2nd Cycle: Master

The years studying for a Master’s degree aim to help students gradually deepen their knowledge in one of the major disciplines of engineering, and teach them how to apply this knowledge in order to design, produce and organise. The training provided at the FPMs respects the general approach appreciated by professional circles (placement of 8 to 12 weeks, personal projects in collaboration with companies, associations, etc.). The Master’s courses result in students acquiring specialised technical skills that meet future societal needs. The courses are based on the research activities carried out within the University’s research institutes, which is a fundamental characteristic of higher education.

 

 

Educational Courses

Graduate Certificate

Charleroi Campus

After that

A degree from the FPMs (also known as “Polytech” or “Polytech Mons”) is highly sought after in the job market. The versatile training of engineers from the FPMs offers professional perspectives in a wide range of sectors, in which graduates can work as designers, technical specialists and managers. Since its creation, the FPMs has built a solid network of graduates in all sectors, in all kinds of organisations – from SMEs to major companies, including in the public sector – and covering all engineering professions, from technical expertise to top management.

With nearly 2000 active members, Polytech Mons Alumni is a great network to take advantage of in order to successfully enter the world of work. It actively prepares students for their future careers during the latter stages of their studies, and supports young graduates in their job search.

Annual graduate surveys, conducted by UMONS, show that nearly half of FPMs alumni find work before the end of their studies, with 85% of them finding a job within six months of graduation.

 

 

Polytech News

Polytech-News is the magazine of the FPMs. It aims to show what’s happening at the FPMs by promoting the initiatives, movements and achievements of the Faculty’s staff and students.

Consultez les derniers n° :
Consultez les fiches pédagogiques :

Training opportunities in collaboration with a Company

Proposer des Stages et Travaux de Fin d’Etudes en collaboration avec votre entreprise

En proposant un stage au sein de votre entreprise ou un Travail de Fin d’Etudes en collaboration avec celle-ci, vous devenez partenaire de Polytech Mons dans la formation des ingénieurs de demain.

Accueillir un stagiaire vous permet de découvrir de nouveaux talents et de bénéficier des compétences techniques polyvalentes des futurs ingénieurs formés à la Polytech, tout en les initiant à votre expérience de professionnel.

En proposant un sujet pour la réalisation d’un Travail de Fin d’Etudes (TFE) en collaboration avec les services d’enseignement et de recherche de Polytech Mons, vous accédez également à l’expertise scientifique et technique de ses équipes d’enseignants et de chercheurs.

Company

Polytech Mons and Companies

The FPMs (or “Polytech Mons”) involves external professionals in the design and teaching of its courses. These professionals also advise students on personal career plans and supervise them in the development of their professional skills.
In order to design training profiles consistent with the needs of society, the FPMs has a Strategic Advisory Board, on which there are an equal number of Faculty representatives and members from the corporate and industrial world. The Faculty’s Strategic Advisory Board advises the Faculty on its strategic management and on how to improve its courses based on recommendations made by the Advisory Committee of each degree programme. The structure and mission of the Advisory Committees are similar to those of the Strategic Advisory Board, but relate more specifically to a particular course option.
During their studies, FPMs students are in regular contact with companies and are greatly encouraged to develop their entrepreneurial spirit. The Faculty relies on an extensive network of industrial contacts built by its researchers and teaching staff, as well as its partnerships with incubators specialised in engineering professions, and the very close links it has with AIMs Polytech Mons Alumni (FPMs Association of Engineers).

The biggest engineering school network in the country, AIMs Polytech Mons Alumni, and more particularly its Entrepreneur Club, started the Engineer Companions , a ‘matchmaking’ scheme for members of the AIMs Polytech Mons Alumni. Supported by the King Baudouin Foundation, this initiative aims to conduct professional exchanges between students from the FPMs and active engineers. Student-companions experience what it is like to work for a company, making them aware of the demands and challenges of professional life, as well as allowing them to learn more about different engineering trades, which, in turn, assists them in shaping their career plans.

The intervention of professionals in the teaching activities carried out at the FPMs, securing concrete professional projects carried out by first cycle (Bachelor) students, and completing dissertations in collaboration with a company or a research centre, help to expose FPMs students to the realities of the corporate world throughout their training.

PThe FPMs has a policy of encouraging its students to develop their entrepreneurial skills through actions designed by, and carried out with, many partners. The creation of the student company Yep’Tech Mons  in 2015, has allowed student entrepreneurs of the FPMs to carry out consultancy work, as well as research and studies related to engineering professions in both the private and public sectors. The Star-Tech programme allows second year students to develop their own innovative products and companies. In 2012, Wallonia Space Logistics (WSL) launched the Star-Tech programme in collaboration with AIMs Polytech Mons Alumni and the FPMs, the objective of which was to help students develop a business idea.

Transversal skills are developed during a professional work placement, which is carried out between the first and the second year of the Master’s course. This placement is mandatory, lasts a minimum of 8 weeks, and is a great opportunity to immerse future engineers in a professional environment. It also gives them the chance to help resolve any concrete problems that the company may be facing. By offering work placements, companies receive specific reinforcement for their projects and contribute to the training of future engineers.

The Journées des Entreprises careers days) offer those who are about to graduate the opportunity to meet potential future employers, for a job or work placement. This two-day event for Master’s students is organised every February by the FPMs, AIMs Polytech Mons Alumni and the FPMs Students’ Federation. At this event, companies do presentations in the morning, and students are able to meet with them in the afternoon. Supporting FPMs students in their professional integration can then continue throughout their careers through the services offered by the Careers Unit of the AIMs Polytech Mons Alumni.

Dissemination of science

In addition to all the events organised by the University of Mons in relation to secondary education, particularly through the Science and Technology Dissemination (Scitech²), the FPMs implements specific activities, including student mentoring, in collaboration with its alumni network, AIMS Polytech Mons Alumni

Lien vers scitech+ activités vers le secondaire UMONS

Strategic Council

The Strategic Council of the FPMs is an advisory body through which representatives of the Faculty and members from the economic and industrial worlds come together. It gives opinions on the Faculty’s policies regarding teaching and research, as well as any problems raised by the Faculty Board. It also acts as a bridge between the Faculty and the FPMs Association of Engineers (AIMs-Polytech Mons Alumni) for actions they want to undertake together.

The composition of the proposed Strategic Council for 2014-2018 is as follows:

Internal members appointed by the Faculty Board (11)

Pierre DEHOMBREUX, Christine RENOTTE, Diane THOMAS, Paul LYBAERT, Thierry DESCAMPS, Guy DE WEIRELD, Patrice MEGRET, Pierre MANNEBACK, Véronique FELDHEIM et Jean-Marc BAELE.

External members (11)

Anne FIEVEZ, Airy WILMET, Daniel GAUTHIER, Pierre CUISINIER, Christine LEVEQUE, Michel MARTIN, Michel VAN LIEFFERINGE, Jacques HUGE, Eric DEGROOTE, Guillaume DEWISPELAERE, Vincent REUTER, Philippe VAN TROEYE.

Secretariat: Christine MARTENS.

Doctor Honoris Causa

Honorary Doctoral Degrees Awarded by the Faculty of Engineering

Honorary Doctoral Degrees (Doctor Honoris Causa) are awarded according to a specific procedure. They are awarded to exceptional people who have made a notable contribution to their domain, or to a particular institution. The main criteria for being awarded an honorary degree relate to the integrity of the person in question, and the recognition of their work by their peers. We can find holders of Honorary Doctorates in all fields, whether it be in arts and letters, in science, in human and social sciences, in philosophy, etc. Since 1988, the Faculty of Engineering has awarded 34 internationally renowned personalities with honorary degrees.

Voir la liste des DHC de la FPMS de 1987 à 2008

Contact Us

You can contact Intel by using the Contact Us form

History

From the École des Mines to the UMONS Faculty of Engineering

In 1836, on the proposal of Jean-Baptiste Thorn, second governor of Hainaut after Belgian independence, the provincial council of Hainaut recognised the need for the Province to promote the training of engineers able to exercise the various industrial professions of the time. Our coalmines, blast furnaces, rolling mills, glass factories, potteries, refineries and confectionary factories were growing at a steady pace and the industrial zones of Hainaut were undergoing a transformation. At a meeting on 21st October 1836, the Provincial Council decided to create a “Provincial Mining School of Hainaut” in Mons. The royal decree of 27th September 1837 placed it under the control of the Permanent Delegation and, on 1st November of the same year, declared it open on premises allocated by the City of Mons. Annual appropriations were allocated by the Province of Hainaut and the City of Mons. The first courses of the Provincial Mining School of Hainaut (1837-1838) took place on the first Monday of November 1837

rest of the story…

1837-2012 : 175 years

They were young engineers, they were graduates of a great engineering school, and they were called Alphonse and Théophile. However, young engineers are no longer known by just their first names, and for good reason…

It was the year 1837 and the provincial government of Hainaut decided to entrust Théophile Guibal and Adolphe Devillez with the responsibility of organising the course programmes of the newly created Provincial Mining School of Hainaut.

These two young engineers were from the Ecole Centrale des Arts et Manufactures de Paris, founded eight years before. On the first Monday of November 1837, together with two other colleagues, they welcomed their first students, who began a course of study fixed at two years in duration. The school saw its first four graduates in 1839.

Directors, Administrators, Rectors and Deans who became head of the Engineering Faculty of Mons from 1837 to the present day
  • Adolphe Devillez, from 1837 to 1865, no title
  • Adolphe Devillez, from 1866 to 1888, named Director for the first time
  • M. Lambert, from 1888 to 1890, Temporary Director
  • Auguste Macquet, from 1890 to 1918, Director
  • Armand Halleux, from 1918 to 1923, Administrator
  • Jules Yernaux, from 1923 to 1934, Administrator
  • Jules Yernaux, from 1934 to 1946, Administrator-Director
  • A.J. Jadot, from 1946 to 1952, Administrator
  • Pierre Houzeau de Lehaie, from 1952 to 1954, Administrator
  • Pierre Houzeau de Lehaie, from 1954 to 1970, named Rector for the first time
  • Jean Baland, from 1970 to 1974, Rector
  • René Emile Baland, from 1974 to 1986, Rector
  • Christian Bouquegneau, from 1986 to 1994, Rector
  • Serge Boucher, from 1994 to 2006, Rector
  • Calogero Conti, from 2006 to 2009, Rector
  • Paul Lybaert, from 2009 to 2014, Dean
  • Pierre Dehombreux, from 2014 to 2018, Dean
Collège de Houdain

The Collège de Houdain was originally a college of humanities, founded in 1545 by the Magistrate of the City of Mons. Located in the old garden of the Houdain Hospital, the current building dates back to the first third of the 18th century, and was designed and rebuilt by architect Claude-J. de Bettignies, who also designed the belfry of St. Elizabeth, between 1735 and 1739. The original wing is crowned by a perforated belfry and dormers.

As it was integrated into the same building as the Hospital of the Holy Spirit and the Bureau de Bienfaisance (charity office), the college became referred to as the Holy Spirit. Following the closure of the college in 1794, the building was then occupied by workshops. The École des Mines took it over in 1878 and it was then that the central part and the current right wing were built by the architect Hector Puchot.

The bronze monument by L. Devillez was installed in 1902 in the centre of the courtyard, and represents Guibal and Devillez, the founders of the École des Mines.

Today, the former Collège de Houdain is part of the UMONS Faculty of Engineering (FPMs). A vast and imposing building, set over four floors, some of its main features include a ground floor adorned with a beautiful gallery of nine semi-circular arches, and a remarkable cast iron and granite staircase from Soignies.

In addition to being the historic site of the Faculty, these buildings house a museum space.

Faculty Authorities

Dean of the Faculty :
Pierre DEHOMBREUX
Mechanical Engineer, PhD in Engineering Sciences
M
achine Design and Production Engineering Unit
Full Professor

 

Vice-Dean of the Faculty :
Christine RENOTTE
Electrical Engineer, PhD in Engineering Sciences
Automatic Control Unit
Professor

 

Faculty Secretary :
Diane THOMAS
Chemical and Materials Science Engineer, PhD in Engineering Sciences
Full Professor

A Word from the Dean

à compléter

About the Faculty

La Polytech en quelques chiffres

  • 1 des 4 Facultés de Sciences Appliquées de la Fédération Wallonie-Bruxelles
  • 1000 étudiants en Sciences de l’Ingénieur (Bachelier, Master, Doctorat, Formation continue)
  • 60 académiques, 180 scientifiques et chercheurs, 70 techniciens et administratifs
  • A Mons et à Charleroi

Research Institutes

Excellence in 7 domains

Biosciences Institute: Biosciences and Biochemistry

Development of Bioprocesses:
Agri-food and environmental pharmaceutical fields combining the properties of microorganisms or mammalian cells.

Mathematical Models:
Specific technologies and development of optimisation and control tools..


Complexys Institute: Complex Systems 

Development of Bioprocesses:
computer, mathematics, sociological, ecological, economic, biological and physical.

Development of Analysis Tools:
digital, dynamic systems, game theory, operational research, decision support and mathematical logic


Institut Energie : Technologies et gestion de l’énergie 

Energy Resources and Management:
production of biofuels (micro-algae), geothermal resources, intelligent management of electricity networks, energy performance of buildings.

Energy Technologies:
New combustion technologies, solar and wind technologies, thermal energy storage, recycling and storage of CO2


Institute: Materials Science and Engineering 

New materials and processes, nanotechnologies and nanoparticles, materials and devices for electronics, functionalisation of surfaces, adsorption and heterogeneous catalysis, structures and materials of construction, engineering of materials for living.

 

 


Infortech Institute: Information Technology 

Information Processing:
Collection, transmission and processing of digital information (data, video, images and signals).

Architectures of Information Systems:
Modelling, optimisation and verification of hardware architectures, software, information systems, coding and communication.

IT:
Development and study of open source software


Numediart Institute: Creative Technologies 

Hypermedia Navigation:
Search for particular data in a large multimedia data collection.

Performative Media:
Development of innovative digital musical instruments based on various sensors.

Mo-cap:
Capture and stylistic analysis of movement for the control of avatars or animated characters.

Smart Spaces:
Prediction and analysis of people’s interest in various spaces (exhibitions, museums, cafes). Serious games to arouse the interest of users.


Risks Institute: Risk Management 

Risques naturels & environnementaux :
sismicité, inondations, foudre, effondrements karstiques, pollutions air, eaux et sols.

Risques industriels & technologiques :
fiabilité et maintenance, accidents majeurs, sécurité des transports, incendies, toxicologie.

Risques organisationnels & sociétaux :
gestion de la qualité, organisations complexes, urbanisation, infrastructures critiques

Research Activities

Research and Teaching

The FPMs is internationally recognised for the excellence of its collaborative research with other UMONS research teams, which are grouped together in 7 research institutes. The supervision of students by professors and researchers active in the world of research ensures that our teaching is always in line with the latest technology.

Research at the FPMs in figures:

  • 240 academic and scientific staff
  • More than 120 theses supervised per year
  • More than 20 theses defended per year
  • More than 300 international publications per year
  • 12 million euros of research contracts per year
  • 4 specific research centres:
    • MULTITEL (telecommunications, signal and image processing)
    • CETIC (computer science)
    • MATERIA NOVA (materials science)
    • INISMA (ceramics)

Research at the FPMs can lead to the creation of spin-off companies in various fields (video surveillance, medical informatics, decision-making, free software, smart clothing, speech synthesis, industrial risks, vibration and acoustics, and many more). Some of our spin-offs are even active internationally, such as the Acapela group.

Master’s Dissertation

Master’s Dissertation: Training for and through research

To finalise their engineering training, students must write a dissertation in the final year. This involves both on-the-job training and scientific research. It is often difficult to choose a subject to study, so students are encouraged to implement their personal creativity, using a rigorous scientific approach, to develop an innovative and effective solution. They can rely on the supervision of a teacher-researcher who is usually a member of a research team. The dissertation can also be carried out in collaboration with a company or a research centre in Belgium or abroad.

Professional Placement

Two to three months in a company

The FPMs has made the strategic choice to increase the duration of the compulsory placement to 8 or 12 weeks. This is an engineering placement which is carried out between the first and second year of the Master’s, and which allows the student to confront the requirements of professional life. Experiencing the life of an engineer on a daily basis, in a specific sector and function, forces the future graduates to consider their career path. As such, the placement really prepares the trainee for professional integration. Thanks to its developed training programmes, the involvement of its industrial contacts, and the strengthen of the links it has forged with its alumni association of engineers (AIMs), the Faulty of is the only faculty in the Wallonia-Brussels Federation to offer this training opportunity to all its students.

 

Projects

I have redone all the calculations; they confirm the opinions of the specialists: our idea is unachievable. There is only one thing left to do: make it happen!
(Pierre-Georges Latécoère, French engineer, in the early days of commercial aviation, 1883-1943)

At the heart of the engineering profession lies this dynamic of daring change, continuous progress and innovation beyond acquired habits and certainties.

A project is an adventure that leads to imagining, designing, developing and implementing a new product or service. More than an adventure, it is a real daily challenge for engineers, because projects must be completed within in a specific time, with a limited budget and with an excellent level of efficiency.

Projects are a way for engineers to implement their scientific and technological knowledge and skills. However, their human qualities of interaction with colleagues in multidisciplinary teams, with customers and with different stakeholders of the project, is really what makes projects successful.

This is why project dynamics are present throughout the training of future engineers, as such we offer training on and through projects, allowing our students to excel and reach their full potential.

Here are some of the challenges our engineers have faced in recent years :

What about you? What challenges are you ready to overcome?

Support for Success

BAB1 Success Scheme – Polytech

Engineer training is exciting and rewarding. Engineering studies and trades are varied, evolving and out of the ordinary. The sector is also demanding. Students will acquire new scientific and technological knowledge and will develop technical and human skills.

The UMONS Faculty of Engineering is aware of the difficult transition between secondary and university education. To facilitate this step, to guide the student towards more autonomy, and to accompany them towards the success in their studies, the Faculty has developed a ‘BAB1 Success Scheme’ in coordination with the QAP-Polytech faculty teaching unit. This unit is essentially dedicated to the first year students and brings together assistants and academic advisers.

The pedagogical support team (text below) strengthens the supervision of first-year students in technical courses. The close collaboration between the teaching units and the QAP-Polytech makes it possible to reflect on the teaching offered and to develop relevant activities and/or teaching tools, where each student will be able to find help if they feel they need it.

 

 

Admission Exam

To register for undergraduate studies in the field of Engineering Sciences, you must pass the entrance examination. It is a legal requirement.

In addition to its regulatory aspect, the admission exam also allows candidates to know their level in the key subjects. This is an academic examination (note that this exam is NOT a competition).
Selection is based solely on the personal qualities of the candidates. There is no limitation to the number of students admitted.


 

Studies

à compléter

 

Continuing Education

With courses on offer in Mons and Charleroi, the Faculty of Engineering (FPMs) has, for many years, been a privileged advocate for lifelong learning and the development of professional careers.

The Faculty of Engineering offers several types of courses, including :
  • Programmes leading to a degree recognised by the French Community of Belgium (Master’s degree, Specialised Master’s degree)
  • Courses leading to a teaching qualification
    Point of contact :
    Faculty Secretariat
    Campus Polytech
    9, rue de Houdain
    7000 MONS
    +32(0)65374030
    polytech@umons.ac.be
  • Courses leading to a graduate certificate
    Point of contact :
    Continuing Education Unit
    +32(0)65373714
    formation.continue@umons.ac.be

3rd Cycle: PhD

PhD and Doctoral Training

After obtaining at least 300 credits (Bachelor + Master), trained engineers have the opportunity to study for a PhD (180 credits).

Through this they can enrich their training with new, more advanced knowledge in a specific area of research. The PhD is a post-graduate degree, the objective of which is to train by undertaking scientific research, which leads to the academic degree of PhD in Engineering Sciences, PhD in Architecture and Urban Planning or PhD in Arts and Art Science.

The PhD offers those who invest in it exciting career prospects in higher education and in research and development professions, both in the private and public sectors.

Geology and Mining Engineering

Imagine, design, develop and implement efficient sites and operating facilities of mineral and energy resources, taking into account environmental aspects and sustainable development.

Geology and mining engineers are major players in the exploration and evaluation of deposits, the extraction of minerals and hydrocarbons and the development of minerals. Their skills are of paramount importance in the design and construction of civil engineering works (e.g. roads, railway tracks, tunnels, dams, bridges, and underground storage facilities).

They also work to prevent the effects of natural phenomena (earthquakes, landslides, etc.) on human infrastructures and to prevent and address the impacts of human activities on the environment and natural resources (groundwater protection, waste recovery, rehabilitation of polluted sites, geological storage of CO2, etc.).

Mechanical Engineering

Imagine, design, realise and implement mechanical systems while respecting environmental, energy and socio-economic constraints.

“Mechanics is the foundation of all industries and the basis of the creation and production of all technology and common objects around us.”*.

A mechanical engineer is a designer, producer and manager of machinery, equipment and systems, possessing a wide range of scientific and technical skills, all of which can be applied in many industries, such as the mechanical, electrical and electronic manufacturing, energy production and conversion, transportation, food, chemical and petrochemical, iron and steel, health, and environmental industries.

Training in this domain can lead to careers in design, production, innovation, and research.

* Martine Clément, Honorary President of the French Federation of Mechanical Industries (1993)

Computer and Management Engineering

Imagining, designing and implementing computer applications and decision support are the skills expected of a computer and management engineer. Their work is essential in innovative companies as they must listen to and understand the staff and project needs, and respond to them through modelling, optimisation, and IT implementation. This applies to all sectors, ranging from pharmaceuticals to financial services

Electrical Engineering

Imagine, design and implement innovative systems in constantly changing areas.

The training of electrical engineer leads to versatile knowledge in:

  • Present trends: electrical machines, power electronics, smart grids, new energies, electric vehicles
  • Continuing trends: telecommunications, signal processing, electronics, automation, computer networks, embedded systems, bioengineering.

Electrical engineers can adapt to fast-changing domains (e.g. multimedia, telecommunications, biotechnology and new energy) while constantly focusing on innovation and responsiveness. Team projects provide essential skills: leadership, time management and conflict management. The Master’s dissertation enables the electrical engineer to achieve results from a long and complex project and to exceed their limits.

 

Chemical Engineering and Materials Science

The main challenge faced by engineers in chemical engineering and materials science is understanding how industry works and ensuring its evolution to better meet societal and environmental needs, in both an ethical way and in an international context. These engineers must specialise in their subject in the broadest sense of the term, by mastering physical, chemical and mechanical transformations, as well as associated energy exchanges, and understanding and implementing phenomena. Students use their newly acquired skills to develop new products and processes, and to adapt existing processes. They will have to address challenges sustainably and securely, promote circular economy,  consider the product’s lifecycle in the design stage, and reduce environmental impacts and energy footprint.
Through Research & Development, and thanks to their newly acquired skills, students will be able to take responsibility for all stages of production, from the design to the marketing, including engineering, quality control, safety and environmental management and the operation of manufacturing units.

Architectural Engineering

Architectural engineers have the ability to understand all the architectural, technical economic and human components of an architectural project. As project managers, they are able to integrate these components.
Their specific expertise in architectural and engineering sciences allows them to evolve in all economic and administrative sectors linked to architecture, construction and regional planning. Graduates have a wide range of career choices available to them, including becoming self-employed architects. They can also work in a design office, architectural firm, engineering consultancy, acoustics office, control office, special techniques office, research centre, or with urban planning authorities, all of which is advantageous to an architect’s training.

1st Cycle: Bachelor

The years studying for a Bachelor’s degree are fundamental to scientific training. They aim to provide basic training in order to learn how to reason objectively, as well as learn how to summarise, assimilate basic knowledge in various scientific disciplines, and know how to use mathematical and computational tools. Passing the first cycle results in obtaining a Bachelor’s degree in Engineering or Architectural Engineering. The two courses are similar, but architecture students immediately receive lessons integrating aesthetic approaches to make them aware of the art of building. Students are encouraged to pursue a Master’s degree in the same discipline.

Le Bachelier, une acquisition progressive de savoirs et de compétences dans un contexte pédagogique privilégié

 

 

Training offer

The UMONS Faculty of Engineering offers Bachelor and Master courses in engineering. The first year of the Bachelor is also organised on the Charleroi campus.

After obtaining an undergraduate degree (a BA in Engineering or Architectural Engineering), the student has to choose a specific discipline from among the following Master’s degrees:

  • Master’s degree in Architectural Engineering
  • Master’s degree in Chemical Engineering and Materials Science
  • Master’s degree in Electrical Engineering
  • Master’s degree in Computer Engineering and Management
  • Master’s degree in Mechanical Engineering
  • Master’s degree in Geology and Mining Engineering

Pursuing a PhD is possible in the following fields:

  • Engineering Sciences and Technology
  • Architecture and Urban Planning
  • Arts and Art Science

Different degree and training courses are also organised in the evenings and at weekends on the Mons and Charleroi campuses.

Becoming an Engineer in Mons

If obtaining a highly valued degree in the job market is one of your goals,

If becoming a specialist in science and technology attracts you,

If modern technologies are your passion,

If designing and implementing useful systems and products seems like your kind of thing,

If you aspire to build the future,

Then become an engineer!

 

The FPMs (also known as “Polytech”) course benefits from interactive pedagogy, with exercises and practical work, as well as group work and personal projects, all of which encourage the gradual development of the scientific, technical and human skills expected from an engineer. All together, they help develop creativity, entrepreneurship and research skills.

Choosing the FPMs is choosing to evolve in an environment of training and coaching that progressively transforms its students into a creative, fulfilled, responsible engineers. It is a member of several networks of engineering schools throughout the world, all of its degrees are awarded with the EUR-ACE label, and students can complete their training with internationally recognised language certification. All in all, the FPMs offers :

A faculty with a human dimension :

Students are not just a number, but people in their own right. The Polytech spirit is a true asset for students to evolve throughout their studies, and it persists even after graduation through the network of former graduates “AIMs Polytech Mons Alumni”.

Personalised support :

Various actions have been put in place to show students  the technical and non-technical realities of the engineering profession. Over the course of five years, the Faculty ensures that there is significant interaction between their teaching activities and the corporate world. These activities, along with the many others grouped under the acronym ENG’UP, push each student to question their future professional life and direct them to follow the training course best suited to their personality. This leads to an increase in motivation, allowing students to overcome the difficulties of their ever-demanding scientific and technological training.

Teaching based on projects and personal work :

Be it the construction of a major work, the setting up of a new production unit, or the development of large-scale computer software, the students are often in charge of making a success of their engineering projects. To achieve this, they must possess transferable skills, such as scientific rigour, autonomy, the ability to manage projects and work in teams, and oral and written communication skills. To forge these skills, projects are integrated into the curriculum from the beginning of the course, and the level of project work is intensified in the specialisation year to prepare the students for professional practice.

International mobility :

Language skills, particularly English, have become crucial for engineers in both scientific and corporate contexts. At the FPMs, after 3 years of English classes, students pass an internationally recognised British Council test, IELTS (International English Language Testing System), with the aim of helping to boost their CVs. They can then take scientific and technical courses, or even a whole Master’s, in English (for certain specialist focuses) at the Faculty, or, they may carry out academic placements abroad, such as ERASMUS, or study for double degrees under the T.I.M.E. network.

Research excellence :

The Polytech is an institution recognised internationally for the excellence of its research. Supervision of students by professors and scientists active in the world of research ensures an education which is at the forefront of technology. The six Master’s programmes on offer are closely related to the research activities developed by the University’s research centres.

A developed alumni network :

The graduate Engineers of Mons have their own Alumni association (AIMs Polytech Mons Alumni). The members of this group are present in all sectors and in all types of organisations covering the engineering professions: working in SMEs or very large companies, in the private or public sectors, fulfilling roles offering technical expertise and high level management. It is the largest network engineering alumni network in the country. This network is a major source of support for the Faculty’s numerous economic and industrial partners, and is also a considerable asset for successful entry into the professional world.

A fulfilling student life :

Student life at the Polytech is very developed. The Students’ Federation and the various circles and committees organise many activities open to all throughout the year. Students are also involved in social and civic life by organising specific actions. They are also represented in every decision-making body of the Faculty. The small size of the Faculty facilitates contact between students and teachers, and even the constitution of class schedules and exams is held in consultation with students.

 

You’re making the right choice !

Studying in Mons means experiencing traditional campus life! The Polytech buildings are in the heart of the historic centre of the city. Fancy a break? The Grand-Place is not far! With its terraces, beautiful architecture, shopping street, and many students, Mons is an unquestionably welcoming and multicultural city.

Teaching and Research Departments

Architecture Department (President: Prof. T. Descamps)
S. DATOUSSAÏD – www.umons.ac.be/gcms
Chemistry and Materials Science Department (President: Prof. F. Delaunois)
M.OLIVIER
F. DELAUNOIS
Electrical Engineering Department (President: Prof. P. Mégret)
F. MOINY
A. VANDE WOUWER
P. MEGRET – www.umons.ac.be/telecom
Computer and Management Engineering Department (President: Prof. D. Tuyttens)
G. LIBERT
Mechanical Engineering Department (President: Prof. O. Verlinden)
G. COUSSEMENT
Geology and Mining Department (President: Prof. P. Ancia)
O. KAUFMANN – www.umons.ac.be/geologie
J.P. TSHIBANGU – www.umons.ac.be/mecaroc

Actualités de la Faculté

.

Campus de Charleroi

Certificats

Formations pédagogiques

Ingénieur civil des mines et géologue

Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en oeuvre des sites et installations d’exploitation efficaces des ressources minérales et énergétiques, tout en prenant en compte les aspects d’environnement et de développement durable L’ingénieur des mines et géologue est un acteur principal dans la prospection et l’évaluation des gisements, l’extraction des minerais et des hydrocarbures et la valorisation des matières minérales. Ses compétences sont
de la première importance dans la conception et la réalisation d’ouvrages de génie civil (routes, voies de chemin de fer, tunnels, barrages, ponts, installations de stockage souterrain).

Il travaille également pour prévenir les effets sur les infrastructures humaines de phénomènes naturels (tremblements de terre, glissements de terrain…) et pour prévenir et remédier aux impacts des activités humaines sur l’environnement et les ressources naturelles (protection des eaux souterraines, valorisation des déchets, réhabilitation des sites pollués, stockage géologique du CO2…)

 

“Ayant orienté mon choix d’options de secondaire vers les mathématiques et les sciences, je me suis dirigé vers la FPMs pour y apprendre les sciences appliquées à des cas pratiques et pour son excelle…
Continue reading
Julien ROSINI
Ingénieur Civil des Mines et Géologue

Ingénieur civil mécanicien

Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en oeuvre des systèmes mécaniques tout en intégrant les contraintes environnementales, énergétiques et socio-économiques.

« La mécanique est la pierre angulaire de toutes les industries. Elle est à la base de la création et de la fabrication de tous les objets technologiques ou communs qui nous entourent »*.

L’ingénieur civil mécanicien est un concepteur, un producteur et un gestionnaire de machines, d’équipements et de systèmes. C’est un généraliste disposant d’un large éventail d’aptitudes scientifiques et techniques. Il utilise ses compétences dans de très nombreux secteurs d’activités: les fabrications mécaniques, électriques et électroniques, la production et la conversion d’énergie, le transport, les industries agro-alimentaires, chimiques et pétrochimiques, la sidérurgie, la santé, l’environnement…..

Il peut y occuper diverses fonctions, de la conception en bureau d’études à la production, en passant par la recherche et l’innovation.

*Martine Clément, Présidente d’honneur de la Fédération française des Industries mécaniques (1993)

 

 

“Dès les portes ouvertes, j’ai été sensible au caractère familial de la FPMs : je m’y suis directement senti accueilli tant par le personnel académique que par les autres étudiants. Aujourd’hui en 5e…
Continue reading
Gauthier CHERDON
Master ingénieur civil mécanicien, à finalité spécialisée en mécatronique

Ingénieur civil en informatique et gestion

Imaginer, concevoir, réaliser des applications informatiques et d’aide à la décision, telles sont les compétences attendues de l’Ingénieur en informatique et gestion. Son travail sera essentiel dans les entreprises innovantes, pour écouter et comprendre les besoins des demandeurs, et y répondre par la modélisation, l’optimisation, et la mise en oeuvre informatique. On le trouvera dans tous les secteurs, du pharmaceutique au financier, en passant par les services.

Au niveau de la formation, un accent particulier est mis sur la réalisation de projets en équipe, avec des problèmes réels d’entreprises à traiter, et des livrables à produire. La mobilité internationale, sous forme de challenge inter-équipe de différents pays ou d’échanges Erasmus, fait partie intégrante du programme.

 

Ainsi, au moment de votre choix, quels arguments ont fait pencher la balance en faveur de la FPMs ? La petite taille de la faculté, la proximité, la taille de la ville, la présence de la section IG …
Continue reading
Sébastien MILLECAM
Ingénieur Civil en Informatique et Gestion, BattleKart Europe SA

Ingénieur civil électricien

Imaginer, concevoir et mettre en oeuvre des systèmes innovants, dans des domaines en mutation permanente.

La formation d’ingénieur civil électricien permet de maitriser un savoir polyvalent :

  • Courants forts : machines électriques, électronique de puissance, réseaux électriques intelligents, énergies nouvelles, véhicules électriques.
  • Courants faibles : télécommunications, traitement du signal, électronique, automatique, réseaux informatiques, systèmes embarqués, bio-ingénierie.

L’ingénieur électricien peut s’adapter à des domaines qui évoluent très rapidement (multimédia, télécoms, biotechnologies ou énergies nouvelles) dans un souci constant d’innovation et de réactivité. Les projets en équipe forgent des compétences indispensables : leadership, gestion du temps et des conflits. Le travail de fin d’études permet à l’ingénieur électricien d’aller au fond d’un projet long et complexe et de dépasser ses limites.

 

Un pied dans la musique, un pied dans les sciences. Ma jeune carrière a toujours été marquée de cette dualité. Dès mon entrée à la Faculté Polytechnique de Mons en 1999, j’exprime mon envie de fusionn…
Continue reading
Nicolas d’Alessandro
Diplômé Ingénieur civil électricien

 

Ingénieur civil en chimie et science des matériaux

Le principal enjeu auquel devra répondre l’Ingénieur civil en Chimie–Science des Matériaux est de comprendre le monde industriel d’aujourd’hui et d’assurer son évolution pour mieux répondre aux besoins sociétaux et environnementaux et ce, dans un contexte éthique et internationalisé. Il se doit d’être le spécialiste de la matière au sens le plus large du terme. Il devra maîtriser les états et les transformations physiques, chimiques et mécaniques de la matière, ainsi que les échanges d’énergie associés tant au niveau de la compréhension des phénomènes que de la mise en oeuvre. Il mettra ses compétences au service du développement de nouveaux produits, de nouveaux procédés et de l’adaptation des procédés existants. Il devra relever les défis de durabilité, promouvoir l’économie circulaire et l’intégration du cycle de vie au design, réduire les impacts environnementaux et l’empreinte énergétique, et ce dans un environnement sécurisé.
Les compétences acquises lui permettent ainsi d’assumer des responsabilités à toutes les étapes de la production d’un produit, depuis sa conception jusqu’à sa mise sur le marché, en passant, notamment, par la Recherche & Développement, l’ingénierie, le contrôle qualité, la gestion de la sécurité et de l’environnement, et la conduite d’unités de fabrication.

 

“Au départ, plutôt indécis dans le choix de mes futures études mais intéressé par les sciences et les mathématiques je suis allé passer l’examen d’entrée. La réussite de cet examen a bien entendu cond…
Continue reading
Flavio GUGLIELMI
Ingénieur Civil en Chimie-Science des Matériaux chez Xylowatt sa

Ingénieur civil architecte

L’ingénieur civil architecte est un manager de projets de conception ou d’intervention sur le bâti ou le territoire.
Il associe la créativité à la maitrise technique et scientifique.
Il peut se prévaloir de la capacité de compréhension de toutes les composantes architectoniques, techniques, économiques et humaines inhérentes à un projet architectural. Il est en ce sens un manager de projets capable d’intégrer les diverses composantes qui y interagissent.
Ses compétences spécifiques en architectonique et sciences de l’ingénieur lui permettent d’évoluer dans tous les secteurs économiques ou administratifs liées de près ou de loin à l’architecture, à la construction ou à l’aménagement du territoire. L’étendue de choix en termes de carrières (architecte indépendant, bureau d’étude, bureau d’architecture, ingénieur conseil, bureau d’acoustique, bureau de contrôle, bureau spécialisé en techniques spéciales, centre de recherche, administrations de l’urbanisme,…) est un atout de sa formation.

 

“J’ai toujours rêvé d’étudier et de concevoir des bâtiments et des grands édifices. La formation d’ingénieur architecte me semblait donc être le choix idéal. La complétude de cette formation, alliant …
Continue reading
Sébastien MOULIN
Ingénieur Civil Architecte

L’offre de formation

La Faculté Polytechnique organise à Mons la formation des ingénieurs civils du bachelier au master (la première année du bachelier Ingénieur civil est également organisée sur le Campus de Charleroi).

Après l’obtention d’un diplôme de premier cycle (Bachelier Ingénieur Civil ou Ingénieur Civil Architecte), l’étudiant est amené à choisir sa discipline parmi les diplômes de second cycle (Master) suivants :

  • Master ingénieur civil architecte
  • Master ingénieur civil en chimie et science des matériaux
  • Master ingénieur civil électricien
  • Master ingénieur civil en informatique et gestion
  • Master ingénieur civil mécanicien
  • Master ingénieur civil des mines et géologue

La poursuite d’un Doctorat est possible dans les domaines :

  • Sciences de l’ingénieur et technologie
  • Art de bâtir et Urbanisme
  • Art et sciences de l’Art

Différentes formations diplômantes et certifiantes sont également en horaire adapté sur le Campus de Mons ou de Charleroi.

Proposer des mémoires et des stages

Proposer des Stages et Travaux de Fin d’Etudes en collaboration avec votre entreprise

En proposant un stage au sein de votre entreprise ou un Travail de Fin d’Etudes en collaboration avec celle-ci, vous devenez partenaire de Polytech Mons dans la formation des ingénieurs de demain.

Accueillir un stagiaire vous permet de découvrir de nouveaux talents et de bénéficier des compétences techniques polyvalentes des futurs ingénieurs formés à la Polytech, tout en les initiant à votre expérience de professionnel.

En proposant un sujet pour la réalisation d’un Travail de Fin d’Etudes (TFE) en collaboration avec les services d’enseignement et de recherche de Polytech Mons, vous accédez également à l’expertise scientifique et technique de ses équipes d’enseignants et de chercheurs.

Entreprise

Polytech Mons et les entreprises

Polytech Mons implique des représentants du monde professionnel à de nombreux niveaux, depuis la conception de ses programmes de formation et leur réalisation, jusqu’à l’accompagnement des étudiants dans les étapes de la création de leur projet professionnel personnel et le développement de leurs compétences métier.

Pour concevoir des profils de formation en adéquation avec les besoins de la société, Polytech Mons bénéficie des conseils de son Conseil stratégique, lieu privilégié de rencontre et d’échange avec le milieu socio-professionnel au sein duquel siègent de manière paritaire des représentants de la Faculté et des membres issus du monde économique et du monde industriel.  Le Conseil stratégique de la Faculté assure un rôle de guidance dans les processus de pilotage stratégique de la Faculté, ainsi qu’un rôle de conseil sur l’évolution de son offre de formation.  Il peut en cela s’appuyer sur les recommandations formulées par les Comités consultatifs de programmes de chaque diplôme, dont la structure et la mission sont similaires à celles du Conseil stratégique et concernent plus spécifiquement une filière de formation particulière.

Au cours de leur cursus, les futurs ingénieurs formés à Polytech Mons sont en contact de manière récurrente avec l’entreprise et largement encouragés dans le développement de leur esprit d’entreprendre. La Faculté s’appuie pour cela sur le vaste réseau de contacts industriels de son corps d’enseignants et chercheurs, ses partenariats avec des incubateurs spécialisés dans les métiers de l’ingénieur, ainsi que sur les liens très étroits qu’elle entretient avec son association de diplômés, l’AIMs Polytech Mons Alumni (Association des Ingénieurs de la Faculté Polytechnique de Mons ).

Premier en taille des réseaux d’écoles d’ingénieurs du pays, l’AIMs Polytech Mons Alumni et plus particulièrement son « Club Entreprendre » a initié le Compagnonnage de Polytechniciens, action de mise en relation entre un étudiant-compagnon (de troisième année au moins) et un maître-compagnon, professionnel en activité membre de l’ AIMs Polytech Mons Alumni. Soutenue par la Fondation Roi Baudouin, cette action vise à réaliser des échanges professionnels entre des étudiants de Polytech Mons et des ingénieurs en activité. L’étudiant-compagnon est associé à des moments-clés de la vie de l’entreprise, qui lui font prendre conscience des exigences et des enjeux de la vie professionnelle mais lui permettent également de connaître plus concrètement les métiers de l’ingénieur pour construire son projet d’orientation professionnelle.

L’intervention de professionnels en tant qu’experts et témoins dans les activités d’enseignement, l’ancrage dans un contexte professionnel concret des projets réalisés par les étudiants dès le premier cycle, ou la réalisation de travaux de fin d’études en collaboration avec une entreprise ou un centre de recherche participent à l’ouverture des étudiants de la Polytech aux réalités du monde de l’entreprise tout au long de leur formation.

Polytech Mons développe une politique d’encouragement de ses étudiants à l’entrepreneuriat à travers des actions conçues et réalisées avec de nombreux partenaires.  La création en 2015 de l’entreprise étudiante Yep’Tech Mons   permet aux étudiants entrepreneurs de Polytech Mons de réaliser des travaux de consultance, recherche et études liés aux métiers de l’ingénieur, pour les entreprises privées ou publiques. Le programme Star-Tech permet aux étudiants de 2ème bachelier de développer leur idée personnelle de produit et de société innovants. En 2012, l’incubateur wallon des sciences de l’ingénieur WSL lançait le programme Star-Tech en collaboration avec l’AIMs Polytech Mons Alumni et la Polytech Mons. Son objectif était d’aider les étudiants à développer une idée de création d’entreprise.

Les compétences transversales développées par la dynamique des projets sont tout particulièrement activées dans le cadre du stage en entreprise, réalisé entre la première et la deuxième année du cycle de Master. Obligatoire et d’une durée minimale de 8 semaines, ce stage constitue une occasion privilégiée d’immersion des futurs ingénieurs dans le milieu professionnel, avec l’opportunité de contribuer à la résolution d’un problème concret de l’entreprise. En proposant un stage, l’entreprise peut non seulement recevoir un renfort ponctuel sur ses projets, mais plus largement contribuer à la formation des ingénieurs de demain, en initiant de nouveaux talents à son expérience.

Les Journées des Entreprises  offrent aux “presque” diplômés l’opportunité de rencontrer leur futur employeur ou de décrocher un stage.  Elles sont organisées chaque année en février pour les étudiants du cycle Master, conjointement par la Faculté Polytechnique de Mons, l’AIMs Polytech Mons Alumni et la Fédération des Etudiants Polytech. Ces deux journées permettent une rencontre entre les entreprises et les étudiants en fin de cycle, à travers des matinées de présentations des entreprises et des après-midis d’entretiens avec les étudiants.  L’accompagnement des ingénieurs issus de la FPMs dans leur insertion professionnelle peut se poursuivre ensuite tout au long de leur carrière à travers les services offerts par la cellule « Les Portes de l’Emploi » de l’AIMs Polytech Mons Alumni.

Examen d’ admission

Pour s’inscrire aux études de premier cycle du domaine des Sciences de l’Ingénieur, tu devras réussir l’examen d’admission. C’est une obligation légale.

Outre son aspect réglementaire, l’examen d’admission permet également aux candidats de se tester. Il s’agit d’un examen universitaire (notez d’ailleurs que cet examen N’est PAS un concours). La sélection se fait uniquement sur base des qualités personnelles des candidats. Il n’y a aucune limitation au nombre d’étudiants admis.


 

Polytech News

Polytech-News est le journal de la Faculté Polytechnique. Il a pour objectif de donner la température à la FPMs à travers les propos, initiatives, déplacements et réalisations des acteurs de la vie facultaire.

Consultez les derniers n° :

Consultez les fiches pédagogiques :

Aides à la réussite

Dispositif Réussite en BAB1 – Polytech Mons

La formation d’Ingénieur civil est passionnante et enrichissante, les études et les métiers de l’ingénieur sont variés, évolutifs et échappent à la routine. La filière est aussi exigeante ; les étudiants devront acquérir de nouveaux savoirs scientifiques et technologiques et développer des compétences techniques et humaines.

La Faculté Polytechnique de l’Université de Mons a conscience de la difficulté de la transition entre l’Enseignement secondaire et l’Université. Pour faciliter cette étape, guider l’étudiant vers plus d’autonomie et l’accompagner vers la réussite de ses études, la Faculté a élaboré un Dispositif Réussite BAB1 coordonné au sein de la cellule de pédagogie facultaire QAP-Polytech essentiellement dédiée à la première année, regroupant les assistants et les conseillers pédagogiques.

L’équipe pédagogique (voir ci-dessous) permet de renforcer l’encadrement des étudiants de première année dans les cours techniques. L’étroite collaboration entre les services d’enseignement et QAP-Polytech offre la possibilité de mener une véritable réflexion sur les enseignements et de développer des activités et/ou outils pédagogiques pertinents, où chaque étudiant pourra trouver une aide s’il en éprouve le besoin.

 

 

Départements et Services d’enseignement et de recherche

Département Architecture (Président: Prof. T. Descamps)
Service de S. DATOUSSAÏD – www.umons.ac.be/gcms
Service de A. SABBE
Département Chimie – Science des Matériaux (Président: Prof. G. De Weireld)
Service de M.OLIVIER
Service de F. DELAUNOIS
Département Électricité (Président: Prof. P. Mégret)
Service de F. MOINY
Service de O. DEBLECKER
Service de A. VANDE WOUWER
Service de P. MEGRET – www.umons.ac.be/telecom
Service de C . VALDERRAMA
Département Informatique et Gestion (Président: Prof. P. Manneback)
Service de G. LIBERT
Département Mécanique (Président: Prof. V. Feldheim)
Service de G. COUSSEMENT
Service de V. FELDHEIM
Service de P. DEHOMBREUX
Département Mines-Géologie (Président: Prof. J-M. Baele)
Service de O. KAUFMANN – www.umons.ac.be/geologie
Service de J.P. TSHIBANGU – www.umons.ac.be/mecaroc

Instituts de recherche

L’excellence autour de 7 domaines

Institut Biosciences : Biosciences et biochimie

Développement de bioprocédés : 
domaines pharmaceutiques agroalimentaires et environnementaux en associant les propriétés
de micro-organismes ou de cellules de mammifères.

Modèles mathématiques :
technologies spécifiques et développement
d’outils d’optimisation et de régulation.


Institut Complexys : Systèmes complexes

Développement de bioprocédés :
informatiques, mathématiques, sociologique écologiques, économiques, biologiques et physiques.

Elaboration d’outils en analyse :
numérique, systèmes dynamiques, théorie des jeux, recherche opérationnelle, aide à la décision et logique mathématique.


Institut Energie : Technologies et gestion de l’énergie

Ressources et gestion énergétiques :
production de biocarburants (micro-algues), ressource géothermique, gestion intelligente des réseaux électriques performances énergétiques du bâti.
Technologies énergétiques :
nouvelles techniques de combustion, technologies solaires et éoliennes, stockage d’énergie thermique, réutilisation et stockage du CO2.


Institut Matériaux : Sciences et Ingénierie des matériaux

Nouveaux matériaux et procédés, nanotechnologies et nanoparticules, matériaux et dispositifs pour l’électronique, fonctionnalisation des surfaces, adsorption et catalyse hétérogène, structures et matériaux de construction, ingénierie des matériaux pour le vivant.

 

 


Institut Infortech : Technologies de l’Information

Traitement de l’information :
collecte, transmission et traitement de l’information numérique (données, vidéo, images ou signaux).

Architectures de systèmes d’information :
modélisation, optimisation et vérification d’architectures matérielles, de logiciels, de systèmes d’information, de codage ou de communication.

Informatique :
développement et étude des logiciels open source.


Institut Numediart : Technologies créatives

Navigation hypermédia :
recherche d’une donnée particulière dans une grande collection de données multimédia.

Médias performatifs :
mise au point d’instruments de musique numérique innovants basés sur divers capteurs.

Mocap :
capture et analyse stylistique de mouvement pour la commande d’avatars ou de personnages d’animation.

Espaces intelligents :
prédiction et analyse de l’intérêt des personnes dans des espaces divers (salons, musés, cafés). Jeux sérieux permettant de susciter l’intérêt des utilisateurs.


Institut Risques : Gestion des risques

Risques naturels & environnementaux :
sismicité, inondations, foudre, effondrements karstiques, pollutions air, eaux et sols.

Risques industriels & technologiques :
fiabilité et maintenance, accidents majeurs, sécurité des transports, incendies, toxicologie.

Risques organisationnels & sociétaux :
gestion de la qualité, organisations complexes, urbanisation, infrastructures critiques

Activités de recherche

Recherche et enseignement

Polytech Mons est une institution reconnue sur le plan international pour l’excellence de sa recherche menée en collaboration avec les équipes de l’UMONS regroupées au sein de 7 instituts de recherche. L’encadrement des étudiants par des professeurs et des scientifiques actifs dans le monde de la recherche garantit un enseignement toujours à la pointe de la technologie.

La recherche à Polytech Mons en chiffres

  • 240 académiques et scientifiques
  • plus de 120 thèses déposées par an
  • près de 20 thèses soutenues par an
  • plus de 300 publications internationales par an
  • 12 millions EUR de contrats de recherche par an
  • 4 centres de recherche spécifiques :
    • MULTITEL (télécoms, traitement du signal et de l’image),
    • CETIC (informatique),
    • MATERIA NOVA (matériaux),
    • INISMA (céramiques)

La recherche à Polytech Mons mène entre autres à la création de sociétés (spin-off) dans des domaines variés (vidéosurveillance, informatique médicale, décision, logiciels libres, vêtements intelligents, synthèse de la parole, risques industriels, vibration et acoustique, etc.). Certaines se développent à l’international comme le groupe Acapela

Et après

Le diplôme Polytech Mons est très recherché sur le marché de l’emploi.  La formation polyvalente des ingénieurs issus de Polytech Mons leur ouvre des perspectives professionnelles dans une très large palette de secteurs, où ils exercent principalement des fonctions de concepteurs, de spécialistes techniques et de managers[BP1] .  Depuis sa création, Polytech Mons s’est ainsi bâti un solide réseau de diplômés présents dans tous les secteurs, dans toutes les formes d’organisation – des PME aux très grandes entreprises, en passant par le secteur public – et couvrant l’ensemble des métiers de l’ingénieur, de l’expertise technique au top management.

Fort de près de 2000 membres actifs, le réseau Polytech Mons Alumni constitue un atout considérable pour réussir son entrée dans le monde du travail.  L’association prépare également activement les étudiants à leur future insertion professionnelle pendant la dernière étape de leur cursus et accompagne les jeunes diplômés dans leur recherche d’emploi.

Les enquêtes réalisées annuellement par l’UMONS auprès de ses diplômés montrent que près de 85% des jeunes ingénieurs Polytech ont été recrutés moins de six mois après l’obtention de leur diplôme et la moitié d’entre eux avant la fin de leurs études.

“Quels conseils donneriez vous aux futurs étudiants «entrepreneur » ?”: Accepte d’avoir tort; ça arrivera. Souvent. Ça fait partie de a démarche entrepreneuriale et à chaque fois que tu te planteras, …
Continue reading
Romain CAMBIER
Ingénieur Civil en Informatique et Gestion

 

Reprise d’études

Avec ses formations offertes à Mons et à Charleroi, la Faculté Polytechnique se pose depuis de très nombreuses années en partenaire privilégié pour l’éducation tout au long de la vie et pour le développement de votre carrière professionnelle.

La Faculté Polytechnique propose plusieurs types de formations, notamment :
  • Des programmes menant à un diplôme reconnu par la Communauté française de Belgique (Master; Master de Spécialisation)
  • Des formations menant à un titre pédagogique (AESS, CAPAES)
    Point de contact :
    Secrétariat des études
    Campus Polytech
    9, rue de Houdain
    7000 MONS
    +32(0)65374030
    info.polytech@umons.ac.be
  • Des programmes certifiants conduisant à un certificat d’université.
    Point de contact :
    Formation continue
    +32(0)65373714
    formation.continue@umons.ac.be

Travail de fin d’études

Travail de fin d’études : se former à et par la Recherche

Pour finaliser leur formation d’ingénieur, les étudiants réalisent en dernière année un “TFE” (travail de fin d’études) qui constitue une formation à et par la recherche. Face à un problème avancé sur un sujet de pointe de son choix, le futur ingénieur est invité à exercer sa créativité personnelle, dans une démarche scientifique rigoureuse en vue de développer une solution innovante et performante. Pour ce faire, il peut s’appuyer sur l’encadrement d’un enseignant-chercheur, et le plus souvent, il s’inscrit dans une équipe de recherche. Le TFE peut également être réalisé en collaboration avec une entreprise ou un centre de recherche, en Belgique ou à l’étranger.

Stage en entreprise

Deux à trois mois en entreprise

Polytech Mons a fait le choix stratégique de porter à 8, voir 12 semaines, la durée du stage obligatoire en entreprise. Il s’agit d’un stage ingénieur, entre la première et la seconde année du Master, qui permet à l’étudiant de se confronter aux exigences de la vie en entreprise. Expérimenter au quotidien la vie d’un ingénieur in situ, dans un secteur et une fonction, concrétise la perception d’un métier et contribue à faire évoluer le projet professionnel du futur diplômé. Le stage constitue ainsi un réel travail de préparation à l’insertion professionnelle. Grâce à un aménagement de ses programmes de formation, à l’implication de son réseau de contacts industriels et aux liens renforcés qu’elle a tissé avec son association d’Alumni (AIMs), la Faculté Polytechnique de Mons est la seule Faculté en Fédération Wallonie-Bruxelles à le proposer sous cette forme à l’ensemble de ses étudiants.

“Je pense que l’avantage majeur de la formation d’Ingénieur civil à la FPMs est de permettre aux étudiants de développer des compétences transversales, soit celles ne s’apprenant pas sur les bancs d’u…
Continue reading
Jaïmé CUBO SOTO
Ingénieur Civil mécanicien

Projets

J’ai refait tous les calculs, ils confirment l’opinion des spécialistes : notre idée est irréalisable. Il ne nous reste qu’une seule chose à faire : la réaliser !
(Pierre-Georges Latécoère, ingénieur français, lors des débuts de l’aviation commerciale, 1883-1943)

Au cœur du métier de l’ingénieur civil, se trouve cette dynamique du changement audacieux, du progrès continu et de l’innovation au-delà des habitudes et des certitudes acquises.

Un projet, c’est une aventure qui conduit à imaginer, concevoir, réaliser et mettre en œuvre un produit ou un service nouveau. Plus qu’une aventure, c’est un vrai challenge quotidien pour l’ingénieur, car le projet doit être mené dans un temps déterminé, avec un budget qui n’est pas illimité et pour atteindre un excellent niveau d’efficacité.

Le projet, c’est aussi la nécessité pour l’ingénieur de mettre en œuvre toutes ses compétences. Bien évidemment, on compte sur sa capacité à mettre ses connaissances scientifiques et technologiques au service de la résolution du besoin. Mais, ses qualités humaines d’interaction avec ses collègues au sein d’équipes multidisciplinaires, avec les clients et avec toutes les différentes parties prenantes du projet feront la qualité de la réussite du projet.

C’est pourquoi la dynamique de projet est présente tout au long de la formation des futurs ingénieurs civils : une formation au projet et par le projet. Finalement, une formation qui permet à nos étudiants de se dépasser tout en s’épanouissant.

Voici quelques-uns des défis qu’ils ont relevés ces dernières années :

Et vous, quels défis êtes-vous prêt à vaincre ?

3ème cycle : Doctorat

Le Doctorat et la Formation doctorale

Après une formation d’au moins 300 crédits (Bachelier + Master), le jeune ingénieur a la possibilité d’ajouter une plus-value à son diplôme de Master en Sciences de l’Ingénieur en s’inscrivant au Doctorat (180 crédits).

Il enrichira sa formation de nouvelles connaissances, plus pointues, dans un domaine de recherche spécifique. Le Doctorat est une formation universitaire de 3ème cycle ayant pour objectif la formation par la recherche scientifique ; elle conduit au grade académique de Docteur en Sciences de l’Ingénieur, en Art de Bâtir et Urbanisme ou encore en Art et Sciences de l’Art.

Le Doctorat ouvre à ceux qui s’y investissent des perspectives de carrières passionnantes dans l’enseignement universitaire et dans les métiers de la recherche et développement, tant dans le secteur privé que public.

Conseil Stratégique

Le Conseil stratégique de la Faculté Polytechnique est un organe consultatif au sein duquel siègent de manière paritaire des représentants de la Faculté et des membres issus du monde économique et du monde industriel. Il remet des avis concernant la politique de la Faculté dans les domaines de l’enseignement et de la recherche, ainsi que pour tout problème qui lui est posé par le Conseil de Faculté. Il joue également le rôle de relais entre la Faculté et l’Association de ses ingénieurs diplômés (AIMs-Polytech Mons Alumni) pour des actions qu’elles veulent entreprendre en commun.

La composition du Conseil Stratégique proposée pour la période 2014-2018 est la suivante:

Membres internes désignés par le Conseil de Faculté (11)

Pierre DEHOMBREUX, Christine RENOTTE, Diane THOMAS, Paul LYBAERT, Thierry DESCAMPS, Guy DE WEIRELD, Patrice MEGRET, Pierre MANNEBACK, Véronique FELDHEIM et Jean-Marc BAELE.

Membres extérieurs (11)

Anne FIEVEZ, Airy WILMET, Daniel GAUTHIER, Pierre CUISINIER, Christine LEVEQUE, Michel MARTIN, Michel VAN LIEFFERINGE, Jacques HUGE, Eric DEGROOTE, Guillaume DEWISPELAERE, Vincent REUTER, Philippe VAN TROEYE.

Secrétariat: Christine MARTENS.

Docteur Honoris Causa

Doctorats Honoris Causa décernés par la Faculté Polytechnique

Le grade de docteur honoraire ou doctor honoris causa est un titre honorifique attribué par procédure d’exception. Il distingue une personnalité hors du commun qui a apporté une contribution notable à son champ d’expertise, ou à une institution en particulier. La plupart des règlements insistent sur des qualités morales du docteur honoraire, comme la probité, et un autre critère également important pour la nomination d’un doctor honoris causa est la reconnaissance par les pairs. On peut rencontrer des doctor honoris causa dans tous les champs du savoir, qu’il s’agisse des lettres et des arts, des sciences exactes, des sciences humaines ou sociales, de la philosophie… Depuis 1988, la FPMs a ainsi honoré 34 personnalités à très fort rayonnement international.

Voir la liste des DHC de la FPMS de 1987 à 2008

Historique

De l’Ecole des Mines à la Faculté Polytechnique de Mons

En 1836, sur proposition de Jean-Baptiste Thorn, deuxième gouverneur du Hainaut de la Belgique indépendante, le conseil Provincial du Hainaut reconnaît la nécessité pour la Province de promouvoir la formation d’ingénieurs aptes à exercer les diverses professions industrielles de l’époque. Nos houillères, hauts fourneaux, laminoirs, verreries, faïenceries, raffineries et sucreries se développent à un rythme soutenu et les bassins industriels du Hainaut sont en pleine transformation. En sa séance du 21 octobre 1836, le Conseil Provincial prend la décision de créer à Mons une “Ecole Provinciale des Mines du Hainaut”. L’arrêté royal du 27 septembre 1837 la place sous le contrôle de la Députation Permanente et, le 1er novembre de la même année, les cours s’ouvrent dans un local offert par la Ville de Mons. Les crédits annuels sont alloués par la Province de Hainaut et par la Ville de Mons. Les premiers cours de l’Ecole Provinciale des Mines du Hainaut (1837-1838) auront lieu le premier lundi de novembre 1837

suite du récit…

1837-2012 : 175 ans

Ils sont jeunes ingénieurs … Ils sont diplômés d’une grande école d’ingénieurs … Ils s’appellent Alphonse et Théophile. Mais les jeunes ingénieurs ne portent plus ces prénoms là aujourd’hui, et pour cause…

Nous sommes en 1837 et le gouvernement provincial du Hainaut a décidé de confier à Théophile Guibal et Adolphe Devillez la responsabilité d’organiser les programmes de l’Ecole Provinciale des Mines du Hainaut, nouvellement créée.

Ces deux jeunes ingénieurs sont issus de l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures de Paris, fondée huit ans auparavant. Le premier lundi de novembre 1837, ils accueillent avec deux autres collègues leurs premiers étudiants, qui entament un cycle d’études dont la durée était fixée à l’époque à deux ans. Les quatre diplômés de la première promotion sortiront donc en 1839.

Directeurs, administrateurs, recteurs et doyens qui se sont succédés à la tête de la Faculté Polytechnique de Mons depuis 1837
  • Adolphe Devillez, de 1837 à 1865, sans titre
  • Adolphe Devillez, de 1866 à 1888, nommé Directeur pour la 1ère fois
  • M. Lambert, de 1888 à 1890, Directeur intérimaire
  • Auguste Macquet, de 1890 à 1918, Directeur
  • Armand Halleux, de 1918 à 1923, Administrateur
  • Jules Yernaux, de 1923 à 1934, Administrateur
  • Jules Yernaux, de 1934 à 1946, Administrateur-Directeur
  • A.J. Jadot, de 1946 à 1952, Administrateur
  • Pierre Houzeau de Lehaie, de 1952 à 1954, Administrateur
  • Pierre Houzeau de Lehaie, de 1954 à 1970, nommé Recteur pour la 1ère fois
  • Jean Baland, de 1970 à 1974, Recteur
  • René Emile Baland, de 1974 à 1986, Recteur
  • Christian Bouquegneau, de 1986 à 1994, Recteur
  • Serge Boucher, de 1994 à 2006, Recteur
  • Calogero Conti, de 2006 à 2009, Recteur
  • Paul Lybaert, de 2009 à 2014, Doyen
  • Pierre Dehombeux, de 2014 à 2018, Doyen
Le Collège de Houdain

A l’origine ce bâtiment forme le collège de Houdain, collège d’humanité fondé en 1545 par le Magistrat de la Ville de Mons. Sis au cœur de l’ancien jardin de l’hôpital de Houdain, l’édifice actuel date du 1er tiers du XVIIIe siècle et fut dessiné par l’architecte Claude-J. de Bettignies, aussi auteur du campanile de Sainte-Elisabeth, et reconstruit de 1735 à 1739 par le même architecte. L’aile originelle est surmontée d’un campanile ajouré et de lucarnes d’agrément.

Intégré en 1781 à l’Hôpital du Saint-Esprit et au Bureau de Bienfaisance, le collège reçu le nom de caserne de Saint-Esprit. Après la suppression du collège en 1794, il fut occupé par des ateliers. L’Ecole des Mines le récupéra en 1878. C’est alors que seront édifiées la partie centrale et l’aile de droite actuelle par l’architecte Hector Puchot, en 1900-1904.

Le monument de bronze installé en 1902 au centre de la cour d’honneur représente Guibal et Devillez, fondateurs de l’Ecole des Mines. Il est l’œuvre de L. Devillez.

Aujourd’hui, l’ancien collège de Houdain est intégré dans les bâtiments de la Faculté Polytechnique. Construction homogène, vaste et austère, à quatre niveaux dont un rez-de-chaussée orné d’une belle galerie de neuf arcades en plein cintre. L’intérieur comprend un remarquable escalier en fonte et en « petit granit » de Soignies.

Outre le site historique de la Faculté Polytechnique, ces bâtiments abritent un espace muséal.

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter en utilisant le formulaire électronique ci-dessous :

Les Autorités

Doyen de la Faculté :
Pierre DEHOMBREUX
Ingénieur civil mécanicien, Docteur en Science de l’Ingénieur
Chef du service de Génie Mécanique
Professeur ordinaire

 

Vice-Doyenne de la Faculté :
Christine RENOTTE
Ingénieur civil électricien, Docteur en Science de l’Ingénieur
Service Automatique
Professeur

 

Secrétaire de la Faculté :
Diane THOMAS
Ingénieur civil chimie-science des matériaux, Docteur en Science de l’Ingénieur
Professeur ordinaire

Le mot du Doyen

Désolé ! Cette page est en construction. Revenez plus tard.

A propos de la Faculté

La Polytech en quelques chiffres

  • 1 des 4 Facultés de Sciences Appliquées de la Fédération Wallonie-Bruxelles
  • 1000 étudiants en Sciences de l’Ingénieur (Bachelier, Master, Doctorat, Formation continue)
  • 60 académiques, 180 scientifiques et chercheurs, 70 techniciens et administratifs
  • A Mons et à Charleroi

Devenir Ingénieur Civil à Mons

Si acquérir un diplôme très apprécié sur le marché de l’emploi est un de vos objectifs,

Si la maîtrise des sciences et des techniques vous attire,

Si les nouvelles technologies vous passionnent,

Si concevoir et réaliser des systèmes et des produits utiles à la société vous séduit,

Si vous ambitionner de bâtir l’avenir,

Devenez ingénieur civil !

 

La formation Polytech Mons bénéficie d’une pédagogie interactive favorisée par des séances d’exercices et de travaux pratiques ainsi que par des travaux personnels en groupe, les projets. Ceux-ci favorisent le développement progressif des compétences scientifiques, techniques et humaines attendues de l’Ingénieur. Ils permettent de développer créativité, esprit d’entreprise et de recherche.

Membre de plusieurs réseaux d’Ecoles d’ingénieurs réparties dans le monde entier, proposant des diplômes tous labellisés EUR-ACE et une formation en langue reconnue à l’étranger, choisir Polytech Mons c’est faire le choix d’évoluer dans un environnement de formation et d’accompagnement qui transforme progressivement l’étudiant en un ingénieur créateur de valeur, épanoui et responsable.

Une faculté à dimension humaine :

l’étudiant n’est pas un numéro mais un être à part entière. Cet esprit POLYTECH, véritable atout pour évoluer tout au long de sa formation, persiste même après les études grâce au réseau d’anciens diplômés « AIMs Polytech Mons Alumni ».

Un accompagnement personnalisé :

diverses actions confrontant les étudiants le plus directement possible aux attraits techniques et non techniques du métier d’ingénieur sont organisées. Au fil des années de formation, la pédagogie se veut résolument active et les contacts avec le monde de l’entreprise, omniprésents. Ces activités, et bien d’autres encore, regroupées sous l’acronyme ENG’UP, poussent chaque étudiant à s’interroger sur sa future vie professionnelle et le conduisent à adopter le parcours de formation le mieux adapté à sa personnalité. La motivation s’accroît, ce qui permet à chacun de surmonter les difficultés d’une formation scientifique et technologique toujours exigeante.

Une pédagogie du projet et des travaux personnels :

qu’il s’agisse de la construction d’un ouvrage important, de la mise sur pied d’une nouvelle unité de production, ou encore du développement d’un logiciel informatique de grande envergure, l’ingénieur est souvent chargé d’amener des projets à leur réussite. Pour y parvenir, il doit posséder des compétences transversales telles que la rigueur scientifique, l’autonomie, la capacité de gérer des projets et de travailler en équipe, ainsi que des capacités de communication, orale et écrite. Pour forger ces compétences, des projets sont intégrés dans le cursus dès le début de la formation en s’intensifiant dans les années de spécialité pour préparer au mieux les étudiants à la pratique professionnelle.

La mobilité internationale :

Tant dans le contexte scientifique que dans celui de l’entreprise, tous deux aujourd’hui largement internationalisés, la maîtrise des langues et en particulier celle de l’anglais, est devenue indispensable pour les ingénieurs. Après 3 années de cours d’anglais, les étudiants sont certifiés par un test du British Council internationalement reconnu : l’IELTS (International English Language Testing System), qui leur procure une plus-value dans leur CV. Ils ont ensuite la possibilité en Master de suivre des cours scientifiques ou techniques en anglais voire des cursus complets au sein du Polytech Mons (pour certaines finalités) ou dans le cadre de partenariats d’échanges académiques (ERASMUS), de stages à l’étranger, de double diplômes au sein du réseau T.I.M.E.

L’excellence de la recherche :

Polytech Mons est une institution reconnue sur le plan international pour l’excellence de sa recherche. L’encadrement des étudiants par des professeurs et des scientifiques actifs dans le monde de la recherche garantit un enseignement toujours à la pointe de la technologie. Les six Masters proposés sont en lien étroit avec les activités de Recherche développées par les centres de recherche de l’Université

Un réseau d’anciens développé :

les ingénieurs de Mons sont regroupés en association (AIMs Polytech Mons Alumni), ses membres sont présents dans tous les secteurs, dans toutes les formes d’organisation (des PME aux très grandes entreprises, en passant par le secteur public) et couvrent l’ensemble des métiers de l’ingénieur, de l’expertise technique au top management. Il représente en taille le premier réseau d’écoles d’ingénieurs du pays. Relais de premier plan vers les nombreux partenaires économiques et industriels de la Faculté, ce réseau est aussi un atout considérable pour réussir son entrée dans le monde du travail.

Une vie étudiante enrichissante :

La vie estudiantine au sein de Polytech Mons est très développée. La Fédération des Etudiants ainsi que les différents cercles et comités organisent tout au long de l’année bon nombre d’activités ouvertes à tous. Les étudiants s’impliquent aussi dans la vie sociale et citoyenne en organisant des actions spécifiques. Ils sont également représentés dans chaque organe décisionnel de la Faculté. La petite taille de la Faculté facilite les contacts entre les étudiants et les enseignants. Un exemple: la constitution des horaires de cours et d’examens se déroule en concertations avec les étudiants.

 

Vous faites le bon choix !

Etudier à Mons, c’est vivre l’expérience d’un campus dans une ville de tradition! Les locaux de la Polytech sont implantés au cœur du centre historique de la Ville. Envie d’une petite pause ? La Grand-Place n’est pas loin ! Avec ses terrasses, sa belle architecture, sa rue piétonne et ses nombreux étudiants, Mons est une ville résolument accueillante et cosmopolite.

Home

Accueil

Structure des études et référentiel de compétences

Examen d’admission, la clé pour s’inscrire en Polytech

L’accès au premier cycle des études d’Ingénieur civil est conditionné à la réussite d’un examen d’admission obligatoire. Il s’agit d’un examen et non d’un concours: les candidats sont évalués sur leurs aptitudes, il n’y a donc aucune limitation au nombre d’étudiants admis. Lien vers les pages sur l’admission

Cinq années pour devenir un ingénieur polyvalent et innovant

Après avoir réussi l’épreuve d’admission, les étudiants entament un premier cycle de Bachelier, garantissant une formation scientifique fondamentale (mathématique, physique, chimie, …), tout en s’ouvrant aux domaines plus spécifiques des sciences de l’ingénieur (électronique, mécanique, matériaux, …). Apprentissage des outils fondamentaux (informatique, infographie, …) et acquisition des compétences transversales, notamment en langue anglaise, sont également au programme. L’approche « Métiers de l’Ingénieur » est au centre des préoccupations des trois premières années : contexte de l’entreprise (économie, environnement, …), pratique du projet en équipe ,… Au fil des années, la formation se spécialise. En cycle Master, l’étudiant bénéficie plus que jamais d’un enseignement riche, nourri continuellement par les travaux de recherche d’enseignants à la pointe dans leurs domaines. Les étudiants ingénieurs qui ont choisi l’architecture bénéficient d’un programme spécifique, les mettant de suite en prise avec l’art et la science de bâtir. La formation Polytech Mons bénéficie d’une pédagogie interactive favorisée par des séances d’exercices et de travaux pratiques ainsi que par des travaux personnels en groupe, les projets. Ceux-ci favorisent le développement progressif des compétences scientifiques, techniques et humaines attendues de l’Ingénieur. Ils permettent de développer créativité, esprit d’entreprise et de recherche.

Un référentiel de compétences

La Faculté Polytechnique fonde ses programmes sur un référentiel qui présente de manière globale l’ensemble des compétences que l’étudiant acquiert progressivement tout au long de ses études. L’étudiant est le maître d’œuvre de son développement personnel. Mieux informé par ce référentiel sur les perspectives de sa formation et sur la réalité de son futur métier, il pourra s’impliquer efficacement dans projet professionnel.

référentiel de compétences

2ème cycle : Master

Les années de Master ont pour objectif d’approfondir progressivement une des grandes disciplines de l’ingénieur, d’apprendre à appliquer pour concevoir, produire ou organiser. La formation dispensée à la Faculté Polytechnique de Mons respecte le caractère généraliste apprécié par les milieux professionnels (stage de 8 à 12 semaines, travaux personnels en collaboration avec les entreprises, compagnonnage, etc.). Les formations de master conduisent à des compétences techniques spécialisées qui répondent aux besoins sociétaux du futur. Ces formations s’appuient sur les activités de recherche menées au sein des Instituts de recherche de l’Institution. Il s’agit là d’une caractéristique fondamentale de l’enseignement universitaire.

6 Masters d’excellence en lien avec nos activités de recherche

 

 

1er cycle : Bachelier

Les années de Bachelier constituent un cycle de formation scientifique fondamental. Elles visent à donner une formation de base notamment destinée à apprendre à conduire un raisonnement avec la rigueur nécessaire, à acquérir un esprit de synthèse, à assimiler des connaissances de base dans diverses disciplines scientifiques et à savoir utiliser les outils mathématiques et informatiques de l’ingénieur. Ce premier cycle est sanctionné par le diplôme de bachelier en sciences de l’ingénieur orientation ingénieur civil ou orientation ingénieur civil architecte. Les deux formations sont similaires mais les étudiants de la section architecture reçoivent d’emblée des enseignements permettant de les sensibiliser à l’art de bâtir en intégrant les approches esthétiques. Il invite tout naturellement son détenteur à poursuivre sa formation dans la même discipline au cours du deuxième cycle.

Le Bachelier, une acquisition progressive de savoirs et de compétences dans un contexte pédagogique privilégié

 

 

Etudes

Désolé ! Cette page est en construction. Revenez plus tard.