Alexis Gilbart

Publié le 26 juin 2017
Rédigé par Florence Laline
Après quatre années passées au sein de cette faculté hors du commun, je ne peux qu’être fier de l’impact positif que celle-ci a eu sur moi. J’en ressors grandi, non seulement grâce au développement intellectuel qu’offre le système universitaire mais aussi grâce à l’enrichissement organisationnel et professionnel du domaine architectural. Au fil de ce cursus, […]

Après quatre années passées au sein de cette faculté hors du commun, je ne peux qu’être fier de l’impact positif que celle-ci a eu sur moi. J’en ressors grandi, non seulement grâce au développement intellectuel qu’offre le système universitaire mais aussi grâce à l’enrichissement organisationnel et professionnel du domaine architectural. Au fil de ce cursus, l’assurance et la confiance en soi ne cessent de croître. Ces études, qui parfois font rêver, permettent également de garder les pieds sur terre par la prise de conscience que la profession est en pleine mutation et que les enjeux des villes de demain sont entre nos mains. J’ai hâte de goûter au monde professionnel »