SEMINAIRE SCIENTIFIQUE « L’exploration visuelle de pages web : comprendre sa dynamique pour une meilleure modélisation » par Monsieur Alexandre Milisavljevic

Quand ?
Le 04 décembre 2020 De 13:30 à 15:00
Où ?
Online

Assister au SEMINAIRE via le lien TEAMS

La ruée vers l’information engendrée par l’invention du web a totalement transformé notre société. Il est aujourd’hui devenu crucial de comprendre comment nous sélectionnons et accédons à certaines informations. Contrairement aux images statiques, une page web est dynamique en raison de la nécessité de faire défiler le contenu pour le voir en intégralité. Par conséquent, la compréhension du comportement oculaire sur les pages web nécessite des analyses qui prennent en compte la dynamique de l’exploration visuelle et celle du défilement. Afin de démontrer l’importance de la dynamique dans la compréhension et la prédiction des mouvements oculaires, nous avons mis en place une étude comportementale. Lors de celle-ci, nous avons demandé à 150 participants de parcourir 18 pages webs de longueur variable soit en exploration libre, soit en recherchant une cible. Le premier axe de ce travail visait à contribuer à une meilleure compréhension de la dynamique des mouvements oculaires sur les pages web grâce à l’utilisation d’un indicateur unique. Des recherches récentes ont permis de trouver un lien entre la durée de fixation, l’amplitude de saccade et les deux principales voies du traitement visuel. Des fixations courtes suivies de longues saccades (mode visuel ambient) seraient ainsi liées à la voie dorsale impliquée dans la localisation d’objets et les actions guidées visuellement, alors que des fixations longues suivies de saccades courtes (mode visuel focal) seraient liées à la voie ventrale impliquée dans la reconnaissance d’objets. Ainsi, le mode ambient serait plus présent au début de l’exploration et le mode focal à la fin. Nous avons utilisé cette définition pour étudier dans quelle mesure celle-ci pouvait décrire la dynamique des mouvements oculaires. À cette fin, nous avons étudié les ratios existants décrivant les modes visuels ambient et focal. Nous avons montré que ces ratios n’évaluaient que leur intensité et non leur dynamique. Nous proposons de nouvelles mesures décrivant le nombre de changements de modes et le temps moyen passé dans un mode. Le deuxième axe de cette thèse consistait à étudier le comportement oculaire lors de l’exploration de pages web en tenant compte de la relation entre les mouvements des yeux, le déplacement du pointeur et le défilement de la page. Nous nous sommes spécifiquement concentrés sur la relation entre leurs paramètres et l’influence du défilement sur les mouvements des yeux. Ainsi, nous avons proposé une description statistique détaillée des mouvements des yeux sur les pages web ainsi que des mouvements de la souris et du défilement. De plus, nous avons étudié comment les mouvements des yeux étaient influencés par le défilement. Nous avons montré différents comportements avant et pendant le défilement, comprenant la position des yeux, l’amplitude du défilement et la vitesse de défilement. Ces travaux nous ont permis de proposer une définition et une segmentation plus précise des événements de défilement. L’objectif du troisième axe était d’inclure les résultats des axes précédents dans la modélisation du chemin oculaire lors de l’exploration de pages web afin d’améliorer la précision des prédictions. Les modèles existants utilisent généralement des images de scènes naturelles et moins des stimuli tels que les pages web. Dans ce dernier cas, ils utilisent la plupart du temps des captures d’écran plutôt que des pages webs dont l’exploration requiert un défilement du contenu. Pour résoudre cette problématique, nous avons proposé le premier modèle saccadique incluant le défilement. De plus, la modélisation des mouvements oculaires inclut également la prise en compte de certains biais la plupart du temps considérés comme stables tout au long de l’exploration visuelle. Sur la base de nos résultats, notre approche prend en compte ces différents biais et leur évolution au cours du temps. Ainsi, l’ensemble de ce travail permet de mettre en avant l’importance de la dynamique dans la prédiction des mouvements oculaires lors de l’exploration de pages web.