Prix, bourses et distinctions

Un jeune docteur de la Polytech récompensé par le Prix IBM 2019

Publié le 27 juin 2019
Rédigé par DCOM
Le titre de la thèse de M. Omar Seddati était : « Reconnaissance et Recherche de Données Multimédia par les Réseaux de Neurones Profonds » dont le promoteur était Saïd Mahmoudi (Service d’Informatique, Faculté Polytechnique) et le co-promoteur, Stéphane Dupont (Service TCTS, , Faculté Polytechnique)

Le Prix IBM 2019, géré par le FNRS, a été décerné à l’unanimité des membres du jury à un des jeunes docteurs de la Faculté Polytechnique, M. Omar SEDDATI, membre du service Théorie des circuits et Traitement du signal.

Ce prix officiellement intitulé « IBM Innovation Award 2019 » est d’un montant de 5.000 euros. Il vise à récompenser une thèse de doctorat apportant une contribution originale aux Sciences de l’Informatique ou à ses applications dans l’un des domaines suivants : Artificial Intelligence, Social Media, Analytics & Big Data, Mobile Computing, Cyber Security ou Cloud Computing.

« C’est une très belle performance, qui renforce notre implication en Intelligence Artificielle », se félicite pour sa part Pierre Manneback, Responsable du Département Informatique et Gestion de la FPMs.
Le titre de la thèse de M. Omar Seddati était : « Reconnaissance et Recherche de Données Multimédia par les Réseaux de Neurones Profonds » dont le promoteur était Saïd Mahmoudi (Service d’Informatique, Faculté Polytechnique) et le co-promoteur, Stéphane Dupont (Service TCTS, , Faculté Polytechnique)

« Il s’agit d’une remarquable reconnaissance du travail fourni non seulement par le doctorant/lauréat mais aussi par ses (co-)promoteurs, sans oublier l’ensemble des membres des Services concernés qui, souvent de manière indirecte voire insoupçonnée, participent à un tel succès », a tenu à féliciter le Recteur de l’UMONS, le Prof. Philippe Dubois.

Avec cette édition 2019, l’UMONS a déjà remporté ce prix IBM à cinq reprises. Les précédents lauréats issus de notre institution sont : Yves Ledru (1985), Hadrien Melot (2007), Thomas Drugman (2012) et Sandrine Brognaux (2016).

Plus d’infos sur cette thèse? omar.SEDDATI@umons.ac.be