents mais aussi des citoyens carolos.

Dans le cadre du nouveau Master de spécialisation en Management territorial et développement urbain à Charleroi, l’UMONS a organisé une conférence, ce mardi 4 octobre 2018, sur son campus au Joseph II. Des étudiant.e.s de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMONS ainsi que le Doyen (sortant et élu) étaient présents mais aussi des citoyens carolos.

Pour sa 7e édition, le cycle de conférences de vulgarisation scientifique, « Les Invités de l’UMONS », a voulu mettre à l’honneur la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme et son nouveau Master de spécialisation en Management territorial et développement urbain qui a ouvert à la rentrée 2018, à Charleroi !

Dans un exposé aussi clair que formateur, le Professeur Jacques Teller, ingénieur civil architecte et chargé de recherches à LEMA – Analyse et gestion de l’environnement local – a plaidé pour un recours au modèle d’urbanisme tactique dans le cadre des interventions dans les quartiers en difficulté.

À la croisée de l’expérimentation citoyenne et de la préfiguration de vastes transformations urbaines, l’urbanisme tactique est loin de ce que l’on appelle urbanisme stratégique. Aussi curieux que cela puisse paraître, les termes tactique et stratégique, qui sont lexicalement proches, revêtent une toute autre signification dans le domaine urbanistique. Alors que l’urbanisme tactique, baptisé aussi urbanisme citoyen ou acupuncture urbaine…, désigne un modèle urbanistique participatif, éphémère et low-cost, l’urbanisme stratégique ou Master Plan est coordonné par les acteurs publics et privés, effectif sur le long terme et budgétairement parlant plus important.

En plein essor un peu partout dans le monde, l’urbanisme tactique est un moyen idéal pour connecter urbanistes et habitants. Il se focalise sur des interventions ponctuelles et réversibles en milieu urbain. Il s’appuie sur les réseaux sociaux et culturels existants pour « réenchanter la ville », mobiliser et contribuer à une coproduction des espaces publics et des aménités urbaines par ses habitants.

Dans ce modèle, un brin contestataire, l’inventivité des citoyens est mise à contribution pour transformer temporairement et très rapidement les infrastructures de la ville, d’un quartier, d’un parking, d’un square…et (re)dynamiser ainsi les espaces publics. Place à l’expérimentation et au dialogue. Le but est de rendre la ville plus mixte, plus inclusive et d’amener la discussion. Ici, on « végétalise » une place, on verdit un mur en béton, on « piétonnise » une rue, on colore un trottoir, on aménage un espace en restaurant provisoire, en kiosque…

Au-delà de l’éducation des citoyens (dans les procédures administratives notamment), l’urbanisme tactique veut tisser du lien.
Citoyens, à vous de jouer donc : pensez votre ville autrement !

Vous voulez en savoir plus sur l’urbanisme tactique ? Lire plus ici.