2ème Cycle : Master

L’objectif du master est d’approfondir le cycle de Bachelier dans les domaines de l’architecture, des arts contemporains, de l’environnement ur­bain et paysager, de l’urbanisme, de la sociologie, ainsi que dans les domaines de la stabilité, la technologie, l’équipement du bâti­ment et la culture numérique. Il est également complété par des matières propres à l’exercice de la profession, comme par exemple la législation et la déontologie.

Les cours théoriques sont pour la plupart au program­me du début de cycle, lais­sant davantage de temps au projet de fin d’études et au mé­moire en fin de cycle. Chaque étudiant rédige un mé­moire sur un sujet personnel, en rap­port avec sa formation, sous la direc­tion d’un enseignant de son choix. Ce tra­vail est exposé et défendu en dernière an­née de Master devant un jury.

Le cours de composition architecturale et urbanistique constitue le socle de la formation. Il est organisé en petites unités d’une quinzaine d’étudiants et favorise un travail collégial propice à la créativité, réflexion et à la synthèse. Les étudiants des deux années de Master sont regroupés au sein d’un même atelier: ils travaillent sur les mêmes projets – tantôt en groupe, tantôt individuellement. Le niveau de difficulté exigé est différent suivant l’année d’étude. Les projets de l’étudiant sont présentés devant un jury formé d’enseignants de la Faculté et de membres extérieurs, architectes et spécialistes du sujet proposé.

Quatre filières optionnelles sont proposées aux étudiants :

La filière urbanité se base sur une méthode d’analyse-diagnostic du territoire et offre aux étudiants des clefs de lectures territoriales face aux grands enjeux urbains d’aujourd’hui : ville intelligente, mobilité, développement durable, résilience urbaine, paysages, sociologie … Sur ces bases, l’étudiant développe une programmation qui doit contribuer à l’amélioration de la condition urbaine au regard de la problématique proposée. L’atelier se veut une recherche expérimentale permanente des conditions d’améliorations de la ville et ses aménités aux services des hommes et des femmes qui la vivent au quotidien. L’atelier s’inscrit dans la finalité Urbanisme qui regroupe les cours spécifiques de mobilité, résilience, espaces publics, réseaux et Smartcities qui contribuent à développer chez les étudiants une approche spatiale et architecturale des problématiques urbaines contemporaine. L’atelier s’appuie également sur de nombreux échanges internationaux.

Equipe :

  • Mohamed-Anis GALLAS –  Chef d’Atelier – Chargé de Cours – Conception Architecturale
  • Pascal SIMOENSChef d’Atelier – Collaborateur pédagogique – Projets, Ville et Territoire
  • Thomas WAROUX – Assistant pédagogique – Cellule de pédagogie facultaire

L’atelier ATSP avance l’Urbanisme et l’Architecture comme les domaines propres aux Cultures de l’Espace. Une approche territoriale quasi géographique qui utilise le projet comme processus de qualification sensible des héritages bâtis et non bâtis. Une méthodologie inductive, soucieuse d’une économie des moyens, provoque le diagnostic avant de produire formellement l’écriture Planologique.

A l’issue de l’atelier, les étudiants sont capables de déterminer sensiblement un territoire, prendre position par diagnostic, développer une stratégie suivant scénario, proposer des attitudes de structuration et de préparation de ce territoire en tant que bien commun qui garantissent une qualité environnementale partagée. La notion de projet réside donc dans l’approche d’une échelle juste pour une programmation d’enjeux contemporains liant à part égale préoccupations architecturales et paysagères.

Equipe :

  • Simon BLANCKAERT – Assistant sous mandat – Projets, Ville et Territoire
  • Dominique GLUCK – Chargée de Cours – Conception Architecturale
  • Etienne HOLOFFE – Chef d’Atelier – Chargé de Cours – Projets, Ville et Territoire
  • Kristel MAZY – Chargée de Cours – Projets, Ville et Territoire

Les enseignants de la filière « Architectures & Patrimoines » proposent aux étudiants une démarche basée sur l’intégration d’une architecture contemporaine contextuelle en milieu patrimonial. Les projets proposés s’orientent sur des sites patrimoniaux historiques tels que : le patrimoine industriel, militaire, religieux, etc. Ceux-ci s’inscrivent tant dans un contexte urbain que rural et/ou paysager. Pour ce faire, une nouvelle programmation urbaine est proposée. Celle-ci est imaginée par le cadre professoral comme un « marché de services » afin de répondre aux réalités du métier d’architecte. Un bref diagnostic territorial et contextuel est d’abord établis avec les étudiants. Cette première étape est volontairement succincte (3 à 4 semaines par groupes) afin de favoriser la composition architecturale et l’aménagement urbain et/ou paysager (8 à 9 semaines de travail individuel). Chaque année, est proposé un projet en Belgique et un projet à l’étranger comme par exemple, pour les années précédentes : Milan, Gravelines, Strasbourg, etc. Les projets à l’étranger font toujours l’objet d’un voyage pédagogique de plusieurs jours alliant le lieu du projet et des visites architecturales en rapport avec la thématique de la filière.

Equipe :

  • Aurélie CAVION – Collaborateur pédagogique – Projets, Ville et Territoire
  • Jérémy CENCI – Chef d’Atelier – Premier Assistant – Projets, Ville et Territoire
  • Pascale PETIT – Chef de Travaux – Conception Architecturale
  • Frank VERSPEELT – Chef de Travaux – Arts et Techniques de Représentation

Les réflexions qui y sont menées dans cet atelier prennent leurs racines dans l’analyse du lieu et de ses besoins dans le but d’insérer la proposition architecturale finale dans le nécessaire processus de revitalisation du quartier. Ce dernier est choisi pour son potentiel dynamisant à l’échelle de la cité.

Le projet du bâtiment, dont le thème est librement déterminé et justifié par l’étudiant, sera un équipement public fédérateur étudié en osmose avec le nouvel habitat qui lui sera complice. L’étude de nouvelles manières d’habiter est obligatoirement incluse à la notion de mixité programmatique qui promotionnera le retour de la famille en ville.

Les workshops internationaux (tels que Istanbul, Rabat, Lisbonne où Dundee) organisés au sein de la filière permettent aux étudiants de se confronter à d’autres démarches similaires.

Equipe :

  • Ghislain ANDRE – Collaborateur pédagogique – Conception Architecturale
  • Vincent BECUE – Chef d’Atelier – Professeur ordinaire – Projets, Ville et Territoire
  • Noémie LAGO – Première Assistante – Projets, Ville et Territoire
  • Fabrice SOBCZAK – Assistant sous mandat – Conception Architecturale