Recherche

La nouvelle « bible » du nickelage enfin éditée grâce à l’apport de trois expertes de la Faculté Polytechnique (UMONS)

Publié le 17 janvier 2020
Rédigé par DCOM
Fabienne Delaunois, Véronique Vitry et Luiza Bonin, toutes membres du service de métallurgie de la Faculté Polytechnique de Mons, viennent d’éditer ensemble le nouvel ouvrage de référence du nickelage autocatalytique. Le précédent datait de… 1990 !

Les ouvrages scientifiques édités uniquement par des femmes sont rares. Ceux conçus par trois femmes d’une même université le sont encore plus ! C’est pourtant la prouesse réalisée par Fabienne Delaunois, Véronique Vitry et Luiza Bonin, toutes membres du service de métallurgie de la Faculté Polytechnique de Mons, qui viennent d’éditer ensemble la nouvelle « bible » du nickelage autocatalytique ; le dernier ouvrage de référence datant de… 1990 !

Intitulé « Dépôts de nickel Chimique : Principes de base et applications », ce livre fournit une vue complète et actualisée des revêtements chimiques (autocatalytiques) de nickel, améliorant ainsi considérablement l’accessibilité des connaissances sur le sujet.

Il touche à tous les aspects du nickel autocatalytique, depuis les principes fondamentaux (y compris la thermodynamique du dépôt autocatalytique, la chimie du bain et la préparation du substrat) jusqu’aux aspects plus pratiques et industriels du domaine tels que la régénération du bain, les revêtements composites, les post-traitements, les polyalliages, revêtements à gradient et multicouches, les dépôts assistés par ultrasons, les applications et propriétés des dépôts.

Fruit de contributions d’une variété d’auteurs internationaux (les trois auteures montoises ont réuni autour d’elles un groupe d’experts internationaux composé de 20 contributeurs de plus de 7 nationalités différentes, chaque groupe leader reconnu dans son sujet), il s’agit du premier texte de pointe complet et mis à jour sur le nickel autocatalytique au XXIe siècle. Ne négligeant pas les aspects environnementaux, il sert également de premier livre technique avec un fort accent sur le nickel-bore.

L’ouvrage est destiné aux scientifiques des matériaux, aux métallurgistes et à d’autres professionnels travaillant dans le domaine des revêtements de nickel chimique. Il s’agit d’un procédé électrochimique semblable à l’électrolyse de dépôt mais ne nécessitant pas de source externe de courant. Par ce procédé, une couche assez fine (de l’ordre de quelques dizaines de microns) est déposée sur un objet par réaction chimique ce qui permet de revêtir à peu près n’importe quoi, quelle que soit la forme ou la nature de l’objet : métaux, polymères, verre, céramiques, fibres textiles, ….

On trouve du nickel chimique dans les disques durs des ordinateurs, mais surtout pour des pièces automobiles (injecteurs, ….), dans le domaine ferroviaire, dans l’industrie (du bois, du papier et du textile) et dans le domaine de la Défense. La diversité des applications vient de la résistance mécanique et à la corrosion de ces revêtements.

Le service de métallurgie de la Faculté Polytechnique de Mons (UMONS) travaille beaucoup sur le nickel-bore, une technique un peu particulière du domaine. « Or, sur ce sujet spécifique, il n’y avait presque rien sur le sujet dans le précédent ouvrage de référence, confient les trois auteures montoises. Sans compter que les techniques ont beaucoup évolué depuis les années 90’. Plus les années avançaient, plus nous nous disions qu’un livre faisant un état des lieux actualisé s’avérait utile. Mais il n’arrivait pas. Nous avons finalement été contactées par une maison d’édition voici environ deux ans et avons décidé de sauter le pas et de l’écrire nous-même ! »

Plus d’infos ? fabienne.delaunois@umons.ac.beveronique.vitry@umons.ac.beluiza.bonin@umons.ac.be