Enseignement International

32 étudiants européens réunis à Wallers (F) sous la houlette de la fac d’archi et d’urbanisme de l’UMONS

Publié le 11 octobre 2018
Rédigé par VSaintghislain
Du 25 septembre au 2 octobre 2018 s’est déroulé sur le site minier UNESCO de Wallers Arenberg (F) un Workshop pluridisciplinaire réunissant 32 étudiants et une dizaine d’enseignants issus de 5 pays et de 6 universités.

Ce type de workshop est encouragé et organisé par la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMONS depuis de nombreuses années. Ils ont pour objectif de confronter les étudiants à des questionnements et situations concrètes atypiques ou à des demandes des collectivités locales ou d’associations.

Généralement, ces activités se déroulent sur une semaine et offrent des rendus réduits dans le temps, communément appelés « charrettes », dans le jargon architectural et artistique.

Organisé de l’autre côté de la frontière, ce workshop avait pour thématique : « Entre sérénité et urbanité : quelle approche pour le site de Wallers Arenberg ? ». Une question qui fait écho au développement du site devant à la fois attirer de la vie et préserver une sérénité nécessaire aux activités de production cinématographique et également un véritable questionnement des opérateurs de terrain que sont la communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut et PIMAWA, le consortium coordonné par Bouygues Nord-Est (en charge du développement et de l’entretien du site pour les vingt prochaines années).

Concrètement, les groupes d’étudiants ont proposé 6 projets différents :

  • • POP-UP TEAM (Dimitri, Inès, Imrane, Sophia, Kolodziez)
    • DIGITAL MINE (Blandine, Adrianna, Adam, Jannes, Axelle, Sidi Brahim
    • CREATIVE MINDS ( Adrian, Mateuz, Michel, Mathias, Adrien, Nicolas
    • EEC ( Aurélien, Valentin, Mateusz, Naomi, Malik)
    • THE WALLERS ARENBERG FILMING EXPERIENCE ( Nadir, Paulina, Pierre, Abdessamad, Lucas, Oussama )
    • ARENBERG DE PARK ( Anna-Lena, Tomasz, Bachar, Lola, taleb )

Si chaque projet a développé des thématiques telles que le développement durable, un E-Sport Camp, la création de films amateurs à partir de son smartphone, le Gaming en réalité augmentée incluant le potentiel paysager du site … le plus important fut, sans nul doute, le regard de la jeune génération sur le potentiel d’un site industriel historique et où ils assument des transformations du lieu, parfois radicales, favorisant un avenir actif plutôt qu’un respect outrancier du patrimoine.

Finalement, le discours de la trentaine d’étudiants s’est focalisé sur la question de l’urbanité : le devenir de cet espace comme lieu de production du futur, mais sans perdre de vue la mémoire historique de l’ancien site minier. Au regard de la qualité de l’expérience pédagogique et humaine, d’ores et déjà les dates sont prises pour l’année prochaine en septembre 2019 à Settin, ville frontière germano-polonaise, afin de renouveler cette d’expérience.
Université coordinatrice : UMONS, sous la direction de Pascal Simoens, et avec l’appui de Mohamed-Anis Gallas et Simon Blanckaert.

Les partenaires :

  • • Université polytechnique des Hauts de France, Valenciennes
  • • Université de Lille, IAE management
  • • Université de Hawk, faculté d’architecture d’Hildesheim
  • • Université de Cracovie, dép. architecture de la faculté polytechnique
  • • Collège de Nowy targ, département d’architecture
  • Plus d’infos via la page Facebook de l’événement