1er Cycle : Bachelier

L’objectif du Bachelier en Architecture est de préparer les étudiants aux études de Master en Architecture, le diplôme de Bachelier en étant la condition d’accès.

Dès la première année les étudiants seront véritablement plongés dans la finalité du domaine de leurs études : l’Architecture.

La caractéristique spécifique et principale de l’enseignement de l’architecture tient dans la culture du projet d’architecture entendu comme vecteur de valeurs sociales et culturelles procurant des émotions aux usagers tout en répondant aux besoins fonctionnels, structurels et esthétiques des différentes programmations. Les acquis d’apprentissage sont conformes au décret « Paysage » et au référentiel de compétence qui formulent les objectifs généraux du cursus.

Les différents acquis d’apprentissage à atteindre sont explicitement mis en lien avec les compétences professionnelles requises dans la pratique du métier d’architecte. C’est pourquoi, la formation est basée sur la construction de connaissances et le développement de compétences à travers des activités d’apprentissage diverses allant du technique à l’esthétique en passant par le sociologique.

L’apprentissage de la conception architecturale se construit par la résolution de divers exercices ciblés et de projets de complexité croissante ventilés sur l’ensemble du cursus du cours de « Conception architecturale et d’urbanisme » du premier cycle. Les objectifs d’apprentissage sont définis pour couvrir les différents champs de l’exercice de l’architecture, tant dans sa dimension conceptuelle que dans sa réalité matérielle.

Le 1er cycle « Bachelier en Architecture » (180 crédits) est basé sur un tronc commun dédié à l’habitat et par extension au concept d’habiter. Les exercices du projet d’architecture tenteront d’initier chez l’étudiant le processus de fabrication du projet par l’interprétation d’un programme et de ses contraintes (milieu physique, orientation, exigences fonctionnelles et dimensionnelles, exigences techniques, choix esthétiques), la construction d’une culture architecturale et l’apprentissage des concepts fondamentaux de l’architecture nécessaires à l’épanouissement d’une créativité, d’un style personnel. Les étudiants y intégreront aussi le savoir théorique acquis dans les différents cours, démontrant ainsi leur capacité de synthèse. Ils y développeront des habitudes de questionnement et de recherches personnelles graphiques et référentielles. Ce processus s’accompagne de la recherche de l’équilibre entre démarche intuitive et rationnelle afin d’aiguiser, à travers l’argument, leur sens critique mais également l’autocritique nécessaire dans une démarche réflexive. Les exercices de synthèses des 3 blocs (projets de fin d’année) sont évalués par une soutenance orale devant un jury d’experts (membres du corps professoral et professionnels de la discipline).

Le cycle est commun à tous les étudiants et se ventile de la manière suivante :

Exercices ciblés sur la création spatiale d’espaces de vie. Ces exercices sont au centre de la formation du bloc 1 et ont pour objectif l’acquisition des notions de base de la discipline architecturale : les techniques de représentation de l’espace, l’étude et l’analyse de références, l’expérimentation d’espaces existants. Cet apprentissage de base passe par la maitrise des divers outils graphiques propres à la discipline (conventions et moyens de représentations 2D-3D), la maîtrise du tracé aux instruments, l’utilisation de la maquette d’étude et des croquis comme outils d’expérimentation de la recherche spatiale et l’intégration des paramètres liés aux exigences dimensionnelles du corps humain. Cet apprentissage intègre également les bases de l’acquisition du métalangage propre à la discipline (ex : symétrie, asymétrie, équilibre, contraste, travée, trame, axe, etc.). Ce parcours se clôture, en fin d’année, par un projet créatif et personnel sur le thème de la conception d’un petit logement sur un site donné.

Equipe :

  • Dominique CAZZARO – Architecte – Chargée de Cours – Coordinatrice de l’atelier
  • Etienne GODIMUS – Architecte – Chargé de Cours
  • Giuseppe BONASERA – Architecte – Collaborateur pédagogique
  • Chaimaa SEDDIKI– Architecte – Assistante sous mandat
  • Thomas VANHOLM– Architecte – Collaborateur pédagogique
  • Thierry DERUMIER– Architecte – Collaborateur pédagogique
  • Mohamed-Anis GALLAS – Architecte – Chargé de Cours – Intervenant ponctuel

Projets d’architecture en lien avec l’habitat unifamilial (maison d’habitation avec profession libérale, appartements pour artistes avec salle d’exposition et ateliers, habitats groupés, …), en site ouvert ou en site urbain. Ces exercices tenteront de faire appréhender aux étudiants des notions telles que : limites, ouverture-fermeture, parcours, équilibre, harmonie, rythme…, et sont accompagnés d’un travail personnel de recherche et d’analyse de références. Les exercices du bloc 2 ont pour objectifs la consolidation des apprentissages du bloc 1 notamment en matière de recherche spatiale et d’élaboration du discours architectural ainsi que la maîtrise du tracé numérique. Ces exercices se caractérisent par une complexité de fabrication du projet accrue due à l’adaptation requise à un contexte urbain réel et à la pertinence des réponses attendues aux questions posées par la compréhension des espaces et des contextes, la maîtrise du programme et des échelles.

Equipe :

  • Isabelle BOURGUIGNON – Architecte – Chef de travaux – Coordinatrice de l’atelier
  • Michel DUQUAINE – Architecte – Collaborateur pédagogique
  • Roberto CAPOCCIA – Architecte – Chef de travaux
  • Isabelle DE SMET – Architecte – Assistante sous mandat – Doctorante
  • Fabrice SOBCZAK – Architecte – Collaborateur pédagogique
  • Nathalie ABRASSART – Architecte – Chef de travaux

Projets d’architecture en lien avec les thèmes de l’habitat groupé et/ou collectif (logements publics ou acquisitifs) et de leurs déclinaisons (résidence pour étudiants, hôtel, auberge de jeunesse, …) en site ouvert ou en site urbain. Ces exercices tenteront de consolider les acquis des blocs précédents et initieront une réflexion sur la pertinence des nouveaux modèles urbains, périurbains ou ruraux au regard des enjeux actuels en matière de densité, composantes socio-économiques, gestion des espaces communs, accessibilité, mobilité, parcimonie des ressources et du sol, tout en maîtrisant les relations entre les espaces publics et privés afin de créer des conditions de partage et de qualité de vie respectueuses de l’intimité de chacun. Ces différents exercices permettront d’appréhender la notion de territoire dans sa vision paysagère et des relations nécessaires entre le contexte sociologique et culturel du milieu étudié avec le projet initié. A cette fin, une approche transversale et interdisciplinaire est organisée avec les cours d’« Urbanisme III », « Histoire et théorie du paysage » et « Sociologie de l’habitat » dans le processus de fabrication du projet de fin d’année afin d’ouvrir le champ de réflexion et de démontrer que toutes les composantes de la composition architecturale sont interactives et indissociables dans l’accomplissement de son processus.

Equipe :

  • Dominique GLUCK – Architecte – Chargée de Cours – Coordinatrice de l’atelier
  • Frank VERSPEELT – Architecte – Chef de travaux
  • Pascal PETIT – Architecte – Chef de travaux
  • Henri HENIN – Architecte – Collaborateur pédagogique
  • Lydia BOLLEN – Architecte – Chargée de Cours