Certificat d'Université en

Interprétation en contexte juridique : milieu judiciaire et secteur des demandes d’asile

  • Horaire
    Horaire décalé
  • Crédits ECTS
    26
  • Langue
    Français
  • Lieu
    Mons

Description

Cette formation théorique et pratique de 150h vous permettra d’acquérir une spécialisation professionnelle en interprétation en contexte juridique (milieu policier, tribunaux, avocature, demandes d’asile). Elle vous permettra également de demander une inscription au Registre national des traducteurs/interprètes jurés (TIJ).

 

À l’issue de cette formation, les participants seront capables de maîtriser les connaissances et compétences (notionnelles, terminologiques, déontologiques, communicationnelles et techniques) requises à l’exercice de l’interprétation dans le contexte juridique, qui recouvre :

  • les prestations effectuées par l’interprète juré en milieu policier (toute la chaîne pénale) et devant les tribunaux
  • les prestations effectuées par l’interprète dans le milieu de l’avocature (par exemple, traite des êtres humains, accompagnement des MENA)
  • les prestations effectuées par l’interprète dans le secteur des demandes d’asile

Le cursus inclut les fondements de la profession de traducteur/interprète juré (TIJ) dont la maîtrise est exigée par le SPF Justice dans l’Arrêté royal du 30 mars 2018 pour pouvoir prétendre à l’inscription au Registre national des TIJ.

Les 150h de cours seront dispensées le samedi, du 3 octobre 2020 au 5 juin 2021 (30 samedis de cours). Sous réserve d’événements indépendants de notre volonté, certains cours théoriques du CU seront accessibles en présentiel (sur le Campus UMONS) et en distanciel (online). Vous trouverez la ventilation des cours qui se donneront en présentiel et en distanciel dans le programme et dans l’horaire (voir onglet Programme et structure).

En présentiel (Campus UMONS) : Les cours pratiques qui reposent sur des exercices, ainsi que sur la manipulation et l’analyse de documents se donneront exclusivement en présentiel, sur le Campus de la Plaine de l’Université de Mons. Les normes de sécurité sanitaire qui seront imposées aux établissements d’enseignement supérieur par les autorités de la Fédération Wallonie Bruxelles seront respectées. Votre sécurité est notre priorité.

En distanciel (cours online) : Certains cours théoriques pourront également être suivis en distanciel par les étudiants qui ne souhaitent pas être présents sur le Campus de Mons. L’apprentissage à distance s’effectuera grâce à des notes de cours écrites accompagnées de supports audio, de capsules vidéo et de podcasts des cours. Ces supports d’apprentissage seront également disponibles pour ceux qui suivent les cours en présentiel.

Cette formation a reçu l’agrément de l’Académie de Recherche et d’Enseignement supérieur (ARES) de la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’attestation de conformité avec l’Arrêté royal de mars 2018 relatif aux formations juridiques visées à l’article 25 de la loi du 10 avril 2014 et à l’article 991octies, 2°, du Code judiciaire octroyée par le SPF Justice. Le Module 1 de la formation a été agréé par l’Académie nationale de police.

Conditions d'accès

Master de traducteur, d’interprète, de linguiste, de philologue, de spécialiste en communication, ou Master dans le domaine du droit – Bachelier de traducteur, d’interprète, de linguiste, de philologue, de spécialiste en communication, ou Bachelier dans le domaine du droit mais pouvant justifier d’une expérience professionnelle et/ou personnelle utile – Sans titre d’accès (VAE) mais sur avis de la commission du jury.

Public cible

  • tout traducteur ou interprète juré (TIJ) désirant élargir et renforcer ses connaissances en interprétation en contexte juridique et s’inscrire au Registre national des TIJ ;
  • tout diplômé en traduction/interprétation, linguistique ou philologie, ou tout diplômé dans le domaine du droit, ou tout interprète pour les services publics désirant acquérir une spécialisation en interprétation en contexte juridique et s’inscrire au Registre national des TIJ ;
  • toute personne désireuse de se spécialiser ou se perfectionner en interprétation dans le secteur des demandes d’asile ;
  • tout détenteur d’un diplôme du supérieur et/ou totalisant une expérience probante de 5 ans minimum en traduction/interprétation désireux de se professionnaliser en interprétation en contexte juridique

Programme et structure

La formation s’articule en 150h de cours (67h de cours théoriques et 83h d’exercices dirigés et de travaux pratiques) et 630h de travail individuel. Sous réserve d’événements indépendants de notre volonté, certains cours théoriques du CU seront accessibles en présentiel (sur le Campus UMONS) et en distanciel (online). Vous trouverez la ventilation des cours qui se donneront en présentiel et en distanciel dans le programme d’étude et dans l’horaire.

Cette formation théorique et pratique vous offrira une spécialisation en interprétation en contexte juridique et vous permettra de demander une inscription au Registre national des traducteurs/interprètes jurés auprès du SPF Justice.

L’équipe enseignante est pluridisciplinaire : elle comprend des interprètes en exercice, notamment dans le contexte juridique, des chercheurs en interprétation pour les services publics, des philologues et des experts linguistiques et culturels, ainsi que des professionnels du droit et du milieu judiciaire.

Téléchargez le programme 2020-2021

Plan du campus de la plaine de Nimy

Trajet à pied Gare de MONS-UMONS Campus de la Plaine

CU 150h_HORAIRES 20 21_Interprétation en contexte juridique_UMONS_FTI EII

CUs TIJ_consignes de début d’année

Guide étudiant_CUs Interp Trad juré 48h et 150h_FTI_UMONS

Guide mesures sanitaires_Code jaune

Opportunités

La traduction et l’interprétation jurée font l’objet d’efforts accrus en termes de professionnalisation et d’harmonisation des pratiques au niveau de l’Union européenne depuis le début des années 2010.

Cadre légal :

Ces efforts de professionnalisation sont reflétés dans la directive européenne 2010/64/UE relative au droit à l’interprétation et à la traduction dans le cadre des procédures pénales. La traduction et l’interprétation doivent être d’une qualité suffisante pour garantir que les personnes concernées aient connaissance des faits qui leur sont reprochés et soient en mesure d’exercer leurs droits de défense. À cette fin, les pays de l’UE ont l’obligation d’établir un ou plusieurs registres de traducteurs et d’interprètes indépendants possédant les qualifications requises qui seront mis à la disposition des conseils juridiques et des autorités concernées. Cette directive a été transposée dans le droit national belge par la Loi du 10 avril 2014 visant à établir un registre national des traducteurs, interprètes et traducteurs-interprètes jurés (TIJ). L’Arrêté royal du 30 mars 2018 relatif aux formations juridiques visées à l’article 25 de la Loi du 10 avril 2014 et visées à l’article 991octies, 2°, du Code judiciaire précise ce qui est entendu par les connaissances juridiques de base jugées indispensables à l’exercice de la profession. Ces connaissances doivent être évaluées pour pouvoir prétendre à l’inscription au registre national des TIJ par le SPF Justice.

À propos de cette formation

Secteur
Sciences humaines et sociales
Domaine
Langues, lettres et traductologie
Droits d'inscription
1200€

Contactez-nous pour obtenir de plus amples informations

Emeline JACQUET
+32 (0)65 37 36 04